Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Emission Beau-fixe sur BEL-RTL, le 27/04/09

Incroyable entrée en matière!

Pour réécouter cette émission, consultez le lien en bas de page (le chargement peut être long).

BeaufixeC'est déjà presque dans un climat irréel, surréaliste, que cette aventure a commencé. Ce jour là, M.Vanbockestal était fiévreusement occupé avec les préparatifs de son "expédition" dans la maison hantée de Seclin, en France. Le téléphone avait sonné, pas le temps de répondre, le répondeur automatique s'était déclenché... Pendant que l'enquêteur du jour continuait de charger ses affaires dans la voiture, son épouse prenait connaissance du message laissé sur l'appareil et ses yeux s'arrondissaient au fur et à mesure qu'elle prenait connaissance du message...

Habituée aux passages en coup de vent de son mari dans la maison, un mari "éternel courant d'air", elle lui fait part du message en question, sur l'air le plus naturel du monde: "Michel? L'assistante de Jean-Michel Zecca te signale que radio BEL-RTL invite le CERPI à une émission sur l'inexpliqué!"

La réponse fuse, sidérante: "Je n'ai pas le temps de m'occuper de BEL-RTL pour le moment, au revoir...!"

Jonathan, le fils, regarde son père prendre la route et lui fait signe de la main en se répétant: "Pas le temps de s'occuper de BEL-RTL?...Incroyable! C'est incroyable!


Pas du tout le même style!

cormanC'est pourtant bien ainsi que tout a commencé. Mais les choses allaient vite reprendre un tour normal: deux jours plus tard, le téléphone sonne. Cette fois, M.Vanbockestal est à son bureau et décroche: c'est Mme Nathalie Michiels, l'assistante de l'animateur vedette de BEL-RTL, sans conteste l'une des radios les plus populaires du royaume. La conversation s'engage et la proposition tient toujours: il s'agirait de l'émission "Beau fixe" du lundi matin, le 27/04/09 entre 8h30 et 11h. Mais le père spirituel du CERPI ne se laisse pas démonter par l'enjeu et le prestige de la station. C'est que le groupement sort pratiquement d'une expérience malheureuse avec une station (légèrement) concurrente. Au cours de celle-ci, le groupement était tombé sur une bande de gamins qui tournaient tout en dérision, avaient recours à un humour au troisième degré (au moins) et ne voyaient que le dessous de la ceinture, cela avait été une horreur sans nom, un très mauvais souvenir et M.Vanbockestal avait planté tout le monde en pleine émission. Mais ici, c'était tout autre chose!

Mme Nathalie Michiels a tôt fait de rassurer le "boss" du CERPI: cette fois, il s'agit de professionnels. On ne présente plus BEL-RTL. Jean-Michel Zecca, ce n'est pas rien, on le connaît! Ah! C'est vrai qu'il n'a pas sa langue dans sa poche et qu'il n'hésite pas à titiller quelque peu ses invités. C'est sûr qu'il y aura de l'humour, mais certainement pas dans le même style. Et puis... nous avons lu votre site "en diagonale" (car il faut dire que ce n'est pas la matière qui manque!) et ses articles sont truffés d'humour... Dès lors, rien ne semble s'opposer à une rencontre!

Pourtant, chat échaudé craint l'eau froide et l'interlocuteur de l'assistante n'est pas encore convaincu. Il écoutera l'émission du lendemain et se prononcera ensuite. Dur en affaires!

Dernières hésitations

jandrainCe qui a été dit est fait. M.Vanbockestal écoute très attentivement l'émission Beau Fixe qui suit immédiatement. Il s'agit d'une émission dont le sujet est Catherine II et la Russie, l'invité est Vladimir Fédorovski, un écrivain déjà célèbre qui n'en n'est pas à son coup d'essai dans les studios de BEL-RTL. C'est le top! L'écrivain en question fait forte impression: le ton est posé et même enjoué, malgré un accent prononcé, il s'exprime dans un excellent français. Le sujet est sérieux, l'émission est im-pec-ca-ble ! Mais cela provoque aussi de nouvelles hésitations chez notre "boss": "Voyez-vous, je ne suis pas sûr de pouvoir réaliser une telle performance. Beaucoup de choses peuvent m'échapper, notamment avec le stress de l'antenne, en direct. Par exemple, je ne suis pas certain de pouvoir restituer de mémoire les dates précises de certains événements, l'endroit exact, le régime politique du pays, etc..."

Mais là encore, l'assistante se veut rassurante:les questions qui seront posées aux candidats au jeu concours et que vous devrez ensuite commenter dans une discussion à bâtons rompus avec Jean-Michel Zecca vous seront communiquées à l'avance, au plus tard à la fin de la semaine. Vous aurez donc le temps de les potasser. Et puis, nous ne sommes pas là pour piéger les gens..."

Là aussi les choses ont un côté comique. Grâce à son "mains libres", M.Vanbockestal a pris la communication avec Mme Michiels dans son bus! Ce dernier est "blindé", rempli d'étudiants bruyants. Les cahots de la route rendent aussi la communication exécrable et notre compère invite son interlocutrice a le rappeler dans une bonne dizaine de minutes. A ce moment, il sera à son terminus et l'entretien pourra reprendre dans de meilleures conditions...

Finalement, l'affaire est conclue. M.Vanbockestal devra être présent dans les studios de BEL-RTL, 2 rue Jacques Georgin à Schaerbeek (Bruxelles), ce lundi 27/04/09 dès 8h15 où on l'attendra avec du café.

Équation redoutable!

tatonDès lors, les choses devaient aller très vite car le délai était court. Un peu trop court d'ailleurs, pour bien faire, mais il faudrait faire avec... M.Vanbockestal avait déjà refusé les propositions d'une chaîne polonaise, celle d'une chaîne française et même celle de Dechavanne en personne, il ne pouvait continuer de la sorte! Mais il fallait aussi assurer désormais! Oh! Il avait bien déjà porté le casque devant le micro lorsqu'il évoluait en radiolibriste, en province. Mais cela remontait à plus d'un quart de siècle et cela n'avait rien à voir avec ce qui était ici proposé. Un trac terrible l'attendait. C'est que BEL-RTL, cela représente tout de même tout un paquet d'auditeurs, bien plus que ce à quoi il s'était habitué au début des années 80. Quoi? Quelques milliers en mettant les choses au mieux? Ici, avec BEL-RTL, on parlait en centaines de milliers d'auditeurs, peut-être des millions... Oui, peut-être bien, surtout si l'on se rappelle que la radio peut être entendue largement en dehors de nos frontières, via Internet. De quoi donner le vertige!
En fait, les choses se présentaient un peu comme une redoutable équation: excellente perspective de gros coup médiatique en cas de succès, impact très négatif, voire opération suicidaire en cas d'échec!

Mais au fur et à mesure que la date fatidique se rapprochait, les choses prenaient bonne tournure: les questions étaient communiquées dans les délais, aucun piège particulier ne se présentait et M.Vanbockestal faisait appel à M. Jean-Jacques Ghesquière pour l'aider dans sa tâche. Ce dernier était certes un nouveau venu dans le groupement, mais il profitait de l'indisponibilité de certains autres invités préalablement. Par ailleurs, il avait déjà eu de très bons contacts avec le "patron" et présentait déjà de solides références doublées d'une évidente facilité d'élocution. Il s'agissait un peu d'un coup de poker, mais M.Vanbockestal était conscient de disposer d'une très bonne carte. Et ne se trompait pas...

Les préparatifs continuèrent bon train jusqu'au dimanche soir. La suite allait se passer sur le terrain...

Le jour J, l'heure H.

18255Le jour J arrivé, c'est de bonne heure que les deux compères se mettent en route, en voiture, pour Bruxelles.  Jean-Jacques et Michel connaissent le chemin, mais un GPS a été emporté, à tout hasard.  Le duo a pris toutes les précautions utiles en partant largement à l'avance pour éviter les ennuis en cas de trafic.  Sage précaution car dès l'entrée de Hal, la circulation se fait plus dense, la vitesse décroît et l'heure passe...  Ils arriveront toutefois bien avant l'heure dite et pourront même aller se désaltérer avant d'affronter les studios.  Bien sûr, durant tout le trajet, la discussion a été prolifique à propos des sujets de l'émission et du CERPI.  Mais voilà que l'on se dirige maintenant vers le gigantesque bâtiment qui abrite la radio, un bâtiment sur lequel se dressent en lettres immenses, rouges, trois lettres bien connues de tous les belges: R T L !

Les locaux sont très modernes, comme on l'imagine et nos deux invités se présentent à l'accueil où deux vigiles s'interrogent de leur présence:

"M. Vanbockestal et Ghesquière, nous sommes les invités de Jean-Michel Zecca pour l'émission Beau Fixe".
On leur indique des fauteuils et on les invite à patienter pendant que l'on appelle l'assistante du présentateur immuable de l'élection de miss Belgique, l'animateur du 71.
Bien sûr, on entend déjà ce qui passe à la radio en ce moment, mais ce n'est pas tout: un grand écran mural permet de distinguer ce qui se passe en studio ainsi que des informations textuelles qui défilent.  Parmi celles-ci, on peut lire:

Lundi 27avril : Phénomènes Inexpliqués : info ou intox ?  avec Michel Vanbockestal co-fondateur du site www.cerpi.be (cette adresse n'est plus valable aujourd'hui) et Jean-Jacques Ghesquière, médium

Mardi 28 avril: « Mon Jardin : mon coin de paradis » avec Julie Michiels, architecte de jardin

Mercredi 29 avril: « Bernard Blier : un monstre sacré » avec Jean-Philippe Guerand pour..." 

Mais voilà que l'assistante arrive, ouvre les portes électroniques à l'aide de son badge personnel et emmène les deux représentants du CERPI dans les couloirs, puis dans l'ascenseur et enfin dans une petite salle d'attente - elle reviendra peu après, avec les cafés promis...

Si Jean-Jacques Ghesquière est étonnament calme, extérieurement en tous cas, il n'en va pas de même pour M.Vanbockestal dont le coeur a déjà passé plusieurs fois la vitesse supersonique.  Celui-ci a bien dit à sa famille: ce sera comme d'habitude: un trac mortel au début et puis, une fois que les choses auront commencé, tout ira comme sur des roulettes!"  Peut-être, mais entre le dire et le faire, il y a une différence et pour ce coup-ci ce n'est pas gagné d'avance.  Il ne peut s'empêcher de penser aux questions pièges, aux possibilités de bafouillages ou de cafouillages, aux entortillements de phrases ou lapsus malheureux, à l'importance, l'enjeu de l'opération... Il reste moins de dix minutes avant le début de l'émission.  Jean-Jacques se fait indiquer les toilettes alors que Michel suit Nathalie pour le studio.  "Mais Jean-Jacques retrouvera-t-il son chemin dans ce dédale de couloirs?

Allons bon!  C'est un médium du CERPI, non?

L'émission commence: 8h30

18435Et voilà donc que le duo prend place dans le studio, tandis que l'animateur se fait attendre, comme toute bonne vedette qui se respecte.  Après avoir reçu quelques instructions quant au déroulement des opérations et le fonctionnement du casque d'écoute, Jean-Michel Zecca arrive enfin, prend place, serre les mains (méfiez-vous de la poignée de mains de M.Vanbockestal, dira Nathalie Michiels à Jean-Michel Zecca) de ses invités et leur demande leurs noms, pour savoir à qui s'adresser.
Météo, trafic routier (cela commence bien, il y a un conducteur-fantôme!), etc.  et puis... courte allocution de présentation de l'émission par un personnage invisible et le grand Jean-Michel est parti: "Jean-Jacques Ghesquière; bonjour..."
Faux départ pour l'animateur vedette qui, malgré la mise au point qui vient d'être faite, inverse les personnages.  Ce n'est pas grave, Jean-Jacques assure la liaison et on rectifie le tir.

Michel présente brièvement le CERPI, le Groupe d'Étude et de Recherche sur les Phénomènes Inexpliqués, qui existe depuis 1979 et a vu le jour grâce à la volonté commune de deux copains.  Débuts modestes, sans prétentions, dans l'humilité et puis essor progressif avec l'avènement d'Internet, etc.

J.M Zecca souligne le fait que les phénomènes inexpliqués constituent un peu un domaine qui fait sourire et s'interroge sur l'intérêt que revêtent les phénomènes inexpliqués auprès des auditeurs et M.Vanbockestal rappelle que l'au-delà interpelle Monsieur tout-le-monde par son intérêt inévitable en ce qui concerne la mort, qui touche évidemment tout un chacun.  Néanmoins, c'est l'optique du groupement qui vise principalement l'étude scientifique, rigoureuse, objective des phénomènes qui le prémunissent quelque peu face aux attaques des sceptiques ou des zététiques... En outre, le domaine scientifique est étudié dans certaines manifestations telles que la psychokinèse (sur le coup, il dira "pychokinèse et corrigera en "psychokinèse") un terme qui s'explique par sa double racine grecque psyché signifiant "esprit, âme" et kiné signifiant "mouvement, déplacement", il s'agit donc de la faculté de pouvoir déplacer les objets par l'influence de l'esprit.  Amusant: J.M. Zecca dira tout de go que "cela existe"...
Du surnaturel, du paranormal, il en sera forcément beaucoup question dans cette émission, on va y venir: Mylène Farmer: appelle mon numéro!

18439Durant cette petite pause, M.Vanbockestal se dit que les débuts ne sont pas trop mauvais, les choses sont assez bien enclenchées, reste à dompter le stress, ce qui est déjà à moitié fait. 

Naturellement, dira-t-il après coup, j'aurais aimé rencontrer Julie Taton (ancienne miss Belgique), Sandrine Corman (également ex-miss Belgique) ou Fanny Jandrain (ex-candidate), les trois superbes créatures qui animent également très avantageusement la station et on reconnaît bien là le tempérament profondément blondophile de l'individu...

Mais en fait de personnalités en vue, j'étais tout de même servi avec Jean-Michel Zecca, Audrey Leunens, Frédéric Bastien (homonymie sans lien de parenté avec notre service permanence!) ou encore Christian De Paepe, dans un autre registre naturellement... Cela fait tout de même toujours quelque chose de se trouver à la même table que ces gens qui sont naturellement beaucoup plus à l'aise, ont une aura particulière.  Cela impressionne, même si c'est vrai que tout le monde était extrêmement sympathique, très cool... Jean-Michel l'était peut-être un peu moins (je veux dire "à l'aise" parce que pour ce qui est d'être sympa, il n'y a aucun problème!), mais pour d'autres raisons: il nous a avoué être rentré chez lui vers les trois heures du matin à cause, bien évidemment, de l'opération du Télé-Vie.  (Il s'agit, en Belgique, d'une opération de très grande envergure visant à rassembler des fonds en vue de la recherche contre la leucémie.  Très médiatisée, ayant recours à de nombreuses vedettes du showbiz, l'opération a été un très grand succès, mais c'est aussi très éprouvant pour les animateurs!)

Jean-Michel prend maintenant un candidat à l'antenne.  Du moins l'essaie-t-il et annonce t'il son prénom: "Michel" (Il y a beaucoup de Michel(s) aujourd'hui!) et... tuut, tuut, tuut !  Pas de candidat en ligne !

L'animateur se défend du couac technique (involontaire, évidemment) en évoquant les forces surnaturelles qui sévissent dans cette émission.  On a perdu Michel!  Michel a disparu!  Et en fait de disparitions, J.M Zecca enchaîne très à propos avec le sujet du triangle des Bermudes et demande à l'autre Michel, l'invité en studio, ce qu'il en pense, le prenant ainsi totalement au dépourvu!

M.Vanbockestal prend donc la balle au bond et se lance dans une confirmation de ce qu'il se passe pas mal de choses dans le triangle en question, mais signale aussi que ce triangle est tout relatif, il peut se transformer en quadrilatère en fonction des points de repère que l'on envisage (sous-entendu).  Beaucoup d'appareils, que ce soit des bateaux ou des avions ont effectivement disparu (été envoyés par le fond) mais il existe des explications scientifiques... Zecca le coupe et demande quelle est l'explication la plus logique à toutes ces disparitions.

Sans hésiter, le représentant du CERPI annonce qu'il s'agit de la probabilité.  En effet, le triangle est très fréquenté et il est donc logique qu'il y ait plus d'accidents en ces lieux qu'ailleurs, simplement à cause de la densité du trafic.  Mais il y aussi des explosions de méthane, des perturbations météorologiques (l'endroit est connu pour ses ouragans fréquents, une forte activité sismique, etc.) et la position géographique du triangle présente aussi la particularité d'une inversion magnétique de nature à dérégler "naturellement" les instruments de bord... Là, notre patron n'a eu aucun mal puisque ce sujet vient d'être abordé dans nos pages, avec la complicité de Pierre Bellemare.

On entre dans le vif du sujet... 8h45

18443M.Vanbockestal signale, au passage, que le triangle des Bermudes n'est pas le seul endroit semblable.  Il en existe une douzaine sur le globe terrestre, quant à les citer...

J-M. croit pouvoir enchaîner avec le candidat retrouvé mais... non!  Et Michel cède sa place à Alexandra qui relate son témoignage dans lequel il est question d'une entité toute blanche.  Le problème des entités est donc abordé et cette fois c'est Jean-Jacques qui y va de ses commentaires pour exposer sa position de médium, le fait que les entités existent certainement bien que l'on ne puisse pas le prouver et cite les différentes propositions relatives à ce cas.  La première question est posée au candidat.  Elle concerne l'autocombustion (ou combustion spontanée) et la candidate répond d'ailleurs correctement.  Les commentaires s'orientent donc sur ce sujet et M.Vanbockestal signale le manque de références, de témoignages, même dans la littérature.  Il en existe, mais ils ne sont pas légions.  Ce qui est remarquable c'est que la personne brûle de l'intérieur alors que les objets directement avoisinants ne sont nullement touchés.  Cela peut s'expliquer scientifiquement par l'explosion des mitochondries, ces cellules organiques qui transfèrent l'énergie et ne procèdent donc que de l'intérieur.  Cela dit, pour arriver aux résultats observés, il faudrait atteindre une température de 1650°c au moins et pendant "un certain temps", pas pendant deux secondes... ce qui rend le phénomène difficile à admettre.
La réincarnation est la réponse à la question suivante et la candidate répond correctement aussi.  Le sujet est donc abordé par l'animateur et M.Vanbockestal signale que cette "doctrine" n'est pas admise par les trois grandes religions monothéistes que sont le christianisme, l'islam et le judaïsme, ces dernières préférant parler de jugement dernier, de résurrection des morts et de la chair.  Jean-Jacques, de son côté, a une autre interprétation.  De son côté, son vécu lui permet de dégager ce qu'il considère comme des preuves de la réincarnation.  Il les expose donc et il est vrai que l'on y trouve des éléments très troublants qui par leurs corrélations probantes s'apparentent à gagner le "win for life" toutes les semaines.  La question suivante porte sur les ectoplasmes et là aussi Alexandra s'en sort favorablement.  Après un trait d'humour sur la seconde proposition (une méduse sortant des murs...) J-M  poursuit en disant que "puisqu'il fallait une explication à la noix, on venait de la trouver..."
Le sujet des fantômes glisse à la suite et M.Vanbockestal signale qu'il faut bien sûr se départir de l'idée traditionnelle des revenants recouverts d'un suaire blanc percé de deux trous à la place des yeux, etc. il définit sommairement le terme et l'on enchaîne avec Dépeche Mode...

La suite de l'émission

18454On en vient à parler de preuves scientifiques quant aux phénomènes et M.Vanbockestal signale qu'il faut distinguer l'objectif du subjectif, se raccrocher aux conceptions cartésiennes mais garder l'esprit ouvert, accepter tous les témoignages mais les analyser rigoureusement et sérieusement.  Garder l'esprit ouvert et garder une "place pour le fromage" dira t'il - ce à quoi Jean-Michel Zecca rétorquera en parlant de "discours cohérent".
Après une longue pause (un quart d'heure), on en vient à la candidate suivante qui se prénomme Viviane.  Celle-ci évoque deux témoignages, dont le premier fait état de perceptions olfactives. 
Jean-Jacques Ghesquière intervient avec beaucoup d'à-propos sur le sujet en parlant notamment de sensibilité, de l'universalité du phénomène ou plutôt de la faculté à l'état latent.  Il comparera cela au fait de pouvoir taper sur une note de piano ou de réaliser tout un concerto.  Il faut développer ce don, l'entretenir.  J-M Zecca demande des renseignements complémentaires tandis que J-J continue le développement, avec pertinence et aplomb.  Le fait de pouvoir percevoir des parfums s'explique par l'analyse du cerveau mais aussi l'incidence sur le niveau médiumnique, on peut d'ailleurs faire une liaison entre les perceptions et les prémonitions. 
M.Vanbockestal enchaîne avec les entités démoniaques qui, elles, ne se manifestent pas spécialement par des effluves agréables, que du contraire.  Il continue en tentant de dégager certaines idées de démonologie, les personnes décédées conserveraient le même caractère que de leur vivant.  Mais Jean-Jacques tombe plus ou moins en désaccord avec ce point (M.Vanbockestal n'aura pas le temps d'expliquer la différence entre démons primaires et secondaires), néanmoins Michel met l'accent sur le fait que, dans le témoignage en question, l'au-delà peut se décrire comme favorable: tout ce qui vient de l'au-delà ne doit pas faire peur, il y a des choses très positives également...  La candidate confirme tandis que J-J explique en quoi il n'est pas d'accord avec l'idée de la conservation du caractère dans l'au-delà.  J-J explique aussi comment les choses fonctionnent à propos de la médiumnité en ce qui le concerne personnellement.
On en revient à Viviane et les trois questions lui sont posées: la première a trait au chamanisme.  C'est J-J qui se charge de donner les explications sur le chaman (ou shaman) qu'il décrit un peu comme un médium écolo avant la lettre, ses rapports avec la nature. 
La deuxième question concerne les arts divinatoires et notamment la cartomancie.  Là encore J-J donne ses explications à propos de ces supports qui servent à passer outre de la réalité pour les médiums. J-M Zecca propose à J-J de réaliser une analyse à propos d'Audrey Leunens, venue présenter la météo.  Notre médium signale que ce n'est pas possible à cause des perturbations inhérentes à l'émission elle-même (d'autres en sont peut-être capables, mais je n'en suis pas encore là, dira-t-il en toute modestie). 
La troisième question concerne Nostradamus, un sujet sur lequel il aurait été possible d'épiloguer plus profondément, entre autres à propos de ses passages en Belgique et précisément à l'abbaye de Cambron Casteau, un sujet palpitant...Mais on manque de temps...
Christiane y va de son témoignage et c'est elle qui évoquera ce que l'on peut imaginer être un OVNI.  A ce moment de l'émission, il y a longtemps que le standard de Bel-RTL est saturé et l'on peut un peu déplorer que le succès de l'émission nuise en même temps au développement explicatif des sujets, mais on ne pouvait de toute façon pas tout évoquer sur si peu de temps.  M.Vanbockestal en vient donc au phénomène OVNI en lui-même et tente de dégager les idées principales à ce sujet.  Une musique appropriée est mise en fond sonore. (X-files).  M.Vanbockestal évoque le témoignage d'une chimiste nucléaire qui lui aurait affirmé que la machine à explorer le temps aurait déjà été inventée et développée par l'homme et J-J surenchérit en disant qu'il faut relativiser les choses en rapport avec l'évolution technologique et la conception que l'on peut en avoir en fonction de l'évolution d'une société.

C'est Sabrina qui reviendra ensuite pour un nouveau témoignage qui marquera l'émission avec la disparition très étonnante d'une grande partie de l'eau de son étang, lors d'un décès, une disparition qui ne peut trouver aucune explication, ni par une fuite, ni par une évaporation ni par un quelconque autre moyen... Michel fait un jeu de mots entre "troublant" et "trou noir"...  J-J posera certaines questions quant à ce fait troublant (système de pompage...)

La question est alors posée à propos de Roswell.  Là, le sujet va déraper car J-M Zecca annoncera tout de go qu'il s'agit d'un buzz énorme.  M.Vanbockestal essaiera de revenir à des meilleures dispositions quant aux observations (ballons sonde, armes secrètes)  Il voudra exprimer le fait qu'il ne faut pas aller trop vite en besogne, que l'autopsie d'un prétendu extra-terrestre a été une supercherie mais qu'il existe toujours la possibilité conspirationniste pour éviter la panique auprès de la population (J-M évoquera alors l'affaire Orson Welles), on parlera de la guerre froide et de l'espionnage militaire des missiles balistiques russes (il dira cependant: bacilles millistiques" ce que J-M ne pouvait que relever.

Les Men's in black sont la réponse à la seconde question et là, Michel prendra l'animateur de court avec une imitation spontanée de Dubus (imitant lui-même notre premier-ministre): "J'aime bien quand vous faites de longues phrases, comme ça... ça m'évite de répondre".  Il continuera en signalant que certaines membres du CERPI disent être eux aussi victimes de Men's in black...  J-M dérapera aussi un peu en faisant allusion à l'accoutrement des personnes présentes: en Gilles de Binche, avec des plumes d'autruche.  Ce n'est pas la question suivante, à propos du général Yoritsume (à vos souhaits dira M.Vanbockestal) qui déridera l'atmosphère ni qui arrangera le problème du temps qu'il reste à cette émission...

Les questions fusent ensuite avec le poltergeist. Il s'agit d'un esprit frappeur, deux possibilités: la petite hantise = perturbations causées souvent par des enfants en âge de puberté, et la grande hantise avec des phénomènes plus importants et provenant d'entités.  Des pianos peuvent se déplacer, il peut y avoir incorporation ou possession et Michel explique la différence.  On parle ensuite d'Arecibo de son fameux téléscope (J-M dira "téléscape", comme quoi, personne n'est parfait et peut bien bafouiller, même l'animateur vedette!) et de son fameux message destiné aux extra-terrestres.  Mais désormais, les choses vont très vite, on est en retard sur le déroulement de l'émission qui est un grand succès.

Il est déjà temps de se quitter.  J-M rappelle rapidement les noms de ses invités et celui du CERPI et rend l'antenne à Christian De Paepe qui sert la main de M.Vanbockestal à ses risques et périls.

Après l'émission

Après l'émission, Mme Nathalie Michiels confirme tout à fait la grande réussite de l'émission: les choses sont claires, il n'y a pas eu de temps mort, il y avait beaucoup à dire, beaucoup de témoignages, le standard a été pris d'assaut.  Dans le cas contraire, on aurait passé de la musique et bâclé le sujet.  Mais on est loin du compte, c'est sûr que vous avez frappé un grand coup!

M.Vanbockestal prendra J-M Zecca en aparté afin de recevoir des photos dédicacées pour ses enfants tandis que J-J répondra (déjà!) à des questions personnelles de personnes se trouvant dans les couloirs.

Le succès est vraiment flagrant.  Mme Michiels, dès le départ des deux compères, les poursuivra (presque catastrophée!) à l'extérieur pour leur demander ce qu'il convenait de faire avec les auditeurs se trouvant encore au téléphone!  "On les dispatche vers le CERPI?"  Ok, pas de problème!

Et c'est le retour.  Pas de temps à perdre: il faut ranimer les GSM et prendre connaissance des innombrables messages...

Les impressions de M.Vanbockestal

Je suis tout particulièrement satisfait du déroulement des opérations et aussi, il faut le dire, de la prestation de M. Ghesquière qui m'a été d'une très grande utilité.  Il a droit à toutes mes félicitations et à tous mes remerciements.  C'est vrai que, en ce qui le concerne, pour une entrée en matière dans le cadre du CERPI, il aura été servi!  Les choses auront commencé pour lui tambour battant, avec une émission sur BEL-RTL.  Ce n'est pas le genre de choses qui arrivent à Monsieur Tout le Monde dans tous les groupements tels que le nôtre!

Je ne regrette absolument pas d'avoir accepté la proposition de Mme Michiels et cette émission constituera un excellent souvenir dans l'histoire du CERPI.  La mésaventure radiophonique précédente est bien oubliée, cela fait plaisir d'avoir affaire à des professionnels (enfin!)  Cette émission a également été très bénéfique et, la semaine qui a suivi, nous avons été littéralement débordés, dépassés par les événements, l'abondance de mails, les coups de téléphone à répétition tout le long de la journée.  Nous avons reçu vraiment beaucoup de commentaires et tous étaient positifs.  Nous allons aussi pouvoir venir en aide à beaucoup de personnes qui n'attendaient apparemment que de faire notre connaissance, d'apprendre notre existence et de constater qu'il existe (quand même) des gens sérieux et fiables, même s'ils ont aussi beaucoup d'humour et de convivialité, des gens sans prétentions mais très efficaces.

Tout s'est très bien passé en studio et en dehors de ceux-ci.  Tout le monde a été impeccable, il n'y a rien à redire.  Bien sûr, il y a eu quelques bafouillages mais, vous savez, j'en rigole d'autant que je vois que je n'ai pas été le seul à cafouiller dans certains cas et mes bacilles millistiques valent bien un téléscape.  J'ai vu, dans le studio attenant, que certains avaient apprécié mon imitation de Dubus (beaucoup me l'ont dit aussi en privé, après coup) et je ne suis pas peu fier d'avoir amusé Jean-Michel Zecca lui-même, à plusieurs reprises.  C'est presque un record à contre courant!

La seule chose que je regrette un peu (mais la perfection n'est pas de ce monde et il y a des impératifs incontournables) c'est que, par manque de temps notamment, certains sujets ont été traités beaucoup trop superficiellement.  En quelque sorte, l'émission a été victime de son propre succès, il faudrait en faire d'autres... La dynamique de l'émission a parfois aussi été un... frein.  Aussi paradoxalement que cela puisse paraître, en posant parfois plusieurs questions simultanément, Zecca m'a empêché d'y répondre.  Mais il aurait de toute façon été impossible de tout survoler, le sujet est beaucoup trop vaste.

Certains nous ont dit que Jean-Michel Zecca s'était parfois montré moqueur ou trop cartésien.  Il a d'ailleurs évoqué lui-même ce point à l'antenne et s'en est défendu. Les choses sont claires et il faut tenir compte de la personnalité de l'animateur, de la dynamique de l'émission, du sujet de celle-ci et relativiser les optiques.  En ce qui nous concerne, nous avons très bien supporté ces deux heures et demie et nous considérons que l'expérience est essentiellement positive.  Si c'était à refaire, ce serait sans hésitation et avec plaisir mais nous tenterions vraisemblablement d'approfondir certains points qui le méritaient.
Nous reviendrons dans nos pages sur tous les sujets qui se trouvent dans ces pages à propos de l'émission.  Nous rectifierons ce qui doit l'être et, bien sûr, nous approfondirons chaque sujet.

Pour réécouter cette émission, cliquez sur le lien suivant: émission Beau Fixe sur BEL-RTL (27/04/09).  (Attention : en fonction des disponibilités du Web et des performances de votre ordinateur, le téléchargement peut être long...! 59 Mo)