Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Trois manifestations à couper le souffle !

Comme pour participer au "tour d'honneur du CERPI", l'un des nôtres a récemment remarqué trois manifestations incroyables...

Il est un peu plus de 4h du matin ce 28 septembre et, bien entendu, il fait encore nuit noire aux abords du SHAPE, dans les faubourgs de Mons.  Dehors, il faut un temps à ne pas mettre un chien dehors, le vent souffle par grosses bourrasques tandis qu'une forte pluie témoigne de ce que l'on se situe bien en Belgique.  Un véhicule cerpien circule sur la chaussée.  Son conducteur, un professionnel de la route qui a avalé des millions de kilomètres dans toutes les conditions climatiques possibles et à toutes les heures du jour ou de la nuit voit soudain un truc étrange, sur le trottoir, près des anciennes bâtisses militaires.  L'apparition ne dure que quelques instants bien que la vitesse du véhicule soit modérée (on est, en plus, à l'approche d'un feu rouge) mais c'est suffisant pour que le conducteur se frotte les yeux, ébahi, croyant à une hallucination.  "Suis-je éveillé ou dors-je ?" se dit-il vraisemblablement...
C'est que, en effet, sur le trottoir en question marche paisiblement une jeune demoiselle, vêtue de blanc, apparemment totalement insouciante des intempéries et ceci en dépit de la légèreté des vêtements qu'elle porte !  Une dame blanche ?  Ce serait bien la première (et peut-être la seule) fois où il en aurait vu !  Au même titre d'ailleurs que la totalité de ses collègues (deux cents, environ, habitués comme lui à totaliser les kilomètres).
Ce n'est toutefois pas la seule particularité de l'apparition : la jeune demoiselle n'est pas seulement vêtue de blanc, elle est aussi accoutrée comme une villageoise du siècle passé, sinon du précédent !  Elle semble totalement hors de son époque et c'est probablement ce qui étonne encore plus, sans compter le fait que la pluie battante ne semble guère l'émouvoir ni lui sembler justifier de hâter le pas.  Elle est cependant accompagnée d'une autre jeunesse habillée le plus normalement du monde, au comportement tout aussi inapproprié.
Le chauffeur se gare vivement sur le bas côté de la route (mais pour quoi faire au juste car il n'y a que de l'originalité dans tout cela et aucun délit ?) mais ce sera en pure perte car il ne verra plus personne.  Ben ça alors !  Voilà un truc tout simple, certes, mais qui - dans le contexte - paraît tout de même vraiment étrange...

Il n'est pas toujours nécessaire d'aller bien loin pour trouver du mystère.  Ainsi, tout récemment, c'est la nouvelle habitation de l'un des nôtres qui s'est mise en vedette.  Sa façade avait déjà suscité quelques remarques à défaut de réelles inquiétudes : celle-ci faisait penser aux traditionnelles maisons hantées par son allure un peu lugubre et à celle d'Arc-Wattripont par son installation électrique flagrante, voire grossière, apparaissant de manière bien visible.  Mais les apparences sont souvent trompeuses et aucun enquêteur sérieux ne se laisserait aller à ce genre d'apriorisme.  Si bien qu'il convenait de toute façon d'attendre afin de voir si les nouveaux habitants auraient à se plaindre de quoi que ce soit.
Et, comme de fait, les jours passèrent et... rien !
Tout récemment, pourtant, les choses ont changé.  Les nouveaux venus sont à présent dérangés par des bruits insolites survenant pendant la nuit.  Le chien s'est mis à aboyer sans raison.  Les chats se sont mis à faire le gros dos, les poils tout hérissés, regardant en direction d'un point précis du mur où ne se trouvait toutefois... rien !  Des lumières se sont allumées toutes seules, un appareil électroménager a adopté un comportement tout à fait anormal.  Quant à expliquer comment le tiroir de la cuisine s'est retrouvé ouvert (nous avons vérifié, il était tout à fait impossible que les chats ou le chien soient incriminés) cela demeure provisoirement impossible, sauf en admettant qu'il s'agisse d'un simple oubli.
Tout ceci reste bien sûr assez anodin.  On a vu bien pis, au CERPI !  Sauf, tout de même, que l'une des pièces fraîchement aménagées soit peinte dans une couleur inhabituelle : du mauve ou du violet ! (Il est difficile de définir cette nuance, mais une chose est sûre, c'est que ce n'est pas partout que l'on trouve ce genre de détail et que ce dernier étonne, voire met quelque peu mal à l'aise.  On ne sait trop, en faisant fonctionner son imagination, si le ou les anciens locataires étaient profondément croyants (peut-être un prêtre ?) ou s'ils s'adonnaient à quelque rituel encore à définir !)  Nous avons pris quelques photos (qui ne seront pas publiées pour l'instant) non sans avoir constaté que les piles de l'appareil étaient à plat !  Bizarre : il s'agissait de nouvelles...  Qu'importe, un autre jeu de batteries a permis de remplir son office.  Sauf que l'image est apparue plusieurs fois tronquée.  Il s'agissait d'un mauvais tour de l'obturateur.  L'opération a finalemernt pu être mise à bien.  Sauf que la photo présentait des orbes !  Et sauf que le passage des baguettes allemandes dénotait la présence d'un petit vortex.  En soi, rien d'encore bien significatif, mais tout de même de quoi se gratter un peu les cheveux... L'enquête est en cours et nous avons demandé à pouvoir disposer d'un historique de la maison.  Le mieux c'est que, sans en préciser davantage et bien que ce soit difficilement imaginable, il n'est pas totalement exclu que cette maison ait été l'ancienne résidence d'un individu qui aurait été mêlé à de bien étranges histoires.  Cela reste à vérifier, bien entendu et il s'agirait, le cas échéant, d'une coïncidence époustouflante.  D'autant plus époustouflante que, venant de retrouver la trace de l'intéressé, nous allons pouvoir l'interroger à ce propos...

La troisième et dernière itération de cet article réside tout simplement dans une nouvelle coïncidence dans nos lectures.  Nous dirons volontiers que trop de coïncidences tuent les coïncidences... Mais en l'occurrence, nous avons parfois un peu la chair de poule avec le dernier bouquin que nous tenons en mains, lequel parle de télékinésie, d'enquête policière et d'informatique.  Parce qu'en de nombreux points, on jurerait que l'auteur nous livre une piste que nous suivons depuis fort longtemps déjà et dont les détails recroisent complètement les chemins tortueux que nous avons suivis en rencontrant le même type d'embûches, en compagnie du même genre de personnages incrédules mais ne pouvant que constater de leurs yeux ce que leur bon sens refusait de croire !  Ce qui plus étonnant encore, c'est que - ces derniers temps - ce phénomène se reproduit presque systématiquement à chacune de nos lectures et qu'il s'étend maintenant à une quinzaine de livres !  

Quand on vous disait que trop de coïncidences...