Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Arc-Wattripont, du nouveau ! 09-04-16

Attention, la vidéo ci-dessous peut ne pas s'afficher correctement si vous ne disposez pas du plug-in correct - elle peut aussi prendre du temps à se charger (1.7 Go !)  Elle ne restera en outre pas longtemps sur cette page et sera rapidement transférée dans notre zone privée.  ENfin, nous avons tenu parole et cette publication survient bien après la conférence du 27 mai dans les locaux de l'IMI.



affiche-conference-090416

Parlons-en donc, de cette fameuse conférence !

Arc-Wattripont, la petite localité belge du Tournaisis, allait encore être mise à l'honneur dans une nouvelle conférence de M. Vanbockestal - Président du CERPI - donnée au Basilic de Koekelberg.  

Arc-Wattripont ?  Comme dans le livre du précité : "Le poltergeist d'Arc-Wattripont, vérité, scandale et désinformation" ? (Edts Le Temps Présent - collection Fonction Psi);
Arc-Wattripont comme cette affaire retentissante qui date déjà de 1993;
Arc-Wattripont comme ce triste reportage télévisé qui fut un scandale de désinformation et que dénonce l'auteur;  
Arc-Wattripont comme dans "Les 30 histoires les plus extraordinaires de TF1" ou encore
Arc-Wattripont comme cet autre reportage de la N23, bien ficelé également;
AW-livre-JMG-ETPArc-Wattripont comme cette émission dans "Bob vous dit toute la vérité" (avec Yves Lignon et Giovanni Cosentino, correspondant et enquêteur du CERPI, professeur de physique) ?
Oui, c'est bien de cet Arc-Wattripont-là dont il s'agit et à propos duquel tout semblait déjà dit.  A tort !  M. Vanbockestal l'a prouvé !  Ou plutôt, il l'a démontré au cours de cette conférence-marathon et conférence-événément qui a fait plus d'un heureux...

C'est peu de le dire !

A en juger par les sourires et les mines très satisfaites des personnes qui se sont pressées en la salle du Basilic, tout le monde avait passé une après-midi particulièrement agréable et les commentaires fusaient de partout : "Ce fut une journée extraordinaire (Georges D.); "C'était vraiment très intéressant !" (un membre d'OVNIS-Belgique); "Félicitations pour ta conférence" (Freddy S.); "Quel souffle et quelle érudition !  Je suis admirative !" (Monique D.) etc.
Le succès de la conférence et l'intérêt du public se sont aussi manifestés par les achats du livre : "Le poltergeist d'Arc-Wattripont, vérité, scandale et désinformation" que, à peu de choses près, on s'est presque arraché !  Et que l'auteur s'est fait un plaisir de dédicacer, évidemment !  Nous sommes bien placés pour savoir que certains, dès le chemin du retour, se sont mis immédiatement à le dévorer et ne parvenaient plus à en décrocher (N'est-ce pas Véronique ?)

Il s'agissait, en quelque sorte, d'un coup d'essai avant celle de Paris, auprès de l'IMI, l'Institut Métapsychique International de renommée, qui aura lieu le 27 mai 2016 dans la ville lumière, ce qui justifie bien sûr que nous ne publierons les fichiers vidéo (car la conférence sur le Poltergeist d'Arc-Wattripont a été filmée !) ou audio, qu'après cette date.  

salleremplie

C'est bien la moindre des choses.  Mais gageons que, de toute manière, le conférencier aura à coeur d'encore perfectionner son "oeuvre", pour autant que ce soit possible, évidemment.

Or donc, les choses se sont passées devant une salle bien remplie, où chacun aura encore une fois pu apprécier (ou découvrir) la cuisine soignée et démocratique de l'établissement.  Des habitués, certes, des fidèles aussi et nous ne pouvons que les remercier chaleureusement, mais aussi des nouveaux venus - ou presque - dont un a fait sensation dans une apparition calculée qui, au départ, se présentait plutôt mal...

Le coup de théâtre dès le début !

Flagelle-bonnetOr donc, alors que le conférencier et l'organisatrice étaient occupés à régler les derniers problèmes techniques, voilà qu'apparaît un couple inconnu composé d'une dame et d'un étrange individu.  

Ce dernier semble un peu perdu et désorienté, probablement à cause de ses lunettes noires et de l'obscurité relative.  Il se présente avec un bonnet sur la tête, quelle drôle d'idée ! Un original peut-être ?  

En fait, il semblerait, à en croire la dame, qu'il s'agit d'un fan inconditionnel de M. Vanbockestal.  Ah... bien : cela fait toujours plaisir de se savoir aimé.  

Il y a néanmoins un parfum de mystère, quelque chose de bizarre dans cette apparition qui dit s'appeler "Monsieur Flagelle".  Monsieur Flagelle ?  Connais pas, jamais entendu parler.  

Mais soit, s'il s'agit d'un fan... N'empêche, c'est étrange.  Puis, une intuition se profile, plus ou moins confirmée par certains propos, lorsque le boss en vient à risquer un nom...
Ne serait-ce pas... ?

avecKronosEt SI !  Incroyable mais vrai !  Le personnage-mystère se trouve être le fameux Kronos, lui-même, en chair et en os, le responsable de la Porte du Temps, que l'on ne présente plus !  WAOUH !  Quelle surprise !  

Et notre homme de signaler qu'il est venu en droite ligne, en avion, spécialement de l'autre bout de la France (Montauban, soit environ 800 km !) pour assister à cette conférence et rencontrer son ami de longue date !

Bien évidemment, l'instant est magique : c'est une surprise !  Elle est de taille et se solde par des cris de joie, des accolades, le flash des photos !  Ah ça !  Si on s'y attendait !  C'est fantastique !  Et puis, c'est certain, le boss du CERPI s'est bien fait avoir : la blague a marché à fond.  Ce sera incontestablement un excellent souvenir.  Un souvenir... euh... dont on se souviendra !
OK.  Et maintenant, si on parlait de la conférence ? 

La conférence, donc...

aumicroComme il semble maintenant en avoir pris l'habitude, M. Vanbockestal entame sa conférence tambour battant, sur un rythme haletant, soutenu, apparemment infatigable  (apparemment seulement à en juger par certains signes en fin de conférence, mais au jugé de la prestation ce n'était que normal : cela devenait presque athlétique !)

Le sujet est amené de main de maître, fait pour captiver ou au moins intéresser, en tous cas certainement pas pour laisser indifférent.  Comment serait-ce possible avec un tel sujet, d'ailleurs?  

Le mystère est à tous les étages et il se décline au surnaturel, au paranormal, voire à l'ufologique, au démonologique, au spirite, à la science-fiction, à l'espionnage ou aux actions militaires secrètes, on a le choix.  Tout est bien présenté, divisé, structuré, clair, précis et agrémenté d'un très beau diaporama PowerPoint (qui a quand même parfois posé de petits problèmes "paranormaux", mais ceci dit en clin d'oeil).  Rien n'est laissé au hasard, c'est un déferlement, parfois comme celui dont on a surnommé la réaction du CERPI face à la scandaleuse manoeuvre de désinformation et d'occultation dont tant de gens (des millions !) ont été victimes.  

ensoloIl importait donc ô combien de rétablir la vérité !  Il fallait d'abord la dénoncer, expliquer en quoi elle consistait et ce n'était déjà pas rien tant surgissaient d'éléments, dont beaucoup auraient pu suffire à anéantir une association.  Mais il s'agissait de celle du CERPI.  Ce n'était donc pas si facile, en dépit de la puissance du média...  

Puis, il fallait expliquer en quoi cette vérité était la seule à être exacte et fidèle à la réalité de terrain, malgré des apparences très solides.  Tout cela a été magnifiquement détricoté et décortiqué après avoir été traficoté.

 C'était limpide, c'était redoutable, implacable d'efficacité.  Les spectateurs en avaient plein la vue de recevoir cette vérité puissante, de plein fouet, qui se dégageait à grands coups d'arguments imparables et de preuves judiciaires, de logique pure et simple, de points incontournables qui propulsaient à des années-lumière de la prétendue vérité qui avait été présentée à l'écran, par un sombre "journaleux" qui devrait s'en aller dare dare consulter le mot déontologie au dictionnaire !

Cette fois, le public sait !  Il a entendu toutes les explications ou du moins un résumé de celles-ci car, bien évidemment, tous les détails figurent dans le livre de M. Vanbockestal : "Le poltergeist d'Arc-Wattripont, vérité, scandale et désinformation".  

On sait aussi désormais qu'il suffit de se le procurer pour en disposer également, de cette vérité. Tant pis pour ceux qui préfèrent rester dans l'ignorance où une chaîne de télévision belge les a plongés, alors qu'ils n'avaient aucun moyen de s'en défendre, aucune chance de rétablir la vérité par leurs propres moyens.  

Heureusement que l'on s'arrache à présent le livre qui fait suite aux "Phénomènes Inexpliqués en Belgique" qui avait été si vivement critiqué par le même journaleux, lequel ferait mieux de regarder son travail avant de critiquer celui des autres...

Mission accomplie pour M. Vanbockestal ?  Pas si vite !

D'une part, il restait encore la seconde partie de la conférence, après le break, d'autre part il y avait encore le jeu des questions et réponses lors du débat final.

Lors de la seconde partie, M. Vanbockestal a commencé par signaler qu'il ne s'agissait aucunement de sa part ni de celle du CERPI d'une nouvelle hypothèse défendue par le groupement ou par lui-même.  Il s'agissait en fait d'un ensemble d'éléments ou d'arguments présentés pour simple édification du public en lui laissant le soin d'apprécier lui-même de leur opportunité ou de leur valeur.  

facealecranToutefois, à plus d'une reprise on a vu les spectateurs bondir d'étonnement face à certaines coïncidences ou faits nouveaux, le truchement des occurrences était pour le moins remarquable.  Sauf qu'ici, on savait que cela pouvait n'être que fortuit et que cela n'aboutirait de toute façon qu'à une référence circulaire.  

Circulaire, c'est peut-être le cas de le dire puisqu'il s'agissait cette fois d'OVNIS dont on se demandait bien le pourquoi de la présence, même seulement éventuelle, au milieu de cette affaire de poltergeist ou de psychokinèse récurrente spontanée.  Mais notre conférencier passait d'un sujet à l'autre en virtuose, en établissant des ponts très inattendus, grâce à des points au moins méconnus de l'enquête, lesquels ne peuvent que surprendre.  S'il ne s'agissait que de hasard, eh bien même Lazare était présent !  

Le ballet était magique, ou infernal, c'est selon.  Il aurait pu être parent avec un grand sabbat de sorcières.  Après avoir bien mangé, le public avait encore de quoi se mettre sous la dent et pas qu'un peu.  Abondance de biens ne nuit pas !  Mieux vaut faire envie que pitié !  En tous cas, il en certainement eu pour son argent (et avec beaucoup de gratuit en prime !)

cinqdoigtsCela ne fait que d'autant plus râler de devoir payer une taxe pour la télévision, si certains s'emploient à n'en faire que cela... Cette fois, les gens qui étaient présents devraient avoir bien compris la leçon - qui ne s'applique fort heureusement pas à tous les journalistes ni à toutes les chaînes.  Ce serait alors vraiment l'horreur, totale et affligeante.  Mais ça, ce n'était qu'un mauvais rêve, et le Président vient de réveiller son monde et de le rassurer : non, vraiment, les spécialistes de l'inexpliqué ne racontent pas n'importe quoi !  Il s'en faut de beaucoup !

Il y en a à qui l'on peut faire confiance.  Le CERPI est de ceux-là !  Incontestablement.

Quelques points forts de la conférence...

Des points forts à cette conférence ?  Il n'y avait pratiquement que cela !  ufologiqueMais s'il fallait en dégager prioritairement, on noterait bien entendu celui concernant la terrible manoeuvre de désinformation télévisée subie par le CERPI avec le rétablissement de la vérité et l'énoncé de l'hypothèse solide, la moins invraisemblable, qui est celle du groupement et du conférencier.  Il faudrait toutefois préciser aussi que, contre toute attente, M. Vanbockestal a introduit cette conférence en parlant... ufologie !  Il y a d'ailleurs eu beaucoup de références ufologiques, de la meilleure veine faut-il le préciser, dans cette intervention.  On a aussi entendu plusieurs fois parler d'une certaine Académie Française d'Ufologie.  Peut-être n'est-ce pas seulement un hasard...

L'occasion faisant le larron, M. Vanbockestal a notamment rappelé que c'était bien le CERPI et La Porte du Temps qui avaient révélé au monde entier le nom complet du faussaire de Petit-Rechain.  Ce nom a été réutilisé des milliers de fois depuis et, entre autres, par Philippe Bouvard dans "Les Grosses Têtes" (bien avant Ruquier)  Pour rappel : Patrick Maréchal.

ufologique1Mais la position du conférencier quant à cette affaire est pour le moins mitigée : il l'a bien fait comprendre.  Il ne s'est pas contenté de reprendre la belle phrase de Patrick Ferryn, le président du COBEPS : "Ce n'est pas parce que l'on découvre un faux Picasso que le peintre n'a pas existé".  D'autre part, notre Président a encore réussi le tour de force d'apporter des éléments neufs concernant la fameuse vague belge de 89.  Ce n'est pas peu dire !  Le plus fort consistant par ailleurs à y trouver des rapports avec l'affaire d'Arc-Wattripont et que cela se tienne, que ce soit plausible et pas piqués des vers.  C'était vraiment surprenant !

Nous ne pouvons pas déflorer complètement le contenu de cette conférence (en tous cas pas avant le 28 mai...) mais il existe incontestablement un point plus fort encore : un tour de "passe-passe" herculéen en rapport avec l'ufologie et un autre élément, complètement inattendu.  Et pourtant les deux s'articulent ensemble comme une machine très bien huilée et parfaitement entretenue, à un point tel que cela en devient, là aussi, limpide comme de l'eau de roche.

MarianneCette conférence a une fois de plus ensorcelé l'assemblée.  C'est un peu la marque de fabrique, la signature du leader du CERPI.

On ne sait où s'arrêtera cette ascension vertigineuse, mais elle permet d'imaginer les plus hauts sommets !

Photos : nous devons les photos actuellement présentes à OVNIS-Belgique que nous remercions vivement.  Merci aussi à l'établissement Le Basilic, de Koekelberg, pour sa serviabilité et la qualité de son service.  Merci à Georges, qui nous a aimablement servi de caméraman, merci à Freddy et Monique qui ont fait les ingénieurs du son et contribué à la documentation de la conférence par certaines photos de leur cru.  Merci à Marianne, l'organisatrice, pour sa sympathie.  Merci à tous les participants et ils étaient nombreux et bien sûr... merci à Kronos, alias Sergio, alias M. Flagelle, l'homme au bonnet qui a fait sensation et qui nous permet désormais de dire :

Nous avons réalisé une conférence et quelqu'un est venu y assister, pour la première fois, en prenant l'avion pour s'y rendre !
(Sergio a toutefois eu la prudence de ne pas descendre à Zaventem...)
Après "l'homme au chapeau", c'était "l'homme au bonnet" !!!
Cela aurait été: Le bon, la brute... quant au truand, on en a assez parlé, non ?