Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Bazaar 1 & 2 -Stephen King

Sk-Bazaar1dejaluIl existe une version cinématographique de ce livre.

Assurémment, il s'agit ici de l'une des oeuvres majeures de Stephen King et pourtant il ne s'agit pas à proprement parler d'un roman d'horreur ou d'épouvante.  A la rigueur il s'agirait plutôt d'une étude psychologique qui mettrait en relief nos travers humains.  C'est de constater, avec une étrange acuité, jusqu'à quel point peut aller cette méchanceté qui aboutit à l'horreur la plus profonde.

Bazaar 1 - 4è de couverture

Au hasard, Balthazar... ce pourrait être l'enseigne du bazar qui vient d'ouvrir à Castle Rock.  pourtant, rien, ici, n'est laissé au hasard.  Perles noires, pâtes de verre, ticket gagnant, saintes reliques... le moindre objet excite la convoitise de chacun des habitants, répondant à ses plus secrets désirs.

Un rêve qui tourne vite au cauchemar car le sieur Gaunt, propriétaire des lieux, est habile commerçant.  Si ses prix sont dérisoires, les blagues soi-disant anodines qu'il demande en échange de ses faveurs ont une saveur empoisonnée !

Qu'importe !  La voix du démon est douce à l'oreille et, pour une pacotille qui les met tous en transe, Brian, Nettie, Wilma et les autres, gens de Castle Rock, n"hésitent pas à vendre leur âme...

Bazaar 2 - 4è de couverture

SK-Bazaar2

La vitrine du Bazar des Rêves ne serait-elle qu'un miroir déformant où chacun voit le reflet de sa propre folie ?  Castle Rock à feu et à sang !  Gaunt peut être fier.  Ses artifices ont payé.  De son bric-à-brac, il lance de la poudre aux yeux, prince des illusions qui ne connaît que l'arnaque et vend sa camelote au prix fort...

Si le Malin est capable de faire prendre des vessies pour des lanternes, il a pourtant un adversaire imprévisible en la personne du shérif, Alan Pangborn.

Celui-ci a plus d'un tour dans son sac !  Fort de son talent de prestidigitateur, il possède un pouvoir insoupçonné qui renverse la ligne du destin.
Abracadabra ! Les jeux sont faits, rien ne va plus.

En route pour le grand frisson, messire Gaunt ! 

Suite de notre dossier sur Stephen King