Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Le tour d'honneur du CERPI - 6 - le GESO

Le décollage du GESO est presque immédiatement vertical et rapide.  Sous l'influence du réseau de Webringing Belgasites et de la formation du réseau de correspondants, l'équipe prend forme.  A sa tête, M. Vanbockestal (qui n'est à ce moment pas encore président puisque ce titre revient théoriquement de plein droit à Daniel Cleven, cofondateur du mouvement initial et portant alors bel et bien cette fonction avant que le GESO disparaisse dans sa première mouture, il n'y a donc aucune usurpation !), dans son sillage, on trouve immédiatement Svetlana Popova qui y jouera un rôle énorme (surtout côté New Belgaria, mais même pour le GESO et ses versions futures), l'inévitable Jean-Paul Godu (un deuxième moteur-turbo via Philagodu), Gaston, Désiré, Jess, Jessica, Lucypher (euh... oui : c'est un pseudo !), Michelle, Fabian, Charles (pas celui d'Amitiyville, un autre...), Michel 2 (on s'embrouille dans les prénoms, d'autant que son nom de famille en est un autre et qu'il n'est pas le seul dans le cas !) et le site s'alimente de très nombreux articles de sujets généraux de l'étrange, mais aussi des nouvelles enquêtes, à présent de nouveau réalisables.  Alain et Sylviane, déjà présents eux aussi, vont également jouer un grand rôle dans ce qui deviendra plus tard le CERPI.  C'est que, dès le départ, le GESO présente l'avantage de ne pas être cantonné à la seule petite Belgique mais de présenter, déjà, des ramifications en France et dans plusieurs autres pays européens et même du côté de l'ancien bloc de l'Est.  Pour un début, c'est assez ravageur !

L'arrivée du "praticien"

Mais le leader du CERPI est lui aussi parti sur les chapeaux de roues et s'adjoint - dans la foulée - les services de celui que l'on appellera "le praticien", ou encore le "James Bond du CERPI", son Joker !  Il s'agit d'un personnage hors normes, anonyme, fantasque au possible, apparemment illimité dans ses possibilités, enquêteur hors pair, c'est vraiment l'arme absolue !  On le retrouvera près du château de Dracula ou du côté de la Toungouska, dans les situations les plus étriquées, aussi à l'aise que dans son fauteuil...  Nous ferons référence ici à sa première intervention, dans l'affaire de Milmort - reprise par la suite dans les pages du CERPI actuel.

Déjà de grands noms et de grandes affaires...

Déjà à l'époque du GESO, le groupe traite de grandes affaires et de grands noms.  Bien sûr, le leader du mouvement (qui, pour la circonstance, se fait appeler "administrateur-délégué" puisqu'il n'est pas encore Président et qu'il n'est plus secrétaire général...) évoque son propre père, qui vient de décéder et dont les positions (ou prédispositions) pour le domaine de l'étrange n'étaient plus à démontrer, ou Jacques Vandewattyne en développant un large chapitre sur le sabbat d'Ellezelles, le Moulin du Cat Sauvage, les Sentiers de l'Etrange et, déjà, Rudy Cambier avec l'abbaye de Cambron, Yves de Lessines et le trésor des Templiers (autant de sujets que vous trouverez dans nos pages et qui nous obligeraient à faire défiler une liste kilométrique de liens...), ou encore son défunt beau-frère, disparu dans des circonstances bizarres; il y aura "en passant" l'affaire de la Toungouska (que nous avons retiré de nos pages suite à un abus de l'un de nos correspondants d'alors) où l'on retrouvera le praticien, mais d'autres personnages, masculins ou féminins apparaîtont progressivement et non des moindres.  Ce sera notamment le cas de Michelle L. qui jouera un rôle important dans l'enquête sur le dépeceur de Mons, laquelle mérite une grande parenthèse...

Nous l'avons dit, notre actuel Président est donc devenu chauffeur de bus, à Mons.  Déjà, l'accession à ce poste a suivi une aventure médiumnique pour le moins étrange et qui a fait l'objet d'une vidéo dans la chaîne du CERPI).  Mais notre homme ne connaît strictement rien de la ville du futur Premier Ministre Elio di Rupo, elle lui est aussi étrangère que Casablanca.  Il ne sait même pas où se trouve exactement le dépôt où il doit se rendre (sauf l'adresse écrite sur papier, bien sûr, mais il n'a pas encore de GPS).  Dès qu'il arrive sur les lieux, il ressent une sensation étrange qui le met très mal à l'aise : il n'aime pas du tout le chemin qui le mène là où il doit aller, mais pour quelle raison, ça il l'ignore !  Ses ressentis sont glauques, sinon gores.  En consultant le nom de la rue, on lit "Chemin de l'Inquiétude".  Un hasard ?  Pas vraiment, car il s'agit de l'un des endroits où le sinistre dépeceur de Mons a laissé des restes humains découpés, dans un ou plusieurs sacs.  Sinistre !

Aussi étrange que cela puisse paraître, il existe un autre rapport - sous la forme d'un jeu de mots propres au dépeceur lui-même : ce dernier a aussi laissé des restes humains à la "rue du dépôt" !  Dans un autre endroit encore de la ville wallonne, à la... "Rue de Jambes", c'est un policier qui découvrira des restes macabres.  Sauf que, dans son enquête, notre Président en fera la connaissance pour d'autres raisons : il s'agit de l'auteur du livre "Les Ailes de l'Espoir", consacré à la mystérieuse affaire des "Anges de Mons" (voir nos pages).

Mais ce n'est pas tout.  L'entrée en matière dans ses futurs locaux professionnels est un contraste flagrant car rien n'y fait penser à toutes ces histoires horribles, bien au contraire.  Pourtant, les chauffeurs de bus ont à un moment été plus ou moins soupçonnés en raison du fait que l'un de leurs terminus principaux se situe à la gare de Mons (Place Léopold), un endroit qui était fréquenté par les victimes...  Mieux que cela, il se fait que l'un des contrôleurs (dont nous tairons le nom pour des raisons évidentes) a un frère qui est également intervenu dans la récupération de débris humains, situés à encore un autre endroit.  Un endroit à propos duquel une future correspondante viendra lui faire de curieuses révélations.

Pour M. Vanbockestal, qui est à présent un ex-détective privé, c'est presque un défi et l'enquête qu'il mènera vaudra le détour.  Nous n'en dirons pas plus !

L'essor du GESO

M. Vanbockestal est enchanté de l'essor du GESO qui dépasse ses plus folles espérances.  Le fameux GESO est à présent ressuscité, mais quel sera son avenir ?  C'est ce que nous allons voir dans la suite de ce dossier, car l'aventure du GESO en tant que tel ne sera finalement qu'une étape...

Suite de notre dossier