Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Le passe-muraille

passe-muraille0001

dejalu

Voilà encore l'un de ces bons grands classiques qu'il est agréable de retrouver dans ses étagères.  L'oeuvre de Marcel Aymé est un récit fantastique datant de 1941 dans lequel le héros principal a été incarné par Bourvil dans le rôle de Garou Garou.

L'originalité de l'histoire réside bien entendu dans le fait que le héros se découvre un don très particulier qui consiste à pouvoir passer au travers des murs, cette même faculté que sont supposés avoir les fantômes.

Toute l'histoire gravite ensuite autour des conséquences qu représentent cette faculté étrange lorsqu'elle est possédée par un être humain et non une entité en provenance de l'au-delà.  Garou Garou commet donc d'abord quelques larcins, se venge de certaines personnes qui lui en ont fait voir.  Puis, il pousse le bouchon jusqu'à commettre des vols beaucoup plus importants et à se faire prendre exprès, afin de démontrer son pouvoir.  Une fois en prison, il continue bien sûr ses prouesses en quittant fréquemment sa cellule, en allant emprunter des livres dans la bibliothèque du directeur, en se rendant au restaurant, etc. et, évidemment, en s'évadant non sans en avoir prévenu au préalable son entourage.

Mais bientôt surgit une histoire d'amour.

Est-ce une simple coïncidence ou bien y a-t-il un lien de cause à effet ?  Toujours est-il que Garou Garou finit par perdre subitement son pouvoir et il reste finalement coincé devant le mur... tandis que Suzanne, sa bien-aimée, peut le traverser.

La morale de cette histoire est peut-être que le héros avait à ce moment perdu sa belle innocence...