Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Patrick Weber et Petit-Rechain dans "Des OVNIS sur la Belgique" (l'été des légendes)

Nous ne pouvons que réagir face au travail de Patrick Weber, animateur bien connu de BEL-RTL (qui nous avait pourtant habitués à mieux !), qui s'attaque aux OVNIS de la vague belge en passant par Petit-Rechain.  Il s'agit là d'un raccourci que nous jugeons très coupable car, à l'entendre, on croirait bien (et là réside sans doute le but !) que toute la vague belge n'a été qu'une vaste supercherie.
Ecoutez-le plutôt : https://www.rtl.be/belrtl/video/675628.aspx

Ah !  Il est beau ce raccourci et plus d'un sceptique aurait bien aimé l'emprunter (certains ne s'en sont pas privés !) afin de dénigrer l'un des phénomènes ufologiques les plus importants au niveau mondial et, sans conteste possible, au niveau belge.  Pourtant, déjà en 1990, plusieurs ufologues avaient expliqué en long et en large que l'affaire de Petit-Rechain était bien incapable d'expliquer à lui tout seul la vague belge.  Pourtant, même le faussaire avait lui-même expliqué qu'il ne niait pas celle-ci et qu'il s'était en fait inspiré de cette même vague, ne pouvant donc en aucune façon l'initier (on ne peut pas "initier" en 1990 ce qui a commencé en 1989, soyons sérieux un instant, voyons !) tout avait été dit, mais certains journalistes n'en ont cure et se plaisent, durant les vacances de chaque année, soit à remplir leurs colonnes ou leurs fréquences de sornettes, soit à les ridiculiser, peu conscients - apparemment - de la contradiction.

Le travail de Patrick Weber manque cruellement de documentation, lui qui signale tout de go des "soucoupes volantes" (des soucoupes en forme de triangles alors ?  Mais chacun mange comme il veut, bien sûr...avec ou sans termes dépassés, désuets, obsolètes.), des petits hommes verts (bonjour le cliché !) et des extraterrestres (comme s'il ne s'agissait que de cette possibilité en guise d'hypothèse), ou encore le fameux triangle emblématique possédant trois lumières... Hé bien oui : une à chaque coin !  Un triangle comporte trois côtés et donc trois coins, il y a une lumière à chaque coin, c'est clair.  Sauf que Patrick Weber perd de vue la lumière centrale, rouge.  Ce qui fait quatre et non trois !  Répétez après nous, monsieur Weber : trois plus un égale quatre !  Espérons qu'il remarque mieux les feux rouges dans la circulation, sinon bonjour les dégâts !

Travail "rassembleur" tout d'abord, en signalant le retentissement de la vague belge : on courait de tous les côtés du monde pour venir étudier le phénomène belge.  C'est à la fois vrai et à la fois faux : la vague a suscité beaucoup d'intérêt et parfois même bien au délà de nos frontières, mais beaucoup d'américains, aujourd'hui encore, sont incapables de situer la Belgique sur une carte et l'intérêt situé loin à l'étranger n'est arrivé qu'après.  Mais peu importe ce détail : le but était d'attirer l'attention sur le fait que cela avait... attiré l'attention de beaucoup de monde.  Beaucoup de monde qui rêvait, comme il allait l'expliquer directement à la suite.

Car on tombe sur un document (la diapositive de Petit-rechain, donc... et pas la photo, mais laissons ici le droit à Patrick Weber de se tromper là où l'appellation erronée est pratiquement passé dans le langage courant).  Voilà la preuve que ces OVNIS existent !  (et depuis quand une photo aurait-elle prouvé quoi que ce soit ?)
Ici encore, le journaliste se trompe lourdement : s'il est vrai que la diapositive en question, devenue photo dans les tribulations de la vague belge, est devenue emblématique de la vague, s'il est vrai qu'elle a résisté aux analyses les plus pointues, en revanche il n'a jamais été possible de déterminer si la "photo" était authentique ou falsifiée.  Voilà qui est tout de même différent !  Car on ne peut nullement parler de preuve dans ces circonstances...)  Mais présenter les choses de cette façon était bien pratique pour le journaliste qui, du coup, n'avait plus qu'à tirer à boulets rouges sur une seule cible pour (s'imaginer) descendre en flammes la vague belge toute entière.  C'est raté, mon cher Patrick... Lamentablement raté !

Car Patrick Weber revient ensuite sur les aveux de Patrick Maréchal (qui pour nous n'est plus "un certain Patrick" depuis longtemps) quant à sa maquette de frigolite.  Et bardaf !  C'est l'embardée !  Le journaliste de BEL-RTL considère-t-il donc que l'armée belge a fait décoller des F-16 pour une maquette de frigolite dans un jardin ?  Le cas échéant, nos pilotes et leurs supérieurs devraient se promener avec un entonnoir sur la tête !  Mais peut-être considère-t-il plutôt que ce sont nos radaristes qui devraient se promener de cette façon, pour avoir peut-être observé sur leurs écrans... une maquette en frigolite ?
Plus de 3000 observations d'OVNI, au bas mot, vous imaginez ?  Ca en fait du monde dans un jardin de particulier, à Petit-Rechain, non ?  Des observations répandues dans la totalité du pays, jusqu'à plus de 100 km de Petit-Rechain.  Mais tout le monde voyait donc une maquette de frigolite : qu'est-ce qu'ils ont de bons yeux, les Belges, tout de même !  Vous vous rendez compte !  Il faudra que l'on raconte celà aux gens habitant du côté d'Ellezelles : vous avez vu une maquette de frigolite située à Petit-Rechain !  Noooon ?  Si, si !  Mais même à Eupen ou à Malmédy, il faut avoir le regard perçant pour voir une construction d'une soixantaine de centimètres située à... Petit-Rechain !  Patrick Weber n'en a cure, la logique ne l'étouffe pas et, tant qu'on y est, il présente les choses au mois d'avril, ce qui permettrait une allusion au fameux poisson du mois.  Il ne la fait toutefois pas, cette allusion, il la laisse seulement sous-entendre et c'est bien plus prudent puisque l'intéressé lui-même est incapable de situer avec précision l'observation dans le temps.  Pour le même prix, cela aurait aussi pu être au moins de mars.

C'est pratique d'être mal documenté.  Ca permet de dire n'importe quoi !

Remarquez, le travail ô combien discutable réalisé par Patrick Weber n'est pas le premier du genre.  Il y avait un précédent chez ses collègues, le jour même de la "grande divulgation" : "ce triangle que des centaines de personnes ont vu, n'était qu'une maquette de frigolite"  Oui, sauf que la plupart l'ont vu, ce triangle, à la télévision, au cinéma, ou dans les livres de la SOBEPS ou encore d'autres.  Mais pas dans le ciel... ni d'ailleurs à Petit-Rechain, quelle blague !

Encore une fois, cela peut paraître anodin.  Et puis, tout le monde peut se tromper, pas vrai ?  Surtout un journaliste qui s'adresse à des milliers d'auditeurs (et donc l'exploit est relayé sur le Net, pour optimiser l'audience !)  Les gens qui savent, ceux qui ont connu la vague belge de 1989, auront corrigé d'eux-mêmes.  Mais pour tous les cocos qui seront nés plus tard ou bien qui étaient trop jeunes à cette époque, les carottes sont cuites, les choses sont évidentes (puisqu'on vous le dit à la radio et à la télévision !), le compte de la vague belge est bon : tout cela n'était qu'une supercherie !  Tout cela, cela veut dire : "toute la vague belge" !

Hé bien non !  Hé bien non, non et encore non, monsieur Weber, on est loin du compte, très loin !

Et décidément, lorsque les Patrick racontent des bêtises, il faut apparemment que cela soit très médiatisé.  vous avez dû vous entendre, non ?  Car il ne faudrait pas oublier un point, mais dont l'importance n'est pas négligeable : on est en droit de (lourdement) soupçonner la supercherie de Petit-Rechain comme étant elle-même une supercherie.  Entendez par là que la supercherie serait fausse.  Faut suivre !

Qu'est-ce qui nous autorise à l'affirmer ou seulement à le subodorer ?  Un témoignage que nous avons pu glaner et qui ne doit pas être le seul.  Ce dernier fait état d'un gigantesque OVNI observé par un surveillant à Petit-Rechain, tout à fait à la même époque.  Mais pas n'importe où !  En fait, l'OVNI a été observé en survol au-dessus de l'espace situé entre les établissements Shur-Lock et Mercury.  Mercury nous intéressera relativement peu, il s'agit d'une usine s'occupant de moteurs de hors-bords ou quelque chose comme ça.  Mais Shur-Lock, c'est autre chose !  La boîte travaille en effet dans la réalisation de pièces de précision destinées à l'aéronautique et à l'astronautique (aérospatiale) ! Et c'est là que travaillait notre brââve Patrick Maréchal, comme il nous l'a dit lui-même, non sans préciser : "On ne rit pas !"

Tsss !  Tsss !  Monsieur Weber, il faudra revoir votre copie !  Peut-être êtes-vous un "bon" journaliste, en tous cas d'habitude vous faites bien votre travail.  Mais ici vous vous êtes complètement planté.  A moins bien sûr que vous n'ayez très bien suivi les directives de ceux qui vous commanditent ?  Peut-être n'est-ce qu'une hypothèse, mais elle vaut bien celle des extraterrestres !  En tous cas, elle aussi revient par vagues...

Enfin, pourrait-on nous dire pourquoi BEL-RTL accepte que ses éléments diffusent de pareilles inepties et se refusent de parler de la TTSA, des révélations du Pentagone et de Luis Elizondo, autrement plus sérieuses et interpellantes ?

Enfin !  On ne refera pas le monde !
Et pour mieux comprendre le jeu de mots : 

https://www.rtl.be/belrtl/emission/on-refait-le-monde/1051.aspx