Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Maison de Hem: la vérité enfin !

image0020Voyez aussi le reportage que nous a consacré Grand Lille TV...

Au terme d'une longue enquête, une délégation du CERPI est arrivée à la conclusion définitive, indiscutable et tant attendue: la vérité sur la maison de Hem, cette maison qui inonde le Net de témoignages mystérieux depuis des années. La question était sur les lèvres de milliers, voire de millions d'Internautes: "Est-elle hantée ou pas?".

Nous l'avions dit, la maison de Hem, à Villeneuve d'Ascq, dans le Nord de la France, traînait une lourde réputation de très forte hantise. On la disait même l'une des plus hantées de France, si pas LA plus hantée de France. Un dernier témoignage en provenance de Lille, de la part d'une personne dont le frère avait passé une nuit sur place et qui était bouleversé par ce qu'il avait vécu, venait semer le doute dans la première opinion du groupement de référence belge, le CERPI. Pour en avoir le cœur net, nous sommes allés jusqu'au bout, jusqu'au fin fond de l'affaire, en nous rendant nous-mêmes sur place. Cette fois, les choses sont absolument certaines, il n'y a plus le moindre doute :

La maison de Hem n'est résolument PAS hantée du tout !

arriere_maisonNous pouvons difficilement être plus catégoriques et même si cela enlève une part de rêve aux amateurs d'histoires de fantômes, il faudra bien qu'ils se fassent une raison: il n'y a absolument aucun mystère surnaturel ou paranormal dans la fameuse maison de Hem, en dépit de sa réputation, largement surfaite. Nous en sommes absolument certains et nous en apportons toutes les preuves voulues.

Ce qui avait provoqué un dernier doute :

Tout récemment, une dame de Lille (ville située à seulement 12 km de Villeneuve d'Ascq où se trouve la maison dite... de Hem), nous contactait. Elle avait lu notre article quant à cette maison, lequel expliquait déjà pourquoi, selon nous, la maison n'était pas hantée et pourquoi nous classions donc l'affaire au rang des simples rumeurs, légendes urbaines, exagérations populaires, etc.

maison_facadeCependant, elle nous apportait le témoignage de son propre frère qui assurait que le Temple évangélique qui officiait là jusqu'à il y a peu, avait quitté les lieux et que la maison était donc "de nouveau" abandonnée. Selon ce témoignage, le frère en question avait été invité par un couple d'amis qui squattait parfois cette maison.

Il y avait d'abord passé la soirée en faisant une barbecue et en consommant une bouteille de rosé (à trois, c'est raisonnable, on ne pouvait pas dire qu'ils étaient ivres!) et puis ils étaient allés se coucher: le jeune homme au rez-de-chaussée, le couple à l'étage. Au milieu de la nuit, il fut réveillé par des bruits bizarres venant de l'étage. Il avait d'abord pensé à des galipettes de ses amis mais s'était vite ravisé car les bruits entendus n'avaient rien à voir avec ce genre de choses. Galopades, bruits de pas, cris et pleurs d'enfant. Ce n'était pas normal du tout. Mais ce qui allait suivre allait être bien plus terrible encore et notre interlocutrice était encore bouleversée de la narration de son frère.


Le frérot était allé voir à l'étage, ce qui se passait, mais avait trouvé ses amis aussi étonnés que lui. Les bruits ne venaient pas de là mais de l'étage du dessus. Le trio est donc allé voir, avec leur chien qui les précédait. Arrivé sur le palier, le chien se mit à l'arrêt comme s'il avait vu une présence invisible. Sursaut et frayeur quand la fenêtre de la chambre s'ouvrit soudain et réaction très imprévisible du chien: celui-ci ne fit ni une ni deux et, d'un seul bon, terrorisé, se jeta par la fenêtre du 2ème étage. Les squatteurs ne demandèrent pas leur reste. Ils rassemblèrent vite fait leurs affaires et prirent la poudre d'escampette, les uns à vélo, le frère à pied, par une pluie battante. Le chien n'avait rien.

Devait-on croire que le temple protestant avait plié bagages, dégoûté des phénomènes mystérieux récurrents, pour aller officier en un endroit plus accueillant? La maison était-elle "de nouveau" abandonnée? Les phénomènes avaient-ils repris leurs droits après une brève opposition des représentants de Dieu, insuffisante à gérer les choses? La réponse est claire: que nenni ! Il n'en est rien ! Tout cela est soit faux, soit provient de malheureux quiproquos, malentendus, exagérations, affabulations, mensonges, déformations de la réalité, extrapolations d'amateurs trop épris de l'étrange. Et nous l'avions déjà dit ! Et la presse l'avait déjà confirmé ! Et elle n'était pas seule à le faire!

Malgré tout cela, la rumeur tenait bon, la réputation subsistait, "on" racontait que les phénomènes se produisaient encore. M. Vanbockestal, le leader du CERPI, a pris les choses en mains et très facilement dénoué l'énigme.

Pour ceux qui voudraient avoir tous les détails, par le menu, nous les renverrons à notre zone privée (cliquez ici). Mais, parce que le Temple protestant emmené par le pasteur Emmanuel Kamondji ne mérite vraiment pas les traitements qu'on lui inflige, nous allons nous étendre sur cette affaire en zone publique, pour que nul n'en ignore, au moins dans les grandes lignes.

Une situation actuelle des plus claire et saine

autel_templeConnaissant l'adresse exacte de la maison qui fait tant fantasmer les Internautes et amateurs de l'étrange de tout poil, M. Vanbockestal en avait tout simplement demandé le numéro de téléphone au service des renseignements en Belgique. Celui-ci lui a bel et bien été fourni sur base du nom du Temple (Association évangélique, "Nouvelle Alliance"). Conséquence logique: si la connexion existe, c'est bien qu'il y a quelqu'un qui la paie, sans quoi le téléphone serait coupé depuis belle lurette!

M. Vanbockestal a appelé le numéro en question et est arrivé, en direct, sur le pasteur Emmanuel Kamondji qui, très sympathique et bienveillant, a tout de suite accepté le rendez-vous proposé pour le lendemain à 14 heures. (Lundi 7 mars 2011) Pour les partisans d'une désertion du Temple, c'était donc déjà plutôt "mal barré" ! Le rendez-vous a été confirmé par SMS, sur et par le portable dudit pasteur.

Le lendemain donc, à l'heure dite, la délégation du CERPI se composait de son leader, son assistante Nancy, et la petite famille: Jonathan et Maylis. Un quatuor redoutable, armé de toute sa logique, mais également fin limier en matière de paranormal. Mais il n'a vraiment pas fallu déployer le grand jeu pour se rendre à l'évidence que la situation actuelle est des plus claire et saine!

C'est avec une bonhomie toute pastorale, une grande gentillesse et un accueil chaleureux que M. Kamondji nous a reçus. Il nous a expliqué dans le détail tout ce qui s'était passé là, depuis des années et qui n'avait strictement aucun rapport avec le surnaturel, que du contraire. Il nous a fait visiter les lieux, de la cave jusqu'aux étages, même là où il y avait des pensionnaires en prière, même son bureau situé précisément dans cette fameuse chambre où un petit garçon de 5 ans serait mort dans des circonstances mystérieuses et où des locataires se seraient suicidés par pendaison. Il nous a surtout assurés que le Temple officiait là, officiellement depuis 2005 et ce sans la moindre interruption.

Tout ce que l'on peut dire, c'est que le bâtiment a été magnifiquement restauré grâce à l'appui de fidèles bénévoles, joliment décoré et bien entretenu. Il n'y a aucun ressenti particulier, sinon un froid bien naturel dans les pièces non chauffées (nous sommes encore en hiver!) Il n'y a rien, rien de rien, strictement rien, qui laisse supposer que la maison présente le moindre petit soupçon de hantise, pas l'ombre d'un tout petit fantôme, pas la moindre plus petite énergie malveillante, pas une étincelle démoniaque. Rien ! Après seulement quelques minutes dans la maison, la question cruciale est posée et la réponse est tout aussi nette: "Nous habitons ici presque 24h/24, 7 jours sur 7, sans aucune interruption depuis 2005. Nous y sommes souvent à plusieurs personnes, nous y avons été à toute heure du jour ou de la nuit, de l'avant ou de l'après-midi et nous n'avons jamais, au grand jamais rien constaté d'anormal qui soit en rapport avec le surnaturel ou le paranormal". L'entretien qui a suivi, et au cours duquel le pasteur a répondu patiemment à toutes nos questions, a démontré sans aucune faille que tout était parfaitement explicable, qu'il n'y avait aucun mystère. en fait, le plus grand mystère réside sans doute dans le fait que la bêtise humaine puisse se rendre coupable de méfaits bien concrets et à quel point les rumeurs peuvent se colporter et se trouver incroyablement déformées. Beaucoup de gens sont tombés dans le panneau, c'est vraiment ridicule!

Mais alors... quelles sont les explications ?

bethanieLa plupart du temps, les explications sont extrêmement simples à donner ! Par exemple, lorsque nous avons commencé les travaux dans la maison, un ouvrier est venu et a travaillé toute la journée avec un tracteur. Au soir, il l'a laissé à l'arrière du bâtiment. Des passants en ont conclu qu'il était en panne ! Remarquez que dans les témoignages des gens, ce seul tracteur est devenu "des bulldozers" (il part d'un éclat de rire!).

Bon! C'est vrai, "on" dit qu'un jeune garçon a trouvé la mort dans des conditions mystérieuses, mais "on" ne dit pas qui, quand exactement, ni de quoi il serait mort, ni seulement si c'est exact. Sans doute est-il vrai que, pendant la guerre (la maison date de 1939), il a pu se passer des drames. Il a aussi pu y avoir des suicides. Mais il y a des centaines, des milliers de maisons qui sont dans le même cas dans le monde entier et où il ne se passe rien de rien ! Cependant, à cause de cela, la maison a acquis une très mauvaise réputation et l'esprit populaire a beaucoup vagabondé en mettant tout et n'importe quoi sur le compte de "fantômes" !

Des voitures sont tombées en panne ? Cela arrive partout, tous les jours ! Ce sont des fantômes ? Il y a des gens qui se blessent partout, tous les jours. C'est surnaturel ? Evidemment, non ! (la nôtre n'a en tous cas subi aucune avarie, ni au départ, ni à l'arrivée, ni sur le trajet).

Par contre, ce que je peux vous dire, c'est qu'il y a eu énormément de visites nocturnes, de la part de curieux en mal de sensations fortes, des amateurs de l'étrange avides de voir des fantômes et qui ont conclu des tas de choses abracadabrantes alors qu'il n'y avait rien d'étrange. Parce que, la plupart du temps, la maison est restée habitée, contrairement à ce que l'on a dit et je connais les personnes. Mieux: les gens du village les connaissaient eux aussi ! Ca n'empêchait pas que l'on raconte n'importe quoi ! En fait, les moments où la maison est restée réellement abandonnée sont plutôt rares et de courte durée. Mais ceux qui y habitaient (et le pasteur confirme la présence d'agriculteurs qui s'occupaient de pommes de terre, il y avait aussi une vieille dame ne payant pas de mine, mais très intelligente, parfois aidée par une tierce personne) n'y étaient pas toujours en permanence. Dans certains cas, il est vrai que les raccordements à l'EDF ou à l'EGF ont parfois été "spéciaux", mais il y avait de quoi vivre, faire du feu et, tout à fait, vous avez raison, les gens oublient trop facilement que l'on peut faire du feu avec du papier, du bois et du charbon. Dans ce cas, c'est vrai que la cheminée peut cracher du feu et, "ô comble de l'étrange", deux minutes avant qu'on l'allume, il n'y avait pas de fumée !

Beaucoup trop de visites de curieux, qui n'avaient même pas la politesse de demander un rendez-vous pour satisfaire leur curiosité, se sont faites mais elles ont aussi été ponctuées de vandalisme. Nous en avons aussi fait les frais. On est venu voler chez nous du matériel de sonorisation, des ordinateurs et d'autres choses aussi. Les coupables ont très souvent été appréhendés et punis. De cela, ils ne se vantent pas! Nous avons un système d'alarme relié au commissariat et celui-ci possède des tonnes d'archives. Mais tout cela est bien du domaine réel, humain et ce ne sont pas des fantômes !

Quand on est ainsi harcelés, souvent pendant la nuit, il est normal que par le passé, des personnes aient réagi. On a donc pu voir des lumières (tout à fait normales), des faisceaux de lampes de poche (sans rien de surnaturel) et il y a même effectivement quelqu'un qui aurait tiré au fusil ou à la carabine, car il avait la tête près du bonnet ! Il est aussi normal qu'un chien monte la garde en l'absence des occupants, il n'était pas du tout abandonné, pas plus qu'on ne l'a retrouvé baignant dans son sang. C'est de la blague, de l'invention pure et simple !  Ou de la très grosse exagération.

En visitant les lieux, nous nous rendons bien compte par nous-mêmes que l'affaire du chien qui bondit par la fenêtre et saute du deuxième étage est complètement fausse et même totalement impossible. Tout simplement parce que la configuration des lieux ne le permet pas, à moins d'avoir un chien volant qui, de plus, disposerait d'un parachute puisqu'il ne s'est pas blessé. Nous nous rendons bien compte aussi que le pasteur et ses ouailles ont pris de solides protections contre les rôdeurs: les murs ont été rehaussés, il y a des fils de fer barbelés et même des tessons de bouteille qui rendent le passage sinon impossible du moins très difficile et dangereux.
Mais il suffit de prendre rendez-vous! Le pasteur Kamondji nous répète qu'il n'est pas contre les visiteurs, mais de grâce n'arrivez pas sans prévenir !
Vous risqueriez de finir au poste ! Par ailleurs, les locaux sont presque toujours occupés. Nous avons d'ailleurs remarqué un solide gaillard qui pouvait tout aussi bien être un simple fidèle en prière qu'un vigile... vigilant !

La fameuse question du:" et si...?" + interview du pasteur E. Kamondji

Evidemment, puisque la maison a été reprise par un temple protestant (et la même remarque serait aussi vraie pour toute association religieuse) on pourrait toujours dire: "Et si... c'était par exemple cette présence, l'ensemble de leurs prières, voire même un exorcisme qui avait repoussé les forces obscures de la nuit?
A cela le pasteur Emmanuel Kamondji répond sans hésitation : Vous savez, la situation est claire. Notre position par rapport au catholicisme, en tant que protestants, est que nous respectons le Pape en tant que fils de Dieu mais ne reconnaissons pas la suprématie de sa parole sur la Bible. Nous respectons la Vierge, mais ne la vénérons pas. Nous nous basons donc essentiellement sur la Bible (le pasteur ne croit pas si bien dire: l'un des exemplaires du livre fameux se trouvait à l'extérieur, sur l'appui de fenêtre, probablement posé pour soutenir un volet en position mi-fermée) Mais nous vénérons le même Dieu. Cela dit, nous n'avons pas eu besoin de faire le moindre exorcisme (chez eux, ils appellent cela "une délivrance", peu importe: c'est de la terminologie!). Nous ne provoquons rien non plus. Simplement, comme il n'y avait aucun phénomène remarquable, ce n'était pas nécessaire. Nous n'avons donc rien fait de plus que ce que nous faisons d'habitude: des réunions de prières, nous chantons du Gospel, célébrons des mariages, etc.  Rien que de normal dans un temple.
 
Nous avons aussi béni les lieux:
ce n'est pas une maison hantée, c'est une maison bénie !
Voilà qui est bien autre chose qu'une maison pour laquelle on crée une aura de mystère, complètement fallacieuse
.

C'est aussi bien ce que le pasteur Kamondji répétera, le jour même, face à notre micro (qui a fonctionné normalement) et que vous pourrez entendre dans les trois fichiers .WMA (lecteur Windows media) accessibles ci-dessous:
Interview du pasteur Emmanuel Kamondji 1
Interview du pasteur Emmanuel Kamondji 2
Interview du pasteur Emmanuel Kamondji 3

Nous avons adoré l'éclat de rire final (3ème enregistrement) du pasteur. Une façon bien sympathique de se moquer des rumeurs et légendes urbaines, sans aucun fondement.

Conclusions:

MVB_KamondjiNous sommes ravis de l'accueil du pasteur Kamondji et d'avoir pu visiter sa célèbre maison, désormais bénie et, en tous cas, certainement pas hantée du tout. Nous le remercions chaleureusement de sa gentillesse et de sa sympathie. Il nous a laissé visiter tout le bâtiment de A à Z, en toute liberté. Il a pris la patience de répondre à toutes nos questions (nous n'avons pas la place pour tout retranscrire ici, mais le résumé que nous vous avons fait devrait être amplement suffisant, du moins pour les gens qui ont autre chose que de la confiture de framboise dans le cerveau!) et les choses sont claires, nettes, limpides, sans discussion et définitives: la maison de Hem n'est certainement pas hantée et ne l'a très probablement jamais été. La plupart du temps, elle est restée habitée. Depuis AU MOINS 6 ans, soit 2190 jours, la maison est occupée et surveillée 24h/24 et 7j/7 et rien de surnaturel ni de paranormal ne s'y produit. A aucune heure du jour ni de la nuit, personne n'a vu quoi que ce soit d'anormal, jamais !

Toute l'affaire est issue d'une suite de bobards, de canulars, de vantards et, tôt ou tard: on en a marre!
Laissez donc ces gens prier et officier en paix, circulez: il n'y a rien à voir!
Mais prenez donc rendez-vous, si vous voulez vraiment savoir...

Nous sommes aussi heureux (et remercions encore le pasteur Kamondji à ce sujet) d'avoir pu mener notre enquête en toute quiétude, en toute légalité, en toute liberté et d'avoir pu rapporter des photos, nombreuses et variées, tant de l'intérieur que de l'extérieur du bâtiment. Au moins, celles-ci ne dépendent que de NOTRE copyright et ne sont en aucune manière falsifiées.
Il ne reste plus à présent aux (environ) 2 millions de webmasters dans l'erreur de réactualiser leurs sites en fonction de ce démenti formel et sans appel.