Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Stephen King - Carrie

dejalu

SK-Carrie-ptEn rédigeant le présent article, nous avions initialement envisagé de présenter le maître (ou le roi) King, mais nous nous sommes ravisés.  D'une part parce que la biographie, la bibliographie de "Stevo" (pour les intimes only) sont tout simplement énormes, gigantesques, colossaux, mais aussi déjà amplement présentés ailleurs.  S'il devait exister quelque part dans le monde quelqu'un qui n'aurait encore jamais entendu parler de Stephen King, nous nous contenterons plutôt de l'inviter à lire la page de Wikipédia qui lui est consacrée:

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Stephen_King. 

Bonne lecture.  Le "d'autre part" n'a pas été oublié, le voici...

Pour notre part, King a constitué non seulement un auteur très lu (notre Président et fondateur en est un fan inconditionnel qui a (presque) lu la totalité de son oeuvre, ce qui n'est pas peu dire) mais également la source à de nombreux débats.  La quasi totalité de nos membres de la première époque du CERPI (GESO) a forcément vu au moins une fois (mais souvent 7 ou 8) les versions cinématographiques de ses livres - comme tout le monde serait-on tenté de dire (et à tort, puisque nous avons rencontré des personnes pour qui ce n'était pas le cas).  Nous avons donc considéré les choses sous un autre angle...

Nous survolerons les livres de King depuis le début (et déjà ce classement n'est pas une sinécure!) et les présenterons sommairement de la même manière que les autres livres de la bibliothèque du CERPI (du moins ceux qui disposent déjà d'un article, ce n'est pas le cas de tous) et nous servirons de la trame afin d'introduire de manière indirecte les sujets que nous avons étudiés.  Hé... ça tombe bien, le premier ouvrage, Carrie, parlait de télékinésie, ou de psychokinésie...

4è de couverture

"Dépêche A.P. 27 mai 1979. 23h46.

Un sinistre d'une ampleur tragique frappe la ville de Chamberlain, Maine.  Des centaines de morts..."

Une mère puritaine obsédée par le diable et le péché ; des camarades de classe dont elle est le souffre-douleur : Carrie est profondément malheureuse, laide, toujours perdante.

Mais à seize ans resurgit en elle le souvenir d'un "don" étrange qui avait marqué fugitivement son enfance : de par sa seule volonté elle pouvait déplacer les objets à distance.  Et ce pouvoir réapparaît aujourd'hui, plus impétueux, plus impatient...

Une surprise bouleverse soudain la vie de Carrie : lorsqu'elle est invitée au bal de l'école par Tommy Ross, le boy-friend d'une de ses ennemies, n'est-ce pas un piège plus cruel encore que les autres ?

L'avis du CERPI

La télékinésie ou psychokinésie est l'un des sujets d'étude majeurs de la parapsychologie.  Dans certaines conditions et chez certains sujets, le cerveau serait-il capable d'exercer à distance une influence elle-même susceptible de pouvoir agir sur la matière et, par exemple, déplacer les objets ?  Dans nombre de témoignages rapportés depuis des décennies déjà et notamment relatés par le commandant Emile Tizané, ce serait bien le cas.  De nombreuses expériences réalisées parfois sous le contrôle strict de scientifiques, avec des protocoles très exigeants et une probabilité de triche extrêmement faible, tendent à démontrer la réalité de cette hypothèse.

Il n'est cependant pas facile, pour les parapsychologues de mettre cette éventuelle faculté en évidence.  En effet, tout le monde n'est évidemment pas capable d'arriver à un tel résultat.  Des exceptions telles que Uri Geller, Jean-Pierre Girard ou encore Nina Kulagina ont souvent été très controversées, sinon descendues en flammes (à tort, dans certains cas, pensons-nous).  Les conditions d'expérimentations sont rarement réunies (comment reproduire le contexte particulier de personnes isolées et disposant de ce pouvoir en même temps que la ou les causes qui produiraient sporadiquement le phénomène que les intéressés maîtriseraient eux-mêmes seulement un peu ou pas du tout, et rarement parfaitement ?)

D'aucuns prétendent que cette faculté serait une chimère.  Pourtant, Carl-Gustav Jung semble bel et bien lui accorder au moins un certain crédit sous le vocable de "phénomène catalytique d'extériorisation" (notre leader n'hésite pas, quant à lui, à qualifier le terme de "catalytique" comme l'une des clés possibles de cette question)  Il n'y aurait pas un facteur déclenchant isolé mais au moins deux agissant en conjonction, voire plusieurs - lesquels joueraient un peu le rôle d'une loupe placée sous le soleil).  Vant d'aller plus loin § mais précisons tout de suite que nous n'analyserons certainement pas cette problématique en détails ici car le sujet serait trop vaste - voyons d'abord un extrait du film tiré du livre de Stephen King...

Comme vous l'aurez remarqué, il s'agit ici d'une version récente.  A notre époque, cela donnait ceci (avec John Travolta et Sissy Spacek):

Et bien entendu, vous vous en doutez, il ne s'agit que d'un film.  Dans la réalité, nous n'avons jamais entendu parler d'effets aussi théâtraux, observés (et subis) par autant de personnes, dans un cadre aussi tragique, cela se saurait.

D'un autre côté, si ce genre de choses était possible, il semble également évident que "certaines intelligences", disons : militaires, par exemple, s'en seraient aussitôt emparées à des fins que l'on n'a aucun mal à imaginer - à condition toutefois de pouvoir maîtriser le phénomène.  Mais on suppose de la même manière que les études ad hoc auraient alors été menées depuis belle lurette et que bien peu, sinon rien du tout, n'aurait transpiré quant aux résultats.

Il semblerait toutefois que, dans certains cas, cela aurait été mis à profit - d'une manière sans doute très édulcorée par rapport au film, ce qui ne signifierait pas non plus en l'absence de résultats concrets.  N'avons-nous pas entendu parler de certains individus (mais le pluriel est peut-être superflu) qui auraient eu le pouvoir de dévier la trajectoire de projectiles lancés par des chars et de l'influence jouée par le pouvoir en question sur la famille Kadhafi ?

Le cas échéant, cela nous permettrait seulement de comprendre pourquoi certaines instances seraient si peu pressées que les parapsychologues arrivent à leurs fins et le pourquoi de certains médias à dénigrer ce type de phénomènes...  Nous ne devons plus être aussi naïfs de croire que ces mêmes médias ne sont ps inféodés par lesdites puissances, ou d'autres car cela ne manque pas en haut lieu.

Théorie du complot ?  Conspirationnisme ?  Allons bon !  N'allons pas si loin : la simple réalité du quotidien suffit le plus souvent...

En attendant, cela nous permet de vous suggérer (merci à une charmante kiné blonde - mais pas stupide pour autant - de nous avoir soufflé l'idée...) cette vidéo à propos des travaux d'Alain Berthoz...

Suite du dossier sur Stephen King