Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Pirates informatiques - CERPI 1 - 0 !

Tout récemment, le CERPI a encore vécu une aventure informatique plutôt désagréable.  Et pourtant, l'on sait à présent que le CERPI s'est ultra-protégé contre les attaques les plus sophistiquées.  Mais, comme on le sait, la sécurité à 100 % n'existe pas !

Tout commence avec une affaire des plus banale : un transfert de fichier, sans aucun rapport avec les objectifs du CERPI et en provenance d'une personne qui nous est bien connue et qui a toute notre confiance.  Donc : aucune méfiance, aucun risque, et tout se passe bien, normalement.  Du moins, au début...

Au moment d'ouvrir le fichier en question (il s'agit d'une vidéo), le système se comporte normalement, du moins durant quelques secondes (ou fractions de secondes) et puis : pan !  Plantage complet de l'ordinateur central !  Jusque là, rien de bien grave :  ce n'est pas la première fois qu'un crash informatique se produit et nous ne sommes donc pas du tout paniqués par cette situation.  Il suffit de redémarrer et puis de voir...

Seulement voilà, rien ne se passera dès lors comme prévu.  L'ordinateur redémarre bien avec toutefois les particularités classiques d'un arrêt non planifié, les différents écrans apparaissent et puis... c'est là que les "découvertes" commencent et décontenancent !

En effet, l'environnement est complètement modifié, l'apparence-écran est totalement différente, mais cela ne se limite pas à cela.  Non : tous les logiciels, tous les programmes ont également changé et c'est très déroutant !  A ce moment, nous ne savons pas encore qu'il s'agit d'une attaque (on pense plutôt à un bug, un défaut de chargement, une embrouille dans les paramètres de configuration) et les mesures traditionnelles sont prises au niveau des sauvegardes, de la récupération des fichiers, points de restauration, etc.  Sauf que cela ne donne rien !

Et sauf que cela n'inspire évidemment pas confiance puisque, manifestement, il se passe quelque chose de pas normal et que cela devient inquiétant.  A ce stade, on peut dire, de manière figurée, que c'est 1-0 pour les pirates informatiques...

Suite du dossier...