Get Adobe Flash player
             

Les armes de l'Allemagne nazie

Nous vous proposons ici une étude tout particulièrement poussée quant à ces prétendues armes secrètes nazies de la deuxième guerre mondiale qui, selon certains, pourraient expliquer une partie du phénomène OVNI. Une mise au point s'impose toutefois:

Cette étude n'a évidemment aucun but politique ni religieux, nous ne sommes ni négationnistes ni révisionnistes, ni antisémites ni quoi que ce soit du genre, aucun de nos membres ne voue la moindre admiration pour le nazisme non plus et seul l'aspect ufologique nous intéresse. Dans notre étude, nous reprendrons des thèmes maintes fois abordés dans d'autres sites, appuyés par autant de photos ou de documents qui n'entraînent que la responsabilité de leurs auteurs respectifs et dont nous ne revendiquons nullement la paternité. Il ne faudra donc pas entendre ce qui y est exposé au pied de la lettre mais plutôt lire nos commentaires qui, eux, se basent sur des arguments solides, des faits historiques indubitables facilement contrôlables.

L'étude qui suit est un travail de longue haleine, composé de nombreuses recherches dans divers domaines. Elle présentera inévitablement des textes douteux qui pourraient induire le lecteur en erreur s'il ne prend pas la patience de nous lire jusqu'au bout. Il ne convient donc pas de prendre en considération un élément isolé de notre étude comme un fait réel, mais voir quelles sont nos conclusions ultérieures.

En dehors des phénomènes inexpliqués, du surnaturel, du paranormal et de l'ufologie, des enquêtes de terrain dans des maisons réputées hantées, ma deuxième passion est sans conteste la deuxième guerre mondiale.  Quelle drôle d'idée, me direz-vous?

Cela n'a pourtant rien d'étonnant lorsque l'on sait que je suis né en 1958, soit relativemetn peu de temps après la fin de cette satanée guerre et que, lorsque j'étais tout petit, on en parlait encore souvent à la maison.  A l'époque, il ne pouvait guère en aller autrement, les choses étaient encore très fraîches dans les mémoires, beaucoup de gens en avaient beaucoup souffert et il était normal qu'ils en parlent d'abondance, un peu comme pour exorciser un démon, extérioriser et apaiser les tensions qui avaient été les leurs.  Il fallait aussi faire passer le message aux générations futures: "plus jamais ça!"

Comment aussi ne pas évoquer la seconde guerre mondiale alors que ses traces étaient encore bien présentes partout?  Dans la ville où j'habitais (mais c'était vrai en de très nombreux autres endroits aussi), on trouvait encore des façades de maisons ravagées par des rafales de mitrailleuses; les plages où nous allions passer nos vacances étaient encore parsemées de bunkers qui avaient composé le mur de l'Atlantique.  Détruits, abandonnés, ils constituaient néanmoins des endroits privilégiés où les gamins aimaient aller jouer et s'identifiaient au GI's qui nous avaient héroïquement libérés du joug de l'envahisseur.  Dans les magasins, les jouets que l'on nous proposait était bien différents de ceux que l'on trouve aujourd'hui.  Après les traditionnels soldats de plomb, il y avait soit les indiens et les cow boys ou alors les... américains, anglais, canadiens et les allemands.  On jouait avec des Patton ou des Sherman, des soldats portant des bazookas ou alors s'adonnait-on au modélisme avec des Stukas, des Messerschmidt, des Mosquitos, des Spitfires, etc.

Comme la télévision était encore un luxe dont tout le monde ne disposait pas toujours, les soirées se passaient souvent au coin du feu à raconter des histoires.  Cela passait presque invariablement par l'arrivée des anglais et des américains.  Ma mère me racontait son passage dans des ruelles encombrées de cadavres allemands, mon père évoquait le passage de nuées d'avions ou le bruit de bottes des occupants et la sévérité des SS.  Quant à ma grand-mère, qui avait - en plus - connu aussi 14-18 (et les casques à pointes!), elle avait aussi beaucoup à raconter puisque sa maison avait été réquisitionnée pour devenir Kommandantür. Aujourd'hui encore, on peut y voir la trace de la plaque identificatrice. 

On parlait aussi des messages de la BBC et des exploits de la résistance, des prisonniers et des camps de concentration, de la bombe atomique.  Quant à mon père, il se posait beaucoup de questions à propos des allemands.  Il avait manifestement été fasciné par la discipline, le sens de l'organisation, la puissance de ce qui fut l'une des plus terribles armées du monde.  Il reconnaissait que derrière l'idéologie nazie, bien sûr éminemment discutable, impardonnable, se trouvaient quelques bonnes idées telles que la Volkswagen (ou "voiture du peuple", l'exploitation des autoroutes, l'exploration spatiale, etc.  Si bien qu'il s'intéressait toujours, même des décennies plus tard, à la fameuse WW2 et était pratiquement incollable sur le sujet.

Il ne fallait donc pas grand chose pour que cette passion déteigne sur moi et cela ne manqua pas.  D'autant que je vécus une étrange expérience lors de la visite d'un bunker.  Une "aventure" un peu mystérieuse qui me mit peut-être en présence de mon premier "fantôme", lequel m'étonna bien plus qu'il ne me fit peur.  Mais quand j'en vins à m'intéresser à l'inexpliqué, au sens large, je ne tardai pas à m'apercevoir que la seconde guerre mondiale était parsemée de sujets en rapport avec l'étrange, l'énigme, la recherche.  Manifestement, les nazis étaient à la recherche de certains artefacts religieux supposés leur donner une puissance invincible en guise d'armes secrètes.  Aujourd'hui, cela ferait un peu penser aux Aventuriers de l'Arche Perdue, le Saint Graal, le trésor des templiers. Hitler lui-même trempait dans des affaires ésotériques et ce que l'on en racontait à l'époque était encore loin de représenter toute la vérité.  Le rapport entre la WW2 et l'occultime est bien plus étroit qu'on le suppose.  Si bien que, aussi étrange que cela puisse paraître, cette guerre représente un point de départ extrêmement puissant et incroyablement intéressant aux objectifs du CERPI.

Je me suis donc passioné, en parallèle si j'ose dire, pour la seconde guerre mondiale et je ne manque jamais l'occasion de tirer le trait d'union entre bien des événements de l'une et les interrogations de l'autre.  C'est un sujet pratiquement inépuisable.  Je dispose d'une bibliothèque déjà bien fournie sur le sujet et ne demande qu'à la compléter, je suis toujours très attentif aux témoignages et en suis friand.  A ce niveau, les éditions Jourdan me donnent une excellente réponse.  Mais bien sûr, ce n'est jamais assez, alors je visite les musées français proches des plages du débarquement, je collectionne certains objets en rapport avec ma passion, j'assiste à certaines manifestations telles que Tanks in town, à Mons ou bien je trouve des filons secondaires comme celui proposé par David Cockney qui a écrit "Les Ailes de l'Espoir".  Là, il est plutôt question de 14-18, une guerre qui m'intéresse considérablement moins mais le récit de l'auteur, les peintures de Marcel Gillis ou d'autres suscitent de nouvelles interrogations.

Y-aurait-il bien un rapport entre le développement des armes secrètes nazies, telles que les V1 et les V2, mais aussi bien d'autres recherches plus hermétiques et l'ufologie?  Est-ce qu'une partie des phénomènes ne pourrait pas trouver là un morceau d'explication?  Est-ce que cela ne soulèverait pas d'autres possibilités ou hypothèses?  Il y a en tous cas là largement de quoi faire de la matière et je ne manquerai pas de vous le démontrer à chaque fois que l'occasion se présentera.  Et elle se présente souvent.

J'ai fait quelques découvertes quant à Hitler, Horbiger, Kammler et d'autres.  Je ne suis pas le seul à m'être posé des questions sur l'opération Paperclip, l'opération Caesar ou encore l'opération Highjump et tout le monde a compris que l'on devait la conquête de la lune en grande partie à von Braun, un "rescapé" de l'Allemagne nazie.  Il n'en fallait pas plus pour que je décide de creuser le sujet, en dépit des hauts cris de certains ufologues chevronnés qui ne considèrent le sujet que comme une rêverie de nostalgiques du IIIè Reich ou d'utopistes notoires mal renseignés.

Sans doute ont-ils raison car le Net regorge de fakes là où il est particulièrement parcimonieux en témoignages concrets et les théories que l'on pourrait émettre dans le domaine semblent ne reposer sur aucun fondement.  Il n'empêche que si l'on veut se donner la peine de gratter la peinture ou le vernis on aboutit facilement sur des éléments qui donnent un amer arrière-goût de dissimulation, de désinformation, d'occultation de la vérité.

Je fais donc peut-être fausse route sur le plan strictement ufologique mais il est certain, indiscutable même, que le déroulement de la seconde guerre mondiale ait été dicté en grande partie par des idéologies dont l'origine se trouve au sein de sociétés secrètes, de philosophies étranges, d'un rapport très étroit avec l'occulte.

Et si je n'avais pas tort?

Il est possible de le vérifier en visionnant une vidéo particulièrement intéressante (quoi que longue et présentant quelques lenteurs, redites et défauts d'enregistrement) qui vous donnera une idée plus précise, bien que nauséeuse, du problème qui entoura la seconde guerre mondiale (entre autres):

 

En tous cas, si vous aussi vous êtes un passionné de la seconde guerre mondiale, n'hésitez pas à me contacter.  Nous pourrions avoir beaucoup de choses à nous dire!  Consultez pour cela la page contact, la suite viendra toute seule...

 

M. Vanbockestal