Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Contacts OVNI Cergy-Pontoise

Conacts-Cergy-PontoiseUn généreux donateur qui désire garder l'anonymat nous a légué toute une série d'anciens livres sur l'Ufologie (mais pas que...) et le titre de cette page est aussi celui de l'un d'eux.  En voici la quatrième de couverture : 

Cergy-Pontoise, lundi 26 novembre 1979, 4h30 du matin : une sphère de lumière enveloppe la voiture de Franck Fontaine et il disparaît sous les yeux de ses amis Jean-Pierre Prévost et Salomon N'Diaye.  Lundi 3 décembre 1979, même heure : il reparaît au même endroit, dans une sphère de lumière !  Franck Fontaine est donc devenu un "contacté".  Mais une minutieuse enquête de l'Institut mondial des sciences avancées (I.MS.A), conduite par Jimmy Guieu, et les séances d'hypnose, pratiquéées par Daniel Huguet, permirent d'étonnantes découvertes :
- Existence d'une base-relai "extra-terrestre" dans le Jura.
- Téléportation de J-P Prévost (Manosque-Marseille : 80 km)
- Menaces des sinistres "Hommes en Noir" et d'autres "individus" plus inquiétants encore.
- Ces "contactés" et le groupe de chercheurs enquêtant sur cette affaire sont programmés depuis leur naissance.
- Une terrible menace pèse sur notre planète.
- Enfin, l'annonce d'un contact avec les Intelligences du Dehors, qui pourrait avoir lieu à Cergy-Pontoise le 15 août 1980 ou le 15 août 1983 ! CELA A CONDITION QUE NOUS LE VOULIONS !

Et "Haurrio " - l'entité, l'humanoïde venu d'Ailleurs - nous donne la marche à suivre.
Chacun est libre de croire ou de ne pas croire mais, d'ores et déjà, un processus est engagé, marqué par deux étapes : 15 août 1980 ou 15 août 1983, cette dernière constituant un cap IRREVERSIBLE.

NDLR : Bon !  Nous n'avons jamais dit que ces livres étaient récents.  Ils gardent tout leur charme sous la plume de Jimmy Guieu et nous aimons bien l'image de couverture car elle nous fait repenser à l'une des anciennes du CERPI.  Nostalgie quand tu nous tiens !

Plus objectivement, cette affaire a fait l'objet de beaucoup de controverses et fini par être considérée comme un canular sous les aveux de J-P Prévost lui-même.

Nous vous suggérons de lire, à ce sujet, l'article de RR0 : 

https://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Cergy/

La remarque de Jacques Vallée vaut son pesant d'or et fait rebondir l'affaire.  Or, Vallée, ce n'est pas le premier venu et encore moins le dernier des imbéciles !  Quant à nous, nous ne nous prononcerons pas (du moins pas avant d'avoir lu le livre - nous n'en avons pas encore eu le temps vu que nous venons de le recevoir et mille autres sont en chantier...) mais nous remarquerons pourtant un détail dans les aveux de Prévost :

Reprenons la phrase-clé : "Comment peut-on imaginer des extraterrestres venir enlever un guignol ?"   A cela, il y aurait moyen de répondre : au même titre que des centaines, voire des milliers d'autres personnes sérieuses car le dossier des abductions est à présent très costaud et a été solidement étudié.  Mais il y autre chose : "Pourquoi traiter ouvertement un ami de "guignol" ?  Ceci sous-entend une mésentente, une dispute qui aurait éclaté entre les deux individus et dont se vengerait l'intéressé.  Ses propos pourraient donc être remis en question...  Mais il s'agit seulement d'une hypothèse provisoire, bien entendu.

Entre temps, nous avons commencé la lecture du livre de Jimmy Guieu, lequel rend perplexe.  Il y a de la matière.  Matière à discussion aussi.  Il y a comme un parfum d'occultation, mais aussi de récupération commerciale.  En tous cas, ce cold case a fini par nous passionner et nous avons commencé à chercher... en constatant que pas mal de nos connaissances, directes ou indirectes, s'étaient aussi penchées sur la question.  C'est ainsi que nous vous proposons, dans un premier temps, la vidéo d'OVNI Paris que voici :

Voici la deuxième partie de la vidéo :

L'avis du CERPI

Il fallait une conclusion finale à cette parenthèse.  Et pour cela, il fallait aussi terminer la lecture du livre de Jimmy Guieu et c'est chose faite.  Dans le cas présent, si le début nous a emballés, passionnés même, il faut bien dire que nous avons pratiquement "subi" la fin, obligés de poursuivre que nous étions, pour aller jusqu'au bout.
Bon !  Peut-être avons-nous été trop influencés par le travail de Patrice Seray (mais il faut avouer qu'il a fait un beau travail de scepticisme) pour avoir une opinion réellement objective et le fait de se pencher sur un cold case est toujours problématique.  Ce qui nous a freinés dans notre appréciation (négative) de l'ouvrage, c'est le respect presque inconditionnel voué à Jimmy Guieu dont on oublierait volontiers les intérêts commerciaux d'un auteur de livres de science-fiction.  Nous ne l'accablerons donc pas, fidèles à nos habitudes, d'autant que l'intéressé n'est (hélas !) plus là pour se défendre.  A propos de "hélas" nous avouerons que nous ne sommes pas forcément entièrement d'accord avec tous les "hélas" formulés dans la vidéo, mais c'est une autre histoire et il ne s'agit que d'une petite parenthèse que ne comprendrons que les intéressés directs).

Soit !  Pas trop d'accord avec certaines affirmations de JG au début du livre, cherchant à accréditer les témoinsen signalant leur sobriété : le fait de ne pas les avoir vus - pendant quelques jours de "vie en communauté", boire de vin, ou seulement un peu et seulement l'un ou l'autre whisky ne signifie pas grand chose.  Pour nous cela signifierait plutôt que ces gens ne sont pas totalement indépendants de l'alcool et cela n'exclue pas forcément la possibilité d'un alcoolisme cyclique, que l'on oublie souvent au profit de l'alcoolisme chronique.  Nous signalerons par contre le côté fortement extraordinaire de la multitude d'évenements décrits et rappellerons donc que, par conséquent, il convient de se montrer d'autant plus critique vis-à-vis de ceux-ci.
Ce qui nous a fortement accablés, c'était le style "message divin" des dernières pages, alias "message extraterrestre" doublé de l'ensemble des autres invraisemblances déjà signalées, les rencontres attendues qui ne se sont pas produites (et qui démontreraient par conséquent le fait que l'Humanité ne soit pas prête : mais tout était prévu pour, si l'on lit bien le livre !) les arrières étaient déjà préparés au même titre que le "placement de produit" pour utiliser une forme de néologisme.
Si certains points que relève Jimmy Guieu dans son ouvrage peuvent être parfaitement fondés en dépit des apparences (par exemple le fait d'évoquer des entités négatives qui leur donnerait consistance alors qu'elles n'existent pas n'est pas entièrement faux.  Mais c'est aussi un peu simpliste).  Il y aurait beaucoup de choses à dire, mais nous ne cessons de le répéter dans notre site et ne jugeons pas opportun de les développer encore ici.

Bref : nous penchons également pour le canular visant des intérêts commerciaux et, qui plus est, malheureusement, avec une certaine complicité de Jimmy Guieu qui, pour l'occasion, se serait montré parfois bien naïf en supposant que tout un chacun le suivrait dans cette optique.