Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Un bien curieux texte

En lisant un ancien livre d’électricité datant de 1907, je suis tombé sur une fort curieuse description afin d’obtenir une anesthésie par la lumière bleue.

Voici l’intégralité du texte :

Anesthésie : La lumière électrique peut provoquer une anesthésie complète. Le professeur Redard, de Genève, en a fait l’expérience en 1905.
Une lampe à incandescence de 16 bougies (55 Watts actuels.) à verre bleu, munie d’un réflecteur est placée à 10 cm des yeux du patient dont la tête, inclinée en arrière, est recouverte en même temps d’un voile bleu foncé.
Au bout de 3 minutes, l’anesthésie du sujet est obtenue et le chirurgien peut par exemple procéder à l’extraction d’une dent sans qu’aucune sensation soit ressentie par le malade, ni qu’aucun souvenir de l’opération lui reste.
Toutes les expériences ont réussi, sauf 20% qui n’ont donné que des anesthésies partielles. Mais Mr Redard attribue ce fait à ce que les sujets n’ont pas fixé la lumière et ont fermé les yeux.
On a cru que cette insensibilisation n’était que de l’hypnotisme. Mais il a été démontré qu’il s’agissait bien au contraire d’anesthésie. Cette si simple méthode expérimentée par plusieurs médecins a toujours donné d’excellents résultats.
Mais l’influence de la lumière bleue est de courte durée et on ne pense pas qu’elle puisse être employée pour des opérations chirurgicales importantes.

Vous venez de lire l’intégralité du texte imprimé en 1907.


Il y a déjà certainement 5 ans, se donna une conférence qui n’eut jamais lieu. Oui, car l’orateur qui aurait du être le grand patron « DES PORTES DU TEMPS » ne se présenta jamais hélas.
Cette réunion se déroulait sous la basilique de Koekelberg. Et comprenant la déception du public, une Dame proposa de nous parler de son métier fort intéressant : Oui, elle était hypnothérapeute. Bien loin d’être décevante, elle donna une conférence vraiment magistrale.

La conférence terminée, le public fut invité à lui poser des questions. Je parlai alors à cette personne de l’anesthésie par la lumière bleue.
Elle me répondit que cette anesthésie est bel et bien de l’hypnose, qui peut être réalisée par la lumière verte, mais que le bleu est meilleur cependant.
Pour plus de confort, la tête du patient est inclinée vers l’arrière, mais il est important qu’il regarde la lumière en levant les yeux au ciel et non pas en regardant la lumière comme je regarde en ce moment le texte de mon mail.

Quand le CERPI renaîtra de ses cendres, il serait bon de réaliser une telle expérience, avec le plus grand sérieux, afin de questionner la personne hypnotisée, de lui demander par exemple, si elle est capable de sortir de son corps, afin de savoir ce qu’il y a dans un local voisin.
Si un nouveau CERPI devait renaître, il serait bon d’enregistrer cette expérience sur vidéo.

A la prochaine, bien chers amis : Oncle Edmond
Source du texte : A travers l’électricité : Georges Dary. Vuibert & Nony éditeurs : 1907.

Les remarques du CERPI

Comme d'habitude, l'Oncle Edmond nous propose ici une bien intéressante histoire à propos d'un sujet que nous ignorions.  A l'heure actuelle, nous n'avons pas eu la possibilité de vérifier l'information, mais si elle provient d'Edmond, elle doit être vraie !  Par contre, il doit y avoir un "twist" quelque part au sujet de la défection du grand patron de La Porte du Temps car nous ne nous souvenons pas de cet incident, lequel - au demeurant - a probablement du se produire, encore une fois, puisqu'Edmond le dit.  Mais comme nous connaissons bien l'intéressé, s'il ne s'est pas présenté, c'est certainement qu'il devait avoir de bonnes raisons et il s'est très vraisemblablement excusé.  Le cas échéant, il ne faudrait pas oublier qu'il aurait du venir de l'autre bout de la France, à plus de 800 kilomètres ! Par contre encore, ce dont nous nous souvenons très bien, c'est de son arrivée dans le même lieu (à la Basilique) se rendant l'acteur d'un incroyable gag, une formidable farce quand il se présenta - de manière plus ou moins incognito - sous l'aspect d'un certain monsieur Flagelle, qui arrivait aux bras d'une dame, portant des lunettes noires et un bonnet, se disant un grand fan de notre Président, M. Vanbockestal.  Vous pouvez d'ailleurs revivre cet épisode mémorable en cliquant ici. (voir le chapitre : "le coup de théâtre dès le début, vers le milieu de la (longue) page).

Au sujet des expériences d'hypnose, il ne faudrait cependant pas confondre l'hypnose avec les EMI ou les décorporations et autres voyages astraux.  Enfin, le CERPI ne partira pas en cendres : s'il y aura disparition de son site Web (qui pourrait bien être rempalcée par une réduction ou une simplification, ou encore un transfert) il est prévu en revanche de passer à une version multimédia.  Mais nous ne reparlerons prochainement... après qu'un heureux événement soit arrivé dans la famille.  Ce dernier est théoriquement prévu pour le 4 novembre.

Si la chose est possible, nous tenterons l'expérience hypnotique.  L'un de nous semble d'autant plus désireux de s'y prêter que, jusqu'à présent, jamais personne n'a réussi à l'hypnotiser, avec ou sans lumière bleue.  Les hypnotiseurs de foire se sont toujours bien gardés de le choisir comme sujet d'expérience (ils doivent sans doute "sentir" la personne réfractaire", aucune suggestion réalisée via la télévision ou le music-hall n'a fonctionné.  Il n'a pas non plus de smartphone et n'en veut absolument pas !  Il dit notamment : "La lumière bleue est bel et bien utilisée dans le milieu médical, mais pas forcément en anesthésie.  Elle est utilisée pour des procédés de diagnostic (e.a), elle a une influence sur la production de mélatonine et aurait donc plutôt tendance à perturber le sommeil.  Cela dit, dans certains cas (controversés), comme celui du Dodow, l'appareil pourrait induire le sommeil (nous ne parlons donc pas d'hypnose, ce qui est encore autre chose !) à condition toutefois qu'il y ait synchronisation respiratoire, laquelle agit alors par cohérence cardiaque.  Mais toutes les expériences ne sont pas couronnées de succès car l'opération est assez contradictoire ave les principes classiques du sommeil (il est difficile de s'endormir en se forçant à garder les yeux ouverts, la lumière - qu'elle soit bleue ou d'une autre couleur est antagoniste du principe lui-même qui requiert l'obscurité complète, etc.)  Le sujet mériterait donc d'être investigué avant toute chose et c'est bien ce que nous comptons faire dès que nous aurons un peu de temps...

Et à propos de temps, encore toutes nos excuses à Oncle Edmond pour la publication un peu tardive de son texte !