Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

L'affaire Milmort - premières explications

Il s'agit de la légende de Fexhe-Slins...

Quelle région ou village n'a pas de son passé des souvenirs devenus légende? En cette époque moyenâgeuse, le château de Fexhe-Slins, situé dans le bas du village, était propriété d'un riche seigneur : "Guillaume Delle Thour de Fexhe".
Trois châteaux, trois villages : Fexhe-Slins, Slins et Villers-Saint-Siméon, et dans chaque château, la jeune fille du seigneur. Celles-ci très amies partagent les mêmes rêves de jeunes filles : leur fiancé. En cette fin d'hiver, les trois couples étaient en haut de la tour du château de Fexhe quand ils aperçurent une troupe conduite par un seigneur tout de blanc vêtu, au casque orné de plumes blanches. Le groupe d'hommes pénétra dans la cour de l'auberge du DRAGON D'OR. Intriguées par cette présence, les demoiselles envoyèrent des serviteurs pour s'informer sur ces voyageurs. Il s'agissait d'un jeune seigneur allemand en exil, dont la tête était mise à prix pour avoir été l'instigateur d'une révolte contre l'empereur. Les domaines du traître étaient offerts en récompense à celui qui le livrerait mort ou vif.
D'abord, on le plaignit d'être ainsi exilé, mais ensuite, on fit remarquer qu'il était coupable et peu à peu on en vit à l'appeler traître et félon. Damoiselle Eve fit remarquer qu'il devait posséder de grands domaines et toutes trois décidèrent d'aider la justice... Les trois prétendants se déclarèrent prêts pour cette aventure et ils organisèrent une expédition pour surprendre le Chevalier dans son sommeil. A l'aube les trois jeunes gens n'étaient pas rentrés... Les jeunes filles, inquiètes descendirent à l'auberge et virent partir la petite troupe et le chevalier portant des taches rouges sur son beau pourpoint blanc. Les jeunes gens ne reparurent ni le matin, ni le soir, ni jamais. Les jeunes filles s'en firent d'amers reproches et de vives tensions naquirent entre les trois familles qui ne se fréquentèrent plus.
Deux ans plus tard, arriva au château de Fexhe un Chevalier du Saint Sépulcre qui demanda à voir le châtelain et sa fille. Il expliqua que son meilleur compagnon avait perdu la vie aux Croisades et qu'avant de mourir il lui avait confié une mission : retrouver sa fiancée.
Il ramenait à la jeune fille la bague qu'elle avait un jour donné à son prétendant. Elle reconnut sa bague et eut toute confiance en ce preux chevalier si bien qu'un jour, on parla de mariage. Une splendide fête fut célébrée et le matin suivant la nuit de noce, les parents inquiets de n'entendre aucun bruit entrèrent dans la chambre et découvrirent la jeune mariée égorgée sur son lit. Le mari lui avait disparu....
Du fait de leur mésentente, les châtelains de Slins et Villers n'en surent rien et quelques temps plus tard, les mêmes événements s'y reproduisirent et à chaque fois la jeune mariée fut étranglée. Le chevalier disparut à jamais ou plutôt, il revient tous les cents ans et toujours à la même époque de l'année, pendant l'Avent.
A la vérité, il n'étrangle plus les jeunes mariées car sa vengeance est assouvie contre tous ceux qui avaient comploté sa perte mais il prend un malin plaisir à mettre le désaccord entre les fiancés de l'Avent.

Bon! Moi je veux bien, mais je ne vois pas ce que cela peut éclairer! De plus, ce n'est qu'une légende.

Toutes les légendes sont nanties d'un fond de vérité, il ne faut pas l'oublier. L'origine du mot "légende" en latin ne désigne pas une histoire ou une fable, mais "ce qu'il y a à lire pour comprendre". En ces temps obscurs, on utilisait des moyens souvent très détournés pour faire comprendre certaines choses aux gens qui ne disposaient pas toujours d'une éducation très poussée, loin de là. Ce n'est pas pour rien que Jésus Christ lui-même parlait en utilisant nombre de paraboles. Mais j'ai une autre légende à vous raconter et qui vaut son pesant d'or. Écoutez plutôt...