Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

LES LÉGENDES DES CATACOMBES - Cybelle

LA CYBELLE

Ah ! Est-ce une légende plus effroyable que le château Vauvert ou l'Homme Vert ? Mais qu'est-ce que la Cybelle ? La Cybelle est une déesse de la terre, épouse de Saturne, fille du ciel, mère de Jupiter, Neptune, Junon, Pluton. Jolie Déesse, cela change du Diable, elle symbolisait l'énergie enfermée dans la terre, symbole de fécondité.
Les Catacombes sont le lieu rêvé pour voyants, certains en ont profité pour s'approprier Cybelle en disant qu'elle occupait des ateliers abandonnés d'une carrière située sous le lac Montsouris.

N.D.L.R. Ici encore, le CERPI ne peut que constater le caractère mythologique de cette légende qui doit être considérée comme telle.  Pourtant, on trouve des éléments qui ne manquent pas d'intérêt:

Terre, (Mythol.) il y a eu peu de nations païennes qui n'aient personnifié la Terre, & qui ne lui aient rendu un culte religieux. Les Égyptiens, les Syriens, les Phrygiens, les Scythes, les Grecs & les Romains ont adoré la Terre, & l'ont mise avec le ciel & les astres au nombre des plus anciennes divinités. C'est que dans les premiers tems tous les cultes se rapportoient à des êtres matériels, & que l'on croyoit alors que les astres, la Terre & la mer étoient les causes de tout le bien & le mal qui arrivoient dans le monde.

Hésiode dit que la Terre naquit immédiatement après le chaos: qu'elle épousa le ciel, & qu'elle fut mere des dieux & des geans, des biens & des maux des vertus & des vices. On lui fait aussi épouser le tartare, & le pont ou la mer, qui lui firent produire tous les monstres que renferment ces deux élémens, c'est - à - dire, que les anciens prenoient la Terre pour la nature ou la mere universelle des choses, celle qui crée & nourrit tous les êtres; c'est pourquoi on l'appelloit communément la grande mere, magna mater. Elle avoit plusieurs autres noms, Titée ou Titéia, Ops, Tellus, Vesta, & même Cybelle; car on a souvent confondu la Terre avec Cybille.

Les philosophes les plus éclairés du paganisme croyoient que notre ame étoit une portion de la nature divine, divinoe particulam auroe, dit Horace. Le plus grand nombre s'imaginoit que l'homme étoit né de la Terre imbibée d'eau & échauffée par les rayons du soleil. Ovide a compris l'une & l'autre opinion dans ces beaux vers où il dit que l'homme fut formé, soit que l'auteur de la nature l'eût composé de cette semence divine qui lui est propre, ou de ce germe renfermé dans le sein de la Terre, lorsqu'elle fut séparée du ciel.