Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Credo - le dernier secret (D.Preston)

Credo-D-PrestondejaluFort heureusement, il y a dans la vie de ces moments où l'on peut se permettre un peu de détente.  C'était l'occasion rêvée de passer du scientifique pur et dur à la science-fiction, de la philosophie de haut niveau au roman, au risque de tomber sur le pire.  Ici, ce fut le meilleur !

Du moins, à mon humble avis !

J'ai donc découvert Douglas Preston et sa fluidité d'écriture qui aide considérablement à parcourir les près de 600 pages, parfois un peu difficiles - en tous cas lorsque l'on entre dans le "dur", du livre.  Sinon, à part des débuts un peu lents, on se prend facilement à l'intrigue, on découvre des personnages attachants et la toile d'araignée se tisse, inexorablement, nous prenant au piège, avides de connaître la suite.  Là, c'est déjà trop tard : captivé, on ne lâche plus le bouquin avant la fin.  Voilà donc un livre que je ne puis que recommander à tous les amateurs du genre tout en soulignant que Douglas Preston n'en est pas à son coup d'essai et que, très généralement, il fait mouche.  C'est un peu de la veine de Dan Brown et c'est tout dire !

Il ne faut pas s'y tromper : la lenteur initiale n'est là que pour mettre en place toutes les pièces de l'échiquier et ses éléments sont - excusez du peu - le bureau ovale du Président des USA, la CIA, un détective privé (il y aura aussi une intrigue amoureuse, mais je ne vous en dévoilerai pas la fin, na !), un super-accélérateur de particules clairement là pour concurrencer les européens avec celui du CERN et puis aussi un endroit perdu au fin fond de l'Arizona, chez les Navajos dont les intérêts sont ambigus et on fait la connaissance d'un prédicateur ou télévangéliste marron mais efficace et un prêtre qui va complètement dérailler.  Le cocktail sera explosif et c'est le moins que l'on puisse dire !

Car l'accélérateur, dirigé par l'homme le plus intelligent du monde, aidé de onze scientifiques de haut niveau et de super-ordinateurs, vaut la bagatelle d'une quarantaine de milliards de dollars.  On l'appelle Isabella et cela aura son importance.  Mais ce qui est surtout important, c'est de savoir que son but est de déterminer l'origine du Big Bang, ce qu'il y avait avant.  Le problème, entre autres, c'est que cela risque aussi de créer un trou noir ou éventuellement une explosion probablement apocalyptique !

Les problèmes deviennent inconcevales lorsque, en pleine action et à pleine puissance, l'équipe se trouve confrontée à ce qui semble être ni plus ni moins qu'une conversation avec Dieu en personne !  De l'autre coté, la sphère religieuse locale, disons cela comme ça, se met en tête que le groupe est hostile à leur déité vénérée et que leur leader n'est autre que l'antéchrist.  Ils ne peuvent laisser faire cela et rameutent les troupes, très disparates, mais aussi très dangereuses et prêtes à tout.  
Cela suffit, j'en ai dit assez sinon je vais spoiler...  Voyons plutôt la 4è de couverture...

4è de couverture 

Au coeur de l'Arizona, en territoire Navajo, est implanté un accélérateur de particules en mesure de reproduire le Big Bang et d'expliquer la création de l'Univers.

Mais ce projet, mené par le professeur Hazélius, scientifique de génie, a de farouches opposants.  Au premier rang, un télévangéliste qui voit en ce savant l'incarnation de l'Antéchrist.  La colère gronde au moment où se produisent d'étranges phénomènes.  La machine s'emballe et devient autonome.
Wyman Ford, ex-agent de la CIA, est dépêché sur place par le gouvernement pour éviter que tout explose.  Mais est-il encore temps ? 

L'AVIS DU CERPI

Afin de ne pas "spoiler" l'histoire à l'attention des personnes qui voudraient lire ce livre (et ils auraient bien raison) et en savoir le moins possible sur le cours des événements, nous nous contenterons de dire ici que nous recommandons vivement la lecture de ce bouquin tout en rappelant qu'il ne s'agit que d'un roman de science-fiction.  Toutefois, beaucoup d'éléments touchent à des réalités scientifiques et des possibilités réelles.  Beaucoup de choses sont plausibles, sinon possibles et il y a matière à réflexion.  On aborde des points scientifiques sensibles, parfois articulés sur des concepts devenus vieillots mais toujours particulièrement importants dans leurs applications, des points de métaphysique qui peuvent mettre à mal l'esprit logique, la raison, l'entendement et les méninges.  Mais c'est bien aussi ce que l'on attend de ce genre d'ouvrage et il y parvient de main de maître.  Cela entraîne immanquablement des questions, des réflexions, des cogitations et nous serons bien obligés d'y revenir.
Aussi, afin de tenir nos promesses, exposées ci-dessus, si vous désirez lire la suite du débat, il vous faudra y accéder dans notre zone réservée aux membres.

Accès au débat