Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

L'attraction

"Ca va daller" !

Non!  Ce n'est pas une faute d'orthographe mais bien le titre de la chanson de Freddy Tougaux, un belge, dont le succès a probablement dépassé ses propres espérances.  Vous pouvez écouter cette chanson encourageante en cliquant ici, mais là n'est pas notre objet.

Le sujet qui nous intéresse, nous allons y arriver tout doucement, non sans avoir encore fait un détour, histoire de se remonter le moral au besoin, par une vidéo qui nous a été suggérée par notre partenaire de l'Est, New Belgaria (et plus précisément par notre Présidente d'Honneur pour les pays de l'Est, Mme Svetlana Popova, dont il n'y a plus à vanter les qualités depuis belle lurette!) Le film en question fera peut-être l'objet de critiques de votre part, néanmoins il mérite d'être reconsidéré. Beaucoup de choses insoupçonnées se cachent là derrière!

Les plus sceptiques parmi vous diront sans doute: quelle blague!  Je me suis fait une entorse ce matin, pensez-vous que je l'ai demandé? Et les plus malins penseront par exemple "pensée positive", à ne pas confondre avec la psychologie positive. Si vous désirez saisir la différence entre ces deux expressions, suivez donc notre lien. D'autres penseront "méthode Coué". Il est évident que l'on pourrait multiplier les propositions.

Quoi qu'il en soit, vous disposez à présent des conseils et il ne vous reste plus qu'à les expérimenter.

C'est de fil en aiguille, au bout d'un long périple, que l'on arrive à se poser certaines questions.  En admettant que la théorie soit exacte, est-ce que cela ne voudrait pas dire que, d'une certaine manière nous pourrions agir de manière plus ou moins inconsciente (et donc plus ou moins consciente), à partir de notre mental, de notre volonté, de nos sentiments, appelez ça comme vous voulez, sur la sphère extérieure?  Par extension, y aurait-il une possibilité quelconque d'influence de l'esprit (nous parlons ici de l'esprit humain et non des esprits de l'au-delà!) sur la matière et/ou sur le hasard?

Voilà certes une question bizarre, à laquelle tant de gens sont tentés de répondre, a priori: non!  Mais non, pardi!  Comment le voudriez-vous?  C'est impossible! 

Hé bien!  Cela reste à voir!

Et c'est là que nous allons enchaîner avec un sujet, mignon comme tout mais sur lequel vous ne verrez certainement pas immédiatement le rapport (et c'est vrai qu'il ne saute pas aux yeux!): les poussins !

Là!  Avouons que vous vous frottez les yeux et que vous vous demandez si vous avez bien lu.  Le cheminement de cet article est tellement déconcertant (on passe de Freddy Tougaux et sa chanson-sketch "Ca va daller" à une proposition apparemment délirante, on pose une question qui ne l'est pas moins et on arrive "tout naturellement" aux poussins: il faut le faire!) que vous vous dites: "Et puis quoi encore?"

Afin de répondre à vos interrogations, nous signalerons tout d'abord que le sujet est beaucoup moins absurde que vous le supposez.  Cela démarre en effet à partir d'une certitude exprimée par un prix Nobel (Konrad Lorenz), cela se poursuit par une thèse de doctorat, continue dans la controverse et la critique de la critique.  Cela aboutit peut-être à une argumentation en faveur de l'une de nos hypothèses concernant un cas extraordinaire.  Excusez du peu!

Pour mieux comprendre les propos qui vont suivre, nous vous invitons à prendre connaissance du concept de l'empreinte. Pour avoir une meilleure conception de la problématique et de la proposition principale (et initiale), vous aurez tout ce qu'il vous faut dans la thèse de doctorat de René Peoc'h.  A défaut d'explications et de conclusions de notre part (lesquelles vont suivre), vous avez de la lecture!

Suite du dossier