Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

La page du grand JD (suite 1)

Nous poursuivons le relais des vidéos du grand JD, qui nous semble toujours un bon exemple de ce qu'est l'Urbex pratiqué dans le respect de sa déontologie et complémentaire à nos recherches.  Dans le cas présent : " Je visite un lieu EXCEPTIONNEL (et je pèse mes mots)", une vidéo qui nous avait - dans un premier temps - fait faire marche-arrière car la vidéo était devenue privée avant de redevenir publique.  Or donc, ne vous étonnez de rien si elle 'était à nouveau indisponible, ce serait indépendant de notre volonté.  Voyez nos commentaires après la vidéo...

Le premier point que nous pouvons relever en l'occurrence est la notion de "relève".  Il n'a toutefois pas exactement la même signification quant à ce que nous envisagions pour notre part (au sujet de l'équipe du CERPI) et forcément, puisqu'il est utilisé ici dans le cadre de l'Urbex.

La qualité des images est irréprochable et c'est bien celle que nous comptons proposer plus tard, lorsque la cessation des activités du CERPI sera consommée.  Elle n'a rien à voir avec celle que nous proposons pour le moment dans la (débutante) chaîne du CERPI-OFFICIEL.BE.

Alors, il s'agit incontestablement d'une belle visite, celle d'un lieu exceptionnel, comportant assurément des "trésors" et cette visite est représentative de l'Urbex avec un U majuscule parce que pratiqué correctement, c'est-à-dire sans la moindre dégradation des lieux (de prétendus urbexeurs n'ont malheureusement pas cette délicatesse et donnent une piètre image de cette activité), sans emporter quoi que ce soit (les lieux sont laissés intacts et rien n'y manque après la visite), seuls les lieux abandonnés ou laissés pour tels sont concernés et, grosso modo, ce qui pousse les urbexeurs à se livrer à ce genre d'activités réside surtout dans la curiosité, la découverte, le coup d'oeil sur le passé et puis, bien sûr : la beauté des images !  Un autre très bon groupe d'Urbexeurs est représenté par l'équipe de RIP Less dont nous avons déjà parlé, avec qui nous avons déjà travaillé et auquel nous avons consacré quelques pages.  En savoir plus...  Tout cela est très bien... MAIS... cela nous laisse aussi un goût de (beaucoup) trop peu.  Car, en effet, sauf sur le plan potentiel on ne trouve strictement rien de mystérieux (du moins dans le cas présent de cette vidéo - mais il faut voir aussi les précédentes)

Sachant désormais qu'une collaboration entre le CERPI et de tellles formations est possible, nous pouvons envisager une évolution de la chaîne du CERPI dans ce sens, ce qui serait mutuellement intéressant, enrichissant.  C'est en tous cas une option à retenir !