Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Foucault (Le Soir)

Foucault0001Notre collection de livres "apprendre à philosopher" (du journal "Le Soir") vient de dépasser la dizaine d'exemplaires et celui réservé à l'étude du personnage de Michel Foucault nous a plu.  Il n'y avait aucune raison technique de s'en plaindre (nous n'avons pas remarqué de fautes d'orthographe, même minimes, même en petit nombre), pas de problème d'impression et un livre intéressant, bien rédigé, qui devrait satisfaire l'appétit de nos enquêteurs en herbe ou chevronnés "par la bande" de la philosophie.

Naturellement, c'est vrai  - et nous n'avons jamais prétendu le contraire - l'intérêt est assez indirect.  L'étude du personnage et de sa biographie permettent de disposer d'un tour d'horizon de ses écrits ainsi que de ses idées fondamentales, lesquelles reposant souvent sur la question du pouvoir ne nous intéressent en principe que dans le but d'enrichir nos connaissances générales.  Mais nous avons trouvé que l'étude sur l'histoire de la folie était particulièrement indiquée - dans certains cas au moins - par rapport aux enquêtes menées dans le domaine de l'inexpliqué - en regard du paradigme considéré et de ses applications sur l'interprétation de certaines manifestations délirantes, souvent attribuées, de manière très généraliste, aux "fous".  Simplement évoquer la question, c'est déjà utiliser un terme obsolète puisque l'on parle maintenant plus volontiers de déséquilibrés mentaux, de pathologies mentales, etc.  Mais cela n'a pas toujours été le cas et, en effet, ce que nous considérons actuellement comme tel pouvait revêtir une toute autre interprétation lors de l'Inquisition, par exemple.  A ce moment, on parlait volontiers de sorcellerie, voire de possession démoniaque tandis que, de nos jours, on évoquera davantage la schizophrénie, etc.  Qu'en sera-t-il en définitive sur le terrain ?  Cela dépendra notamment des signes idiopathiques, comme dans l'enquête que nous avons menée dans l'affaire d'Arc-Wattripont, mais également des critères de l'Eglise concernée (qui peut déjà varier en fonction des confessions spécifiques).  On entrera là, en effet, dans le cadre de l'exercice d'une forme partielle de pouvoir (ou de pouvoir partiel).

Ce livre, très intéressant rappelons-le car il le mérite, est aussi parfois difficile à lire et oscille parfois un peu entre Kant (Critique de la raison pure) et Sartre.  Dans ce dernier cas, ce n'est guère étonnant puisqu'ils se connaissaient bien et notamment dans un cadre peuplé de résistance au pouvoir, de barricades et d'étudiants en révolte (mai 68).
L'homosexualité de Michel Foucault a-t-elle pu jouer un rôle dans ses écrits ?  Peut-être, puisqu'il se sentait forcément concerné, mais il nous semble peu probable que cela ait pu rendre inappropriés ou invalides les principes qu'il énonce, lesquels émanent d'un niveau beaucoup plus général.  Les bizarreries des considérations passées, qui se reflètent parfois encore sur le présent, devaient sans doute l'interpeller dans la mesure où certains pouvaient considérer les homosexuels comme des fous, indignes du savoir culturel (dans ce cas, on passerait un temps fou à dénigrer une bonne partie des artisans majeurs de la littérature française pour ne citer que ce domaine !) au même titre - étonnamment d'ailleurs, que les éjaculateurs précoces. Quoi qu'il en soit, Foucault reste révolutionnaire en matière de sciences sociales et de pensée politique et son oeuvre est non seulement très conséquente mais aussi une référence.  Alors qu'il décédait à un âge encore peu avancé, le monde a assurément perdu un grand philosophe !

4è de couverture

Foucault révolutionna les sciences sociales et la pensée politique du XXè siècle en développant une nouvelle manière de comprendre le pouvoir, la liberté et la philosophie.  Convaincu qu'il n'existe aujourd'hui d'autre liberté que celle qui est établie par le pouvoir, il revendiqua l'importance de la pensée critique, seule capable de changer les choses et de conquérir la liberté.  Il en fit d'ailleurs usage dans presque toutes les disciplines intellectuelles contemporaines, de la philosophie du langage à l'histoire en passant par la psychiatrie, la médecine, l'éthique ou la politique.  Son oeuvre, immense, s'est imposée comme une référence incontournable et constitue un outil incomparable pour penser le monde autrement.


NB : la mention "copyright" sur l'image de la couverture du livre "Foucault" de la collection du journal "Le Soir" ne concerne nullement notre copyright, bien sûr !  Dans le cas présent, il s'agit simplement d'une disposition relayée par un procédé standard afin d'éviter le hotlinking avec propagation (dissémination) abusive.