Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

La balançoire hantée

Il est un sujet dont on parle beaucoup actuellement, il s'agit de la balançoire "hantée" de Toulouse.  

La vidéo d'une youtubeuse, Lina Kibiche, fait fureur à ce sujet, lequel nous a été rapporté par notre correspondant et enquêteur Benjamin.  Voici donc le lien de la vidéo, que nous intégrons ci-contre.  http://www.purebreak.com/news/une-youtubeuse-filme-une-balancoire-hantee-et-fait-le-buzz-vrai-fantome-ou-canular/111228

Nous pensons, pour notre part, qu'il faut distinguer deux choses : tout d'abord le cas de Toulouse ne constitue pas une nouveauté.  On a pu recenser une autre occurrence en Argentine, à Firmat, en 2007 et ce cas semble autrement plus compliqué.  

Dans le cas présent, l'énigme, pour autant que l'on puisse la qualifier ainsi, nous semble relever tout simplement de la supercherie, ou du canular si vous préférez.  
Pourquoi ?  D'abord, parce que la youtubeuse en question n'en est pas à son coup d'essai.  Elle a déjà fait croire qu'elle avait bu une bouteille complète d'alcool et présenté le traitement quel avait réservé à l'appartement de son ami infidèle, ce qui était sans doute - dans ce dernier cas - autre chose qu'une supercherie mais dénotait malgré tout le désir de réaliser le buzz.  Méfiance, donc !  Mais qu'on nous entende bien sur ce sujet : ce n'est pas un reproche.  Il n'est pas interdit de faire des blagues, surtout si on révèle le pot aux roses après.  Mais il fallait bien s'attendre, en proposant ce genre de témoignage, à ce qu'un groupe d'étude se penche sur le sujet...

Ce qui nous pousse à tendre l'oreille c'est ensuite une certaine propension à "hantifier" (ne cherchez pas au dictionnaire !) la chose en évoquant une enfant opérée dans un hôpital tout proche.  Personne n'a dit que la personne était décédée, à ce que nous sachions.  Mais voilà qui pourrait suggérer l'idée d'un enfant défunt dont le fantôme s'amuserait sur la balançoire, qui bougerait "toute seule".  Voilà un comportement pour le moins curieux pour un fantôme, mais passons...

Problème suivant, cette jeune demoiselle prend l'exemple d'un endroit isolé (elle insiste lourdement sur le fait qu'il n'y a personne, personne, personne, afin de démontrer que "personne" ne pourrait intervenir pour faire bouger la balançoire).  C'est donc assez ennuyeux qu'elle signale également avoir présenté le phénomène à des passants, qui auraient donc confirmé, sans présenter l'un au moins de ces passants.  Plus il y aurait eu de passants interloqués, mieux cela aurait été. On ne peut donc juger que sur la vidéo et sur la supposée bonne foi de l'auteur.  Il nous en faudra évidemment plus !

Il aurait indéniablement été intéressant que Lina se déplace et aille nous présenter ce phénomène de plus près.  Nous sommes en effet obligés d'apprécier les faits de loin, avec un angle de vue très limité.  C'est alors très peu convaincant car, par le fait même, on se réserve de la marge d'action qu'il serait difficile d'apercevoir.  Cela "pue" donc la triche !
Au point suivant, elle le dit elle-même, une seule balançoire est en mouvement "étrange", les autres sont immobiles.  Précisément, ce n'est pas le cas du phénomène argentin.  Ce dernier est visible ici : http://www.petitherge.com/article-7156187.html.  Et, justement, cela laisse supposer une action isolée (d'un plaisantin complice !)

Puisque l'on nous présente un phénomène soi-disant mystérieux de loin, nous allons essayer de fonctionner "par la bande" (puisqu'il nous est également impossible de demander à l'auteur d'aller voir plus près et de nous montrer - à ce sujet, voyez plus bas dans la page !) et de tenter de voir ce que l'on pourrait nous cacher.  Et là, bingo !  Que ce soit à gauche ou à droite de l'image, lorsque Lina procède en balayage, on remarque une allée qui, selon toute vraisemblance, passe derrière la balançoire.  Lorsque l'on regarde l'image principale proposée par Lina, on ne voit que les arbres situés derrière, lesquels cachent très probablement l'allée.  Cela semble très logique et l'entrée de gauche communique très vraisemblablement aussi avec l'entrée de droite.  Il s'agit bien sûr d'extrapolations puisque nous fonctionnons "en aveugles", mais non seulement c'est vraisemblable, mais en plus comme on le verra plus loin dans l'article, ce n'est même pas indispensable.

Par conséquent, il serait très facile à un petit farceur de se poster (même sans l'allée en question, donc) derrière la balançoire et d'user d'un simple fil de pêche, invisible, pour imprimer l'impulsion nécessaire au mouvement.  Nous devrions probablement plutôt dire "les impulsions" car il ne conviendrait pas d'agir par saccades trop brusques (qui risqueraient alors d'être visibles) mais plutôt "en suivant" le mouvement dans certaines de ses phases, en suivant le principe de résonance.  De cette manière, par petites tractions il serait possible d'imprimer le mouvement sans trop que cela paraisse suspect.

Dans le cas de Firmat, nous serons beaucoup plus circonspects pour le cas où les choses se seraient bien passées comme indiquées.  Là, non seulement plusieurs balançoires se seraient mises à bouger, mais en plus il y aurait eu interruption du phénomène et reprise de ce dernier, on aurait entouré les balançoires d'une barrière pour éloigner les curieux (et donc les imposteurs ?), les membres d'une université auraient aussi étudié le phénomène mais sans en trouver la solution et, enfin, les balançoires auraient été enfermées dans une grande tente afin de pouvoir exclure l'influence du vent !  Si tout cela devait s'avérer exact (mais nous ne pouvons pas le vérifier), les choses deviendraient beaucoup plus difficiles à expliquer.

Notons au passage que nous nous demandons si Lina ne se serait pas inspirée de la vidéo argentine pour proposer une réplique toulousaine.  A défaut, il nous semble exister aussi un cas américain.

Pour la petite histoire, un autre youtubeur (nous l'avons trouvé après coup !) a eu exactement les mêmes idées que nous : voyez ci-contre.  Bien joué !

Prochainement, nous reviendrons sur le cas de la balançoire de Firmat, bien plus costaud...

Disons-le tout de même : il n'y aucune intention malveillante de notre part à l'égard de Lina et nous vous invitons à regarder sa vidéo explicative (au sujet de la bouteille d'alcool) : https://www.youtube.com/watch?v=m-9po3HyiR4 qui permet donc de comprendre que cette personne a simplement voulu faire une blague, ce qui n'est pas méchant.
La balançoire de Toulouse n'était donc probablement aussi qu'une blague, une blague qui se balance un peu comme un tango.  Un tango argentin, bien sûr...