Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

L'affaire Milmort

maisonFin 2004, un mois avant les fêtes en fait, le CERPI. a été sollicité pour répondre à une affaire concernant notre chapitre sur "la mémoire des murs". Une de plus serait-on tenté de dire puisque ce sujet semble délier les langues et démontrer à souhaiter que l'évolution technologique et scientifique n'a nullement enrayé les manifestations réputées surnaturelles, même dans notre pays. Mais alors, direz-vous, pourquoi relater cette affaire plus qu'une autre, pourquoi mettre cette enquête en avant si elle ne fait que figurer au milieu de la multitude?

Tout d'abord parce que, le fait mérite d'être signalé, hantise ou pas, les personnes qui nous ont contactés étaient très sympathiques et nous ont donné autorisation inconditionnelle et totale de faire figurer le déroulement de cette enquête dans nos pages. Ce n'est pas le cas pour tout le monde et cela peut se comprendre. Dans ce genre d'enquêtes, il est inévitable d'avoir à fouiller dans des domaines qui touchent à l'intimité, une visite du domicile - visite assez complète faut-il le préciser - s'impose et beaucoup de gens répugnent tout naturellement à ce qu'un étranger "vienne soulever le couvercle de ses casseroles", même sous le couvert du secret professionnel. Une autre raison réside dans le fait que nous nous sommes très rapidement aperçus que l'affaire présentait de très nombreuses ramifications dont l'intérêt culturel était indéniable et que sa présence dans le site du groupe ferait bonne figure. Enfin, outre la multitude de détails parfois croustillants que vous aurez l'occasion de lire dans le compte-rendu qui va suivre, on trouvait non seulement un grand nombre de phénomènes décrits (déplorés) et un parallélisme notoire entre deux pôles radicalement opposés: celui du parfaitement explicable scientifiquement et logiquement et son vis-à-vis, celui du manifestement surnaturel. Mais encore fallait-il y voir clair, faire la part des choses, se documenter d'abondance, s'imprégner du sujet et, en finalité, (tel est bien le but évidemment), pouvoir y apporter une solution!

Description des phénomènes

La façon dont les époux F. - G. s'adressent à nous est déjà un peu mystérieuse. Leur mail nous arrive vide. Nous savons tout au plus qu'il s'agit d'un problème de "mémoire des murs" parce que l'objet du mail le précise et nous connaissons l'adresse de l'expéditeur mais c'est tout. Bien que le problème puisse s'expliquer tout simplement par une question d'incompatibilité au niveau des scripts employés ou d'un problème très quelconque de messagerie, le fait ne sera porté à notre connaissance qu'ultérieurement mais, précisément, il y a de nombreuses perturbations dans les télécommunications du côté de l'expéditeur, en dépit de cette explication rationnelle. On entend des voix dans les communications téléphoniques, dans le GSM, dans les enceintes de l'ordinateur et, phénomène plus curieux encore, une "espèce de musique" sort des radiateurs, si l'on peut toutefois s'exprimer ainsi.
Vous l'avez compris, nous avons fini par réussir à entrer en contact avec les personnes dont il est ici question et, a priori, il n'y avait dans leurs doléances rien de bien surnaturel:

• dépression profonde

• perte de cheveux

• perte de goût

• angoisse intense

• impression d'étouffement

• tensions et disputes conjugales

• séparation

...tout ceci dépendait en fait essentiellement du domaine médical, lequel n'est pas de notre ressort (ce que nous avons bien pris soin de signaler afin d'éviter toute possibilité de malentendu) et du domaine conjugal et strictement relationnel dans lequel nous n'avons pas à nous immiscer. La suite devait tout de même nous faire tendre un peu plus l'oreille:


• apparition de bestioles d'une taille impressionnante

• objets qui se déplacent tout seuls

• objets qui se brisent tout seuls

• sensation de présence et "attouchements" invisibles

• photos présentant des impossibilités ou

• photos présentant des taches inexpliquées