Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Un nouveau point sur la divulgation.

Nous vous le relations dans notre page "Actualités du CERPI en temps réel" (ou dans notre newsletter si vous avez un temps de retard - mais ne cherchez, pas vu que pour le moment c'est nous qui anticipons et avons donc un temps d'avance !), notre correspondant et enquêteur CIR nous a signalé cet article de "Stop mensonges.com" qui fait le point (ou en tous cas un point de plus) sur la fameuse divulgation dont on parle tant ces dernières semaines, de la part de cette montagne qui a bien du mal à accoucher de sa souris.

CIR disait : 

Voilà donc pour commencer cette année 2018 un article en demi-teinte qui fait un peu le point sur les dernières informations de la divulgation de Delonge et qui reflète assez bien l'enthousiasme... perplexe de tout un chacun quant aux motivations politico-financières de la machine Delonge-Services gouvernementaux dont on ne sait plus à qui profite plus le "crime" (ni qui utilise qui)...

http://stopmensonges.com/lincident-ovni-de-2004-impliquait-il-des-extraterrestres-ou-un-engin-spatial-antigravite-russe/

Bon.  Soit.  Cela provient de Stop mensonges.com dont chacun pensera ce qu'il voudra.  Il n'empêche que cette façon de voir les choses correspond assez bien à la nôtre même si, de temps en temps, l'un ou l'autre bémol s'impose.  En effet, le moins que l'on puisse dire est que la situation semble bien étriquée et qu'il devient difficile d'y voir bien clair dans qui orchestre quoi, qui pilote qui vers quoi et de quelle manière et dans quel but, etc. que l'on mélange ou que l'on ajoute les arguments qui ne font que compliquer la situation sans rien éclaircir et qui surtout ne fait toujours en aucune manière avancer le schmilblick.

En fait, ce que l'on croit essayer de comprendre, c'est qu'un rocker américain (DeLonge) serait piloté par le gouvernement US (mais le résultat des élections présidentielles sacrant Trump plutôt que Clinton aurait changé la donne, ce qui aurait provoqué un retard, bien compréhensible, lui) afin d'assurer la grande divulgation OVNI via le Pentagone en se basant d'une part sur une société commerciale qui vend des t-shirts, des disques, prévoit des films, édite des livres (qui n'apprennent strictement rien aux Ufologues), etc. dont les bénéfices devraient aboutir en fin de course à une autre société s'occupant de la location de stands de hot-dogs (sur le plan de la rigueur voilà qui en dit déjà long !), d'autre part sur un milliardaire bien connu et sur le retour ainsi que sur des éléments eux aussi déjà connus des ufologues, toujours inexpliqués mais cette fois pris en considération parce que les autorités ont enfin présenté des images de militaires (comme s'il s'agissait des premières !) et aussi les déclarations fantastiques - il est vrai - d'un démissionnaire de ce même Pentagone - déclarations toutefois totalement dépourvues du moindre semblant de preuve et donc tout aussi dénuées d'intérêt comme d'impact médiatique (reprenez votre souffle ici, en dépit de la ponctuation car cette phrase est vraiment longue !) mais ces premières "révélations" - qui n'en sont pas vraiment, ou vraiment pas - peuvent désormais être interprétées ou traduites comme une manipulation militaire afin d'attirer l'attention du public sur le fait que les intérêts de la Défense du pays seraient mis en péril par des engins russes qui pourraient éventuellement s'apparenter ou s'inspirer ou découler (ou n'avoir aucun rapport, donc) avec les soucoupes volantes (dites plutôt OVNIs ou PAN's) et on va s'arrêter provisoirment là car ce n'est déjà pas mal, surtout que tout cela n'aboutit à rien !  Mais il y a une suite à ce "rien".  Nous reprenons la phrase du site :

Le premier livre de Sekret Machines de DeLonge est un effort pour dépeindre le phénomène d'OVNI comme impliquant principalement des véhicules aérospatiaux avancés d'abord développés par l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale, puis rétro-ingénierie par les Etats-Unis et la Russie avec l'aide de scientifiques allemands précédemment impliqués dans les programmes nazis.

Bingo !  Ca c'est fort !  Donc, si nous comprenons bien (mais nous avons des doutes sur ce point et on pourra nous comprendre !) à moins que des pilotes allemands se soient crashés à Roswell en 1947 (oui, ces pilotes n'étaient pas au courant de la fin de la guerre, mais que voulez-vous, Internet n'existait pas encore, ni le smartphone !), auquel cas ces pilotes devaient être des exemplaires bizarres caucasiens présentant des particularités génétiques importantes, capables de troubler les scientifiques américains au point de leur faire crorie à des extraterrestres, les Américains auraient rétro-ingénierié des véhicules aérospatiaux nazis probablement récupérés après l'opération Paperclip, peut-être alors que les Russes faisaient pareil de leur côté (Mais, dans ce cas, les uns et les autres ont fait semblant d'opérer une grande rivalité dans la conquête de la Lune pendant une bonne vingtaine d'années au moins...) afin de s'en servir mutuellement (ou pas, d'ailleurs) dans une sorte de propagande qui fait aussi penser à la course à l'armement nucléaire (qui a favorisé l'explosion de l'ex-URSS, oui, faut suivre !) afin d'attirer l'attention sur le danger de ces réalisations (Ah bon !  Les militaires ne font donc pas dans les jeux de société ?)  Pourtant, aussi bien les Russes que les Américains savent bien, ou devraient savoir, que les extraterrestres datent de la plus lointaine Antiquité, eux qui furent les pommes de discorde quant à la connaissance à propos du développement humain - tout le monde se trompant à leur sujet, mais encore faudrait-il savoir de quelle ethnie extraterrestre on parle afin de se mettre sur la même longueur d'ondes... - donc, les Américains réutilisent, grâce à la rétroingénierie, des véhicules allemands technologiquement très avancés, inspirés des extraterrestres de l'Antiquité, si avancés qu'ils peuvent donc assurer la suprématie de l'une de nos grandes puissances (si pas des deux, voire plus), mais ces mêmes Allemands n'ont pas été fichus de s'en servir durant la seconde guerre mondiale pour se défendre des malheureux sous-hommes Russes ou des nains américains qui venaient les titiller quelque peu avec leurs petits chars, leurs bombardiers insignifiants et l'une ou l'autre bombe atomique de pacotille ?

Si l'on poursuit dans cette étude (et nous pouvons vous garantir que d'aucuns ne s'en privent pas, nous en voulons pour preuve une autre page (délirante, faut-il le dire ?) du même site : http://stopmensonges.com/les-bases-corporatives-sur-mars-et-linfiltration-nazie-du-programme-spatial-secret-americain/  nous apprenons qu'il existait déjà des bases (habitées, bien sûr) sur Mars dès 1930 (oui, vous avez bien lu !  C'est fou comme le temps passe vite !  On s'y perd dans la chronologie et l'histoire de la Science, n'est-ce pas ?) Malheureusement pour nos faibles raisons, cela correspond aux propos de quantités de sites défendant la thèse selon laquelle les Nazis auraient effectivement développé des armes secrètes très développées dont certaines pouvaient s'assimilier à des "soucoupes volantes", auraient fui en Argentine et en Antarctique (d'où l'opération Highjump de l'Amiral Byrd) et gnagnagna...

Alors, en ce qui nous concerne, à moins d'un (très) solide revirement dans l'énoncé de la problématique, à moins de revoir "quelque peu" certains détails, à moins de nous fournir quelques précisions subtiles et à moins de nous fournir le début de l'ombre d'une petite preuve réellement concrète, nous allons considérer tout ce bruit comme un vaste nuage de poudre aux yeux destiné à berner les benêts et à déverser dans nos librairies quantités de nullités abominables, en attendant une multitude de films aux effets spéciaux extravagants mais invraisemblables, avec quelques disques de (très) mauvaise musique, que nous n'achèterons pas, parce que - tout de même - il ne faut pas pousser bobonne !

Disons-le clairement : plus elle avance plus cette soi-disant "divulgation" nous paraît navrante, vide, d'une naïveté crasse.  Mais peut-être que nous n'y comprenons rien et que la stratégie développée par les hautes instances américaines et DeLongiennes s'étendra de manière ramifiée dans un complexe puzzliforme dont les pièces s'emboîteront ensuite miraculeusement sous nos yeux ébahis et pas comme la grosse entreprise de (dés)information juteuse mais à côté de la plaque qu'elle paraît être.  Peut-être.  Mais faut pas rêver !

Et pour terminer par un bête jeu de mots (tant qu'on y est dans les vingt-cinquièmes degrés au moins) :

Ebahis ?  Ebahi va y avoir du travail pour y arriver !

Si vous êtes arrivés jusqu'ici sans plonger dans les bras de Morphée, sans crampes aux zygomatiques (ou aux maxillaires à force de bailler) et si vous voulez quelque chose d'un peu plus sérieux sur le sujet, nous vous proposons cet article :

"Etude sur les prétendues armes secrètes nazies". L'existence des armes secrètes nazies ne faisant plus aucun doute, il faut traduire plus exactement par : "Les prétendues soucoupes volantes nazies".  Là, vous verrez que ces dernières ont vraiment très peu de chances d'exister.  Vous en doutiez ?