Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Les orbes de l'antiquité

maison_dieuIl y a quelques temps, lors d'une réunion des « Rencontres de l' Extraordinaire » à Bruxelles, rencontres se tenant dans une ancienne bâtisse, j'ai senti la présence de la propriétaire décédée qui semble toujours s'inquiéter au-delà du mur de la mort de nos activités.  Alexis, un ami, spécialiste des « orbes » (sphères lumineuses capturées sur certaines photos) a alors décidé de prendre à l'aide de son GSM (téléphone portable) une photo de la cage d'escalier où nous sentions cette présence.

Résultat, surprenant, un « orbe » exactement à cet endroit.  Il prendra d'autres photos, série où nous retrouvons ce même phénomène.  Plus curieux, un autre photographe présent capturera lui aussi et de façon indépendante une série d' orbes.

Un chaud débat a suivi la semaine suivante.   Via cet article, je tenterai simplement de démontrer que ce mystère est antique et universel.  (NDLR : propos de Thierry Rhodan, auteur de cet article.  A noter cependant un détail qui a son importance : notre étude ne s'occupe que des orbes au sens premier photographique.  Par conséquent, la sphéricité ici évoquée est une projection de l'esprit et non une certitude démontrée.  Nous nous contenterons, pour notre part, de parler de l'aspect circulaire des orbes, sans même prétendre que cette circularité soit automatiquement nette au sens géométrique.)

h-2-1650026-1249658481La première idée qui me vient est celle que me décrivait Eugène Fussen, un ufologue belge décédé ainsi que Roger Lorthioir : la présence de particules lumineuses (nommées « rosées » ou « Éther ») omniprésentes comme représenté sur certaines Lames des Tarots.

Je songe à la « Maison Dieu » où l'on remarque de belles sphères, et sur les Lames « Le Soleil » et « La Lune » où l'on voit des Flammes de Miel.  A l'origine du nom d'emprunt de Nicolas Flamel (1340-1418) selon mon mentor Roger Lorthioir.

Sphères (« Maison Dieu ») très comparables au dessin de sphères présentes sur l'image très connue de la « Gazette de Bâle ».

Dans le Bouddhisme Tibétain, on nomme ces sphères ou gouttes d'énergie, des tiglés.

Dans la Tradition voisine de l'Hindouisme, le 7ème « Chakra » (Roue ou sphère énergique) est considéré comme « extra » corporel.

anna-maria-taigi-pictureJe me permets de comparer ce 7ème Chakra à la curieuse « boule de lumière » qui accompagnait la Sainte Catholique : Anne Marie Taïgi (1769-1837).  

Elle était une laïque italienne, mère de famille, qui a bénéficié d'extases mystiques. Pendant plus de quarante ans, elle eut la vision d'un globe lumineux, comme un petit soleil entouré d'épines.   En le regardant, elle pouvait y lire à la fois des événements futurs et l'état d'esprit des gens qui venaient la visiter.  Ce don de prophétie et de prescience lui amenait beaucoup de monde qui venait lui demander conseil et, toute sa vie, elle les reçut avec joie.

On trouvera ainsi trace de ses « orbes » (Sphère lumineuse NDLR : voir notre remarque plus haut) tout au long de l'histoire.

Plutarque contant une NDE ancienne, compare lui aussi l'âme humaine à une bulle, qui se crève laissant place à une forme plus humaine, en parfait accord avec Jeanne Laval et, plus fort, les NDE modernes. (Bulle argentée, bleuâtre).

Jeanne Laval: « Comme vous n'avez pas de corps, comment apparaissez-vous ?

– Comme un soleil rapetissé et plus nébuleux ».

Un témoin au Dr Raymond Moody :

- «...Je m'élevais dans une position semblable à celle d'une boule lumineuse...».

«...Je vis une lumière apparaître dans le coin de la pièce, c'était une boule lumineuse, une sorte de globe, pas très grand...»

Cette substance spirituelle n'avait pas la structure d'un corps ; elle était plus ou moins sphérique...» (Chapitres 15, « La vie après la vie »).

Origène donnait lui aussi une forme sphérique à l'âme.(«...ciel où l'âme quitte sa nature sphérique, pour s'étendre...»).

Durga1Comme en Bouddhisme, l'Islam compare souvent l'âme à une « goutte d'eau » que les Anges récolteront au moment de la mort.

Ibn'Arabî, le mystique de l'Islam « J'étais comme une sphère ».  Le songe de Scipion par Cicéron parle de ces mêmes sphères émanées du genre humain.

Dans le « Songe de Verd », de Bernard le Bon Trévissan (1406), le vénérable vieillard qui sera le guide céleste était lui aussi accompagné d'une sphère.

«...Un vénérable vieillard beau et parfaitement bien proportionné dans toutes les parties de son corps... il semblait soutenir avec le bout de son doigt un globe céleste...».

Johan Georg Gigthel, disciple de Jacob Boehme (1575-1624), parlera lui aussi (un peu comme Dante) de la présence d'une sphère lumineuse dans le monde supra-terrestre.

mahabharat-002

«...une boule ignée, toute de flammes claires... d'un bleu clair lumineux...».

Le Râmayana (quête de Rama), parle aussi de combats fantastiques dont à l'aide de « Chakras » ou boules d'énergie, comme les lecteurs de mangas le savent.

Il n'est pas étonnant pour moi, de voir apparaître des sphères ou globes lumineux en présence d'humains, de lieux telluriques, lors de l'apparition d'OVNIS ou lors de la construction de « crop-circles », où aux approches de la mort.

NDLR : Nous remercions Thierry Rhodan pour cet article bien illustré qui nous renseigne quant à certaines présences d'apparence circualire dans l'antiquité, que l'on pourrait mettre en rapport avec les orbes.  Toutefois, notre optique ne s'occupe que des présences sur supports phtographiques (argentiques ou numériques, voire polaroïd).  Il faut donc souligner ici que pour instructif que soit cet article il ne concerne pas nos orbes puisqu'aux époques lointaines l'appareil photo n'existait tout simplement pas.