Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

MAISON HANTÉE EN FRANCE

maison1Le CERPI reçoit quotidiennement quantité de mails de la part de personnes qui se croient victimes de hantises, quoi de plus normal puisque c'est là l'un de ses objets principaux. Nous vous invitons d'ailleurs à les imiter car cela nous permet parfois de réaliser de superbes enquêtes, d'enrichir considérablement notre bibliothèque de documentation et d'apprendre quantité de choses, lesquelles peuvent servir à la rédaction d'articles tels que celui qui va suivre.


Bien sûr, parmi la quantité de messages reçus, nous en recevons également d'illuminés qui se croient victimes d'une gigantesque machination d'extra-terrestres, au point de nous soupçonner d'en faire partie, il y a ceux qui travaillent du chapeau et voient des monstres partout (certains portent des uniformes, des képis et un sifflet, d'autres se déplacent dans un grand vaisseau spatial rouge avec une antenne bien visible sur le toit, une antenne très spéciale en forme de H superposés et répétés plusieurs fois... vous voyez le genre!).

En dehors de ces cas malheureux et relevant plutôt de la psychiatrie, il y a fort heureusement aussi des cas qui "transpirent" la sincérité et qui méritent notre attention. Cela devient tout particulièrement vrai lorsque le mail ressemble un peu à un appel au secours et qui émane d'une personne se disant très cartésienne. Confronté à l'un de ces cas, le CERPI ne manque jamais de prendre l'affaire au sérieux et de recourir à ses meilleurs éléments pour tirer l'affaire au clair....

Nous remercions très cordialement Mme Elisabeth M. quant à son aimable autorisation pour la rédaction de cet article, la publication des photos et nous respecterons bien entendu nos engagements relatifs à la confidentialité. Aussi, nous avons volontairement occulté son nom de famille ainsi que sa localisation géographique.

A ces petites exceptions près, tous les faits relatés ci-après sont rigoureusement authentiques.

Un mail ressemblant un peu à un appel au secours...

dependanceVoici le mail que nous a envoyé Mme M. le 20 janvier 2006.:

J'habite une maison de 1885, il y a eu des phénomènes curieux et sans incidence, voici plus de 20 ans. Puis, le silence. Ce soir, au premier étage, j'ai cru que ma mère (74 ans) poussait un meuble (table de nuit ou similaire), mais elle dormait dans une autre chambre, à l'autre bout de la maison. Je ne suis pas croyante, je suis très cartésienne; je ne sais pas quoi penser.

Et nous non plus à ce moment là pour la bonne et simple raison que nous possédions bien trop peu d'éléments. Dans ce genre de choses, il existe un certain nombre de questions classiques qui doivent être posées et qui permettent d'orienter les recherches. Un formulaire spécial de demande d'investigations est actuellement en chantier et ne pouvait donc forcément pas encore être en ligne au moment des faits. Nous envoyons donc le mail ci-dessous, que nous résumons:

Le CERPI:(...) Il est très difficile d'émettre une opinion quant au phénomène qui vous tracasse. En effet, votre message ne stipule pas la région où vous habitez ni la nature des phénomènes qui eurent lieu il y a une vingtaine d'années et que vous semblez mettre en relation avec la situation présente. Il semble se dégager de votre mail que votre esprit cartésien rejette la possibilité d'une intervention surnaturelle, en même temps vous n'en excluez pas l'éventualité puisque vous avez recours à nos services. A priori, mais a priori seulement, nous croyons pouvoir exclure une origine naturelle au phénomène puisque, le cas échéant, vous n'auriez pas manqué de la détecter, comme toute bonne rationaliste. Dans ce cas, nous vous invitons à nous en dire plus, à détailler le(s) phénomène(s) qui vous préoccupent. A défaut d'une localisation exacte nous nous permettons de vous suggérer de nous envoyer une ou plusieurs photos de la maison en question ou, mieux encore, de l'endroit même où les choses se passent. Ainsi, nous pourrions tenter, à distance, une investigation médiumnique. Cette investigation à distance serait totalement gratuite (...)

En guise de commentaire à cette réponse du CERPI, signalons qu'il est toujours important de connaître la région concernée par la hantise. En effet, la nature des lieux peut influencer considérablement la suite de l'enquête. S'agit-il d'un milieu rural ou urbain? quel est le type de maison? quid du voisinage? etc. Même le pays est important car il peut procéder d'antécédents historiques, politiques, religieux, culturels non négligeables. La composition de la famille et l'âge des personnes n'est pas sans intérêt, tout dépend des cas.  Lorsqu'une personne nous fait ce genre de demande, il convient également d'être prudents. Faute d'éléments suffisants et par souci d'objectivité, il ne peut être question d'attribuer immédiatement un caractère surnaturel ou paranormal à ce qui est avancé. Il convient au contraire d'abord d'exclure toute possibilité d'explication naturelle ou scientifique. Il suffit parfois d'un peu de jugeote, de logique et de bon sens pour que des phénomènes apparemment inexplicables soient éclaircis. Dans le cas présent, la requérante a déjà fait une bonne partie du chemin: il s'agit d'une personne cartésienne, non-croyante. Pour employer un mot à la mode, elle est zététique!  Cela ne l'empêche pas de recourir au CERPI et nous supposons qu'elle le fait donc "en dernier recours", ce qui veut dire qu'elle a déjà plus que probablement examiné la question, sans toutefois y trouver de réponse issue de la simple raison.

Et la réponse ne se fera guère attendre..

C'est ce que nous allons voir...