Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Derniers chiffres du CERPI

Les derniers chiffres, statistiques et autres, du CERPI, sont plutôt éloquents !  

Ainsi, la fréquentation du site est en très nette hausse, avec parfois de remarquables pointes (allant jusqu'à 750 visites/jour).
D'un autre côté, la messagerie du CERPI est régulièrement prise d'assaut et a même recueilli près de 800 emails sur une seule journée (c'était naturellement un record, mais il était assez époustouflant).  En temps normal, le CERPI reçoit tout de même entre 100 et 200 emails, ce qui ne signifie pas qu'ils soient tous intéressants.  Nous n'échappons hélas pas aux spams, malgré les protections, et autres tentatives indélicates.  Certains mails font également double emploi et sont donc chronophages.

La situation est plus préoccupante encore en ce qui concerne le téléphone.  Ainsi, le standard du CERPI (décentralisé pour la circonstance) se trouve fréquemment noyé, mais aussi sollicité de manière abusive par des techniques de marketing, des plaisantins.  Il se fait donc qu'il n'est plus donné suite aux appels réalisés à partir de numéros masqués (numéro inconnu) et que le CERPI a instauré un système de codes donnant priorité à certains appels.  Difficile de faire autrement, notamment lorsque l'un de nos agents se trouve au volant et doit répondre en mains libres.  Les appels nocturnes sont, quant à eux, partiellement ignorés, laissant le soin au répondeur de faire son office.  Autrement, il y a longtemps que l'on ne dormirait plus jamais au CERPI !

D'un autre côté, la téléphonie du CERPI s'est largement modernisée ces derniers temps avec notamment des lignes sécurisées et permettant l'enregistrement des conversations.  Qui n'a jamais entendu ce message : "Cette conversation est susceptible d'être enregistrée".  Eh bien... désormais : chez nous aussi !
En cas d'affluence ou de situation particulière, le CERPI peut également augmenter ses possibilités téléphoniques de manière à répondre simultanément à plusieurs appels.  Mais cette particularité existe depuis déjà plusieurs années et date des missions de surveillance du ciel, en collaboration avec une organisation française.  "En ce temps là", le CERPI avait été désigné organisme exclusif pour la Belgique.

Et puis, on ne vous dira pas tout non plus !  Là !