Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

MAISON HANTÉE EN FRANCE (2)

PhototoileVoici à présent le troisième mail d'Elisabeth (si l'on exclut celui contenant les photos):

(...) Je n'ai pas eu le temps de faire des photos de la maison, à cause de mon cheval que je viens de faire opérer. Il s'agissait d'une tumeur mélanique (cancéreuse), que le vétérinaire a pu enlever en totalité. Mais les choses bizarres continuent, à l'instant même, ma musique préférée et uniquement celle-ci, dont je n'ai même pas le titre (je n'ai donc pas pu l'acheter) vient de se faire entendre sur mon ordinateur, alors que cela n'est jamais arrivé. Maintenant, je me demande si vous allez me croire, mais moi, je deviens moins cartésienne.

Et puis il y a eu autre chose à la clinique vétérinaire, c'est idiot sans doute, mais je vous raconte quand même: Lorsque le vétérinaire a commencé à inciser, la tumeur est apparue, elle était noire avec une sorte de filament qui remontait, le verdict était clair : cancer. Je ne me suis pas sentie bien à l'idée que mon cheval était perdu et je suis sortie, laissant un ami près du cheval avec le vétérinaire.

Il y a un arbre sinistre à la sortie de la clinique, et là, un corbeau est venu se poser sur le faîte et s'est mis à croasser, on aurait dit la mort... je l'ai regardé, en lui disant: "va-t-en, va-t-en, on va le sauver"... Le corbeau s'est envolé, le vétérinaire a frappé au carreau afin que je rentre dans la salle d'opération, et il m'a annoncé qu'il avait pu tout enlever. Ce sont des circonstances, des hasards, je ne sais pas. Mais je me demande aujourd'hui, si c'est la maison, ou si cela vient de moi.

niboHé bien, là, chère Madame, peut-être avez-vous sans le faire exprès été à la base de la solution de pas mal de choses!
Au moment où se déroulaient les faits, il nous aurait été absolument impossible d'intervenir puisque nous n'avions pas encore les photos indispensables aux investigations à distance et par ailleurs nous n'avions encore fait que prendre connaissance de l'histoire.  Il est donc très possible que, parallèlement à toute la trame de ce récit, qu'une entité malfaisante ait effectivement tenté de profiter d'une brèche dans la carapace cartésienne de cette dame pour en profiter afin d'assurer une intrusion malvenue.  Bien sûr, l'oiseau en question est bien connu pour toute sa symbolique négative, c'est un oiseau de mauvaise augure!  Mais on sait aussi que ce point ne repose sur rien de concret, il ne s'agit que de superstitions et de légendes. On ne le saura sans doute jamais, mais en s'adressant ainsi à l'oiseau, d'une manière que d'aucuns auraient tôt fait de qualifier de farfelue, notre brave personne a probablement court-circuité un processus bien connu des professionnels, celui de l'acceptation involontaire et inconsciente d'une entité. En la rejetant au contraire, elle en a nié l'existence, elle lui a refusé le droit d'exister. C'est un sujet sur lequel nous aurons l'occasion de revenir dans nos pages et qui avait été abordé dans le cas de Milmort (mémoire des murs). Si on se base sur les descriptions de notre Praticien, ce qui est sorti du cheval ressemble étrangement à une "entité secondaire polymorphe", mais nous ne sommes pas les spécialistes de la question et notre Praticien est actuellement toujours en Sibérie...

gcMais entre temps nous recevons les photos d'Elisabeth.  Aussitôt, nous contactons plusieurs membres du CERPI ayant des capacités médiumniques et ceux-ci se penchent donc sur lesdites photos.
Chacun procède à sa façon, avec ses connaissances, ses trucs et son expérience.  On parle rarement de "fantômes" mais plutôt d'énergies et il y en a plusieurs sur les lieux. L'un des médiums fait état d'une présence agissant en arrière-plan, une énergie bienfaisante, peut-être protectrice, en tous cas il n'y a rien de démoniaque, rien n'est dirigé contre Elisabeth qui peut donc être rassurée. Cependant, des faits tragiques ont eu lieu dans les années 1500, il y a eu mort d'homme, des conflits. Il signale aussi la présence d'un ossuaire à proximité. Enfin, il signale que les pierres qui ont servi à la construction de la maison ne proviennent pas toutes du même endroit, certaines possédaient auparavant une toute autre vocation...

De mon côté, je ne peux que confirmer ce que dit le sensitif puisque je ressens la même chose mais je ressens la perception du conflit d'une manière un peu différente. Les chevaux sont impliqués... sans l'être vraiment, il y a une question de sensibilité, les choses s'embrouillent, deviennent plus compliquées. Cela ressemble un peu à une histoire de famille dans laquelle les événements s'enchevêtrent dans le temps et dans l'espace. L'affaire dépasse les frontières françaises...
Il faut que je m'y reprenne à plusieurs fois pour y voir enfin plus clair et pouvoir enfin réaliser la synthèse qui suit:

 Voir la suite...