Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Relic - Preston & Child

Relic-Preston-Child0001Nous avions été séduits par des précédentes lectures de Preston et/ou Child.  Nous nous sommes donc dit "pourquoi s'arrêter en si bon chemin, pendant la période de vacances ?" (car, en effet, nous ne lisons pas d'habitude les romans, préférant les ouvrages scientifiques, les témoignages concernant des affaires bien réelles, bref : un cursus plus terre-à-terre.  Mais, de temps en temps, il faut pouvoir relâcher la pression, ou faire exception pour la période estivale.

Nous n'avons pas été déçus avec "Relic", un titre qui porte assez bien son nom vu que c'est loin d'être une nouveauté (1995 pour la version originale).  D'autre part, il s'gissait de la première enquête de l'inspecteur Pendergast et l'histoire avait été portée à l'écran.  Nous avons passé de bons moments, contrairement à certains personnages du récits qui sont "un peu morts", déchiquetés, décapités et partiellement mangés par un horrible et terrifiant monstre, très puissant et intelligent...

Voyons la 4è de couverture

4è de couverture

Le Muséum d'histoire naturelle de New York prépare une grande exposition sur les croyances mystiques des peuples primitifs.  Mais une série de meurtres sauvages sème la panique...  D'où vient cette présence mystérieuse qui semble hanter les recoins du musée ?  C'est ce que Aloysius Pendergast, expert du FBI, est bien décidé à découvrir.  La réponse pourrait-elle se trouver dans les sous-sols, là où ont été oubliées ces mystérieuses casses, derniers vestiges d'une expédition en Amazonie dont personne n'est revenu ?

L'avis du CERPI

Ne comptez pas sur nous pour établir un comparatif entre le livre et le film : nous n'avons pas vu le film, mais il semblerait qu'il y aurait une grosse différence entre l'un et l'autre, jusqu'à la chronologie de l'apparition des personnages.  désolés pour les fans de Pendergast (il y en a beaucoup !), celui-ci ne ferait qu'une timide apparition vers la fin.  Somme toute, ce sont les gens du musée, et principalement Margo et son entourage qui réalisent une bonne partie de l'enquête.  Là, les amateurs de génétique, de monstres préhistoriques, les nostalgiques de l'ancienne informatique (pour ceux qui se souviennent de ces écrans à l'écriture verte ou ambrée sur lesquels défilaient des tas de lignes de codes ou de messages presque incompréhensibles, ceux qui aiment se faire frémir par de méchantes bêtes très dangereuses qui rôdent dans l'obscurité et qui, en plus d'être sauvages et puissantes, sont intelligentes, tous ceux-là seront ravis.  En tous cas, pour Preston & child, cela a été un coup de maître, porté à l'écran, même si - comme nous l'avons dit - c'est déjà de l'histoire ancienne.
Mais prenez garde : l'histoire a tendance à se répéter et, comme nous l'avons aussi déjà signalé, les ouvrages de ces deux compères ont également tendance à nous donner des indications, sinon des pistes, quant à nos véritables enquêtes de terrain qui, elles, sont parfaitement authentiques.  Même si, jusqu'ici, Dieu merci !  elles ne sont pas aussi spectaculaires et dévastatrices...