Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Accélération du temps

Peut-être échappez-vous à la règle.  Mais peut-être aussi faites-vous partie de ces innombrables personnes (parmi lesquelles figurent la plupart d'entre nous, de nos proches, de connaissances et un nombre très important de personnes dont nous percevons les conversations et qui expriment les mêmes propos) qui constatent, ébahies, que le temps semble s'accélérer...

En fait, les journées font toujours 24 heures, les heures font toujours 60 minutes, etc. sauf qu'elles semblent passer beaucoup plus vite que jadis.  En ce qui me concerne, pendant tout un temps, j'ai cru qu'il ne s'agissait que d'une impression que je ressentais notamment en raison de mes nombreuses occupations.  Il est vrai qu'une vie bien remplie, des activités multiples, l'absence de temps morts, etc. font que le temps passe évidemment bien plus vite que si l'on se tourne les pouces.  Toute la question résidait donc dans le fait de savoir si là se trouvait simplement l'explication, s'il ne s'agissait que d'une impression relative ou bien si le "phénomène" était plus général et valable pour tout un chacun, quelles que soient les circonstances.

Je n'allais pas, pour répondre à ces questions, me baser sur le seul témoignage de mon épouse, à peu près aussi occupée que moi en permanence.  Il me semblait que poser la question à l'un de mes enfants aurait été plus représentatif étant donné que - je m'en souviens fort bien - lorsque j'avais leur âge (ce qui remonte maintenant à bien loin) j'avais la nette impression que le temps se traînait et qu'il y avait moyen d'y caser beaucoup plus d'activités que de nos jours.

Faut-il citer des exemples?  En me levant à une heure raisonnable, vers 7h du matin, j'avais parfaitement le temps de (petit - )déjeûner à l'aise, d'enfourcher ma bicylclette pour me taper les 3 km qui me séparaient de l'école.  La journée se passait normalement et, en ces temps, il arrivait que l'on commence une heure plus tôt pour des raisons d'organisation.  Nous avions encore cours le samedi matin aussi.  Après les cours, je suivais des cours de secourisme, je passais voir un film au Ciné-club du bahut, j'allais aux entraînement de judo, de karaté, de football, je faisais mes devoirs et apprenais mes leçons, j'allais voir ma copine et je pouvais encore regarder la télévision en soirée...  Sauf que, ô miracle, je m'occupais encore d'autres choses en plus et je lisais beaucoup...

Aujourd'hui, les choses sont très différentes: je me lève très tôt (parfois à deux heures du matin!), je me couche souvent très tard (il n'est pas rare que ce soit vers ou à passé les 3 heures du matin!), je me déplace en voiture.  Ma femme et moi nous nous parlons presque autant par GSM que de vive-voix, presque seulement au moment des repas et tout en écoutant distraitement le JT - j'ai pratiquement banni la télévision par manque de temps.  Je ne regarde même plus les matches de football: je les écoute sur Internet tout en travaillant à un dossier. Pour ce qui est de la lecture, il me faut profiter du moindre instant que mes activités me laissent: aux feux rouges par exemple, quand ce n'est pas aux toilettes !  D'une main, je réponds à mes mails, de l'autre je réponds au téléphone avec parfois le combiné du portable coincé sur l'oreille avec une autre communication (c'est pratique quand il ne s'agit pas de deux langues différentes!) et, de la troisième main, je rédige mes notes pendant que je réfléchis à une autre problématique...  A chaque fois que je regarde l'heure, les aiguiles ont fait un bond prodigieux dans le temps et toutes les journées se terminent beaucoup trop rapidement. En fait, bien avant que j'aie eu le temps de faire tout ce que j'avais mis au programme...

Eh bien: non!  Apparemment, c'est pareil pour mon fiston, lequel se plaint - à seulement 18 ans - que ses journées, mais aussi ses semaines, ses mois, s'écoulent à une vitesse phénoménale!  "Parfois, j'évoque un événement comme s'il s'était passé hier et je constate que c'était il y a trois semaines!"

Dans certaines conversations courantes, le phénomène se trahit de lui-même: "quoi?  Il y a déjà si longtemps qu'Untel est mort?  Pas possible!  Par un curieux phénomène, le temps se serait-il accéléré? Tout cela n'est-il que relatif?

Apparemment, le phénomène semble en tous cas bel et bien généralisé, et cela en dépit de tous les appareils ou systèmes mis à notre disposition, supposés nous permettre de gagner du temps - car, en plus de tout ce qui vient d'être dit - la plupart des facilités auxquelles nous avons accès de nos jours n'existaient pas jadis!  Cela semble bien l'opinion de Monsieur Claude Burkel, qui nous a envoyé un mail "à l'attention de tous" et que nous relayons donc ci-dessous:

Les propos qui suivent ne sont pas ceux du CERPI et n'engagent que la responsabilité de leur auteur, nous ne souscrivons donc pas automatiquement au chapitre qui suit.

L’ACCELERATION DU TEMPS

Dans le domaine de la recherche scientifique de très haut niveau, des chercheurs viennent de découvrir, une accélération du temps, dans la galaxie qui est la nôtre. Je viens donc vous apporter certains éléments de mes recherches personnelles.
Cela vient de la rotation de notre système solaire qui se dirige à environ 20 km seconde vers un point de  l’univers que l’on nomme APEX, qui se trouve dans la constellation d’Hercule.

Le temps accélérant ne change rien dans le domaine atomique ou moléculaire, que ce soit, minéral, végétal ou animal, mais transforme une attitude de ces trois éléments par une modification du comportement. C’est-à-dire, que tous les atomes vont subir un décalage par rapport au reste des éléments de l’univers environnant. La vitesse de rotation des électrons autour des atomes reste toujours à 300 000 kms seconde ainsi que la lumière, seule la vitesse de gravitation qui est de 340 000 km/seconde va changer et va donc modifier par une interférence dans le domaine galactique, le temps et l’espace par rapport aux éléments qui dirigent l’univers dans son intégralité.
Pour expliquer cela, il faut dire que dans la vie de tous les jours sur terre,  rien ne change dans l’apparence, la minute à toujours 60 secondes, et la journée 24 heures et une année reste à 365 jours. Mais dans le domaine du temps tout est accéléré, il y a souvent des personnes qui disent « que le temps passe vite, nous sommes déjà à Noël, je n’ai pas vu les jours passer ? »

Voila la raison qui n’est pas évidente à comprendre. L’accélération du temps agit, surtout sur la mémoire de la matière, qui a enregistré des informations  depuis sa création, et sont accès dans les trois dimensions, et que nous sommes tous actuellement. La troisième dimension agit alors sur la dégénérescence de tout ce qui est en action avec la mémoire des atomes qui composent notre corps, également sur les végétaux et minéraux.

Cela provoque la vieillesse de tout ce qui existe dans notre monde, à différents degrés, cela en fonction de la composition atomique de tous les corps, et surtout de leurs programmations de départ.

La gravitation de l’univers est très différente suivant la position des éléments qui tournent autour du centre de notre galaxie : l’accélération du temps. Ce qui provoque la fréquence de résonnance de la Terre. Ce que l’on désigne par la résonnance de Schumann, ce que les géophysiciens désignent comme « le battement de cœur de la terre ».

A partir de 1987, cette fréquence de vibration s’est lentement accélérée, et depuis 1997 s’accélère de plus en plus. Alors que pendant des milliers d’années cette résonnance était de 7,8 hertz (7,8 cycles par seconde), elle a atteint aujourd’hui une valeur record à 12,9 hertz. Cette élévation de la fréquence de la Terre s’exprime également au niveau temporel, autrement dit, plus la vibration s’élève, plus le temps s’accélère, et va s’accélérer de plus en plus, sans que nous nous en rendions compte.
TOUT CELA EST DU A LA DIFFERENCE SUR LA GRAVITATION UNIVERSELLE DE L’UNIVERS PAR RAPPORT A LA POSITION DE LA PLANETE DANS LA GALAXIE .
De nos jours, une journée de 24 heures correspond à 16 heures de temps réel. Tout va de plus en plus vite. Qui n’a pas ressenti que les journées sont de plus en plus courtes, et nous avons de moins en moins de temps dans la journée ? Pendant la transition, l’accélération du temps nous permet de vivre un futur immédiat. Nous alternons entre la 3 ème, la 4 ème et la 5 ème dimension.
La 3 ème dimension nous replonge dans nos anciens schémas, le passé. C’est notre mental qui empêche toutes possibilités de résonnance, avec l’énergie lumière. La 4 ème dimension, c’est l’accélération du temps qui ouvre le passage de notre conscience. La zone de l’espace neutre, le soi lumineux. Nous avons accès à l’intemporalité, la 5 ème dimension.
Cela est dû à nos atomes que la matière possède en nous et à leurs programmations qui provoquent tout ce phénomène, que nous avons du mal à comprendre.
La loi de l’univers n’est pas encore disponible dans son intégralité pour les pauvres humains que nous sommes ?

Claude BURKEL

 

Donc, pour rappel, le chapitre qui précède n'émane pas du CERPI et n'engage que la responsabilité de M. Burkel dont nous respectons les propos sans toutefois y souscrire ipso facto.   Sur un plan strictement scientifique, plusieurs des nôtres ont déjà émis de vives objections en signalant notamment que tout cela ne reposait sur rien de sérieux.

Nous allons seulement essayer d'en savoir un peu plus et plus précisément.

Du moins, si nous en avons le temps...