Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

mini musée du cerpi

Le mini musée du GESO - CERPI

sigle_pendentifPour les nostalgiques, les anciens du groupement et les curieux, nous avons voulu vous présenter ici ce que furent les débuts du groupement qui a vu le jour un 26 février 1980. 
Il s'agit d'un bond en arrière de plus d'un quart de siècle et les choses étaient forcément très différentes à cette époque.

Le groupement s'appelait alors le GESO (pour Groupe d'étude des sciences occultes) et il a vu le jour grâce à une décision commune de Daniel Cleven (l'ancien Président) et Michel Vanbockestal (l'ancien secrétaire), son siège se trouvait à Bruxelles, plus exactement à Forest, au 11 rue Pieter.

Il s'agissait de deux camarades de classe qui partageaient, entre autres, le même intérêt pour les choses de l'étrange.  Bien vite, d'autres copains de classe, collègues de travail, coéquipiers sportifs, etc. vinrent se joindre à eux et le groupe s'étoffa progressivement.

Tout se passait avec beaucoup de convivialité, d'humour et sans prétentions, en parfaits amateurs!  Il était surtout question de lire des livres d'épouvante, visionner des films d'horreur, réunir de la documentation quand c'était possible et en discuter ensemble devant un bon verre (à la fois!)

Mais très vite, ce programme s'avéra insuffisant et le besoin d'expérimentation sur le terrain se fit sentir.  Il leur fallait visiter des lieux hantés, procéder à des recherches, aller à la rencontre des fantômes et les premières "expéditions" virent le jour.  En fait: la nuit!

Il y eut parfois beaucoup de naïveté, on ignorait encore énormément de choses et la science n'avait pas encore fait tous les progrès que nous connaissons à l'heure actuelle.  Le simple curieux haussera donc probablement les épaules avec ironie à la lecture des récits qui vont suivre, les nostalgiques retrouveront toute l'ambiance des eighties et des débuts, que dis-je: les balbutiements de ce qui allait devenir le CERPI (bien plus tard!).

Qu'importe! Le CERPI ne pouvait refuser cet hommage aux pionniers du groupement.  On y trouvera bien sûr bien des points désuets ou obsolètes mais aussi les signes avant coureurs du succès phénoménal (c'est le cas de le dire!) connu aujourd'hui...

En tout état de cause, même si tout ceci est maintenant dépassé, beaucoup de passages méritent le détour et nous vous invitons donc à visiter ce musée sans plus tarder!

Prenez vos tickets, la visite va commencer!

PREMIÈRE SALLE

Premières missions et revue "Enigmes"

L'affaire du château de Rhode Saint-Pierre

chateau1_thumbL'enquête sur le château de Rhode-Saint-Pierre (aussi appelé château de Horst), jadis réputé hanté, fut la première réalisée par le GESO. Des documents d'époque dans lesquels nous avons voulu retracer l'ambiance d'alors, nostalgiques et curieux, c'est à vous!
Cette première partie comporte plusieurs pages, avec des dessins de passionnés, des documents authentiques et une musique de fond que nous croyons particulièrement appropriée.

Le GESO reçut son sigle (et même son petit pendentif en or) des oeuvres de M. Ralph Goessens, dessinateur attitré du groupe, que nous remercions chaleureusement, à qui nous devons aussi la plupart des illustrations relatives à cette partie, de même que celles de la revue "Énigmes", éditée par le GESO dans ses premiers temps. Pour la petite histoire, le pendentif dont vous trouverez la représentation ci-contre, en forme de G, avait été réalisé à l'aide d'or de dentisterie

Aux débuts du GESO, Ralph était encore aux études, à l'ULB (Université libre de Bruxelles).  Faut-il vous dire quelle devint sa profession ?

Les pages qui suivent retracent à la fois les aventures de nos investigateurs en herbe au château de Horst, le presbytère de Borley belge et les premiers pas de la revue "Énigmes".  Nous avons voulu conserver à ces pages l'apparence qu'elles avaient alors, ne vous étonnez donc pas de la différence de caractères (on en était encore à la machine à écrire en ce temps là!