Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Le point sur les perturbations

Vous l'aurez sans doute remarqué, en page d'accueil de notre site ainsi que dans la page "Actualités du CERPI en temps réel", le CERPI connaît actuellement des perturbations informatiques au niveau de ses newsletters et de son administration générale.  Seuls environ 20 % de nos abonnés ont reçu notre newsletter et certains l'ont reçue en double (une version "restaurée" qui, finalement, n'a pas fait mieux que la première).  Bref, la plupart d'entre vous n'a pas reçu notre newsletter
C'est d'autant plus gênant, de notre côté, lorsque l'on désire faire un appel à témoins urgent.  Mais c'est aussi négatif sur le plan de l'information, de la fréquentation du site, de son référencement et de sa réputation.  Il ne s'agit cependant pas d'une panne ordinaire et c'est l'une des raisons pour lesquelles nous vous en disons plus ici même.

En effet, ce n'est pas seulement notre newsletter qui a subi un "couac".  Les choses se sont bien situées au niveau du système, en ne touchant heureusement que sa périphérie.  Mais cela s'est fait en dépit des protections sévères que nous avions méticuleusement mises en place.  L'attaque que nous avons subie de la part de hackers, car il faut appeler un chat un chat, était donc particulièrement puissante et sévère.  Nos informaticiens, ainsi que les spécialistes du serveur qui nous hébergent s'occupent actuellement du problème.  Malheureusement, la newsletter du 01/03/18 ne pourra pas être réexpédiée.  Nous vous invitons, le cas échéant, à en prendre connaissance via notre site à la page : 

http://cerpi-officiel.be/Accueil-des-divers/2015-05-20-09-35-32.html

Toutefois, nous avons aussi constaté que - par hasard peut-être, mais le hasard fait parfois beaucoup trop "bien" les choses ! - cette attaque est survenue au moment même où l'on recommençait à parler de l'affaire d'Arc-Wattripont dans les médias.  Vu la qualité des articles parus et les relations que nous avons entretenues au niveau journalistique, nous ne pouvons raisonnablement aucunement incriminer le média en question dans les dernières publications.  Il doit y avoir une autre raison, une autre origine.  Mais les choses se déroulent, sur ce plan, presque exactement comme lors de notre enquête en 2010-11, à quelques différences près (pour l'instant !)  D'un autre côté, l'attaque était également simultanée (ou quasiment) avec l'événement OVNI survenu tout près de notre siège social.  Il y a parfois trop de coïncidences !  Ne sombrons toutefois pas dans la parano : il est plus probable que l'attaque actuelle soit l'oeuvre d'une simple racaille du Net.

Attention !  Lors des perturbations que nous avons subies, certaines adresses d'abonnés ont pu être accidentellement effacées.  Peut-être est-ce votre cas ?  Dans l'affirmative, nous vous invitons à vous manifester via la rubrique "contact".

La Direction du CERPI vous prie d'accepter ses excuses pour les désagréments.