Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

LES CATACOMBES, OÙ LES TOMBES ABONDENT

Il faut bien l'admettre, on ne trouve rien de bien réjouissant dans ce qu'elles contiennent et pour cause!  Les Catacombes sont en fait un lieu souterrain où sont réunis tous les ossements émanant de cimetières parisiens.
Paris, largement encombré par ses «os», fut alerté dès 1554 par des médecins de la faculté de Paris qui craignaient des épidémies. Les cimetières disons-le n'étaient pas franchement «soignés» et représentaient plutôt des charniers. Des trous étaient creusés, des fosses étaient ouvertes à proximité, les riverains qui se promenaient éprouvaient du dégoût et de la gêne. Comme on peut le comprendre.
Ce qui devait arriver arriva des années après, le mur d'une cave accolée au cimetière céda et ce fut la catastrophe.
En 1780, les risques d'épidémie étant trop nombreux, on décida de fermer le cimetière des Saints Innocents. Mais les corps? Qu'allait-on faire des corps?
Toujours la même année, il fut décidé de transférer les ossements dans les anciennes carrières de la Tombe Issoire, sous la plaine de Montrouge. A la place du cimetière des Innocents qui fut fermé se trouva donc un marché public. Les carrières de la Tombe Issoire furent appelées Catacombes. D'autres cimetières subirent le même sort, ceux situés près des églises furent déversés dans le nouvel ossuaire. Ainsi, les ossements de Sainte-croix de la Bretonnerie, Saint Landry, les cimetières de l'île Saint Louis, et bien d'autres encore se retrouvèrent tous regroupés.

Des os de tous les citoyens côtoyaient ceux de personnalités qu'ils avaient peut être admiré durant leur vie, ou peut être éprouvé de la haine. Charles Perrault, Robespierre, Charlotte Corday, Racine, l'homme au masque de fer, Blaise Pascal et d'autres furent mêlés avec ceux d'inconnus.
Étrange situation n'est-ce pas?
Côtoyer au delà de la mort ses amis ou ennemis !