Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Réunion chez J-M Tesmoing

Avertissement - mise au point: Nous insistons ici lourdement sur les faits suivants: Monsieur J-M Tesmoing ne participe à aucune de nos enquêtes.  Nos enquêtes sont exclusivement du ressort du CERPI.  Aucun avis d'un quelconque de nos membres ou correspondants, sympathisants ou abonnés, ne reçoit la valeur d'avis officiel du CERPI sans l'aval de son fondateur, M. Vanbockestal et de lui seul.  Il est exact que M. Vanbockestal a demandé l'avis de Monsieur Tesmoing, comme il est permis à toute personne de le faire et de suivre ces conseils ou de les ignorer, notamment dans un cas concret.  Mais les réponses obtenues relèvent exclusivement du cadre sceptique et épistémologique.


Le CERPI se rendait ce vendredi 26/11/10 à Bruxelles, chez Monsieur Jean-Marie Tesmoing pour une réunion très importante en son domicile.
008-pt

Monsieur Tesmoing, pour ceux qui l'ignoreraient encore, présente une carte de visite qui témoigne de l'étendue de ses compétences et de ses qualités.  Ainsi, on peut y lire des mentions telles que "Licencié en Philosophie et Lettres (ULg)", "Critique d'Art de de Cinéma (APPCB)", Journaliste (Agré. Min. Intérieur n°322)". 


Mais croire que les choses se limiteraient à cela serait une grave erreur!  En effet, M. Tesmoing est également un disciple du grand Jacques Theodor (Université de Paris et de Nice Antipolis), lequel est notamment un ancien spéléologue détenteur d'un record de profondeur ayant travaillé avec le non moins célèbre Haroun Tazieff et instigateur d'un prix* qui, à l'instar d'une autre célébrité de la question, à savoir James Randi lui-même, proposait une forte somme à toute personne pouvant démontrer la réalité d'un phénomène paranormal examiné selon de très strictes dispositions et protocoles. 
Jean-Marie Tesmoing, que nous lirons ici JMT en abrévié, s'est recyclé en épistémologie et c'est donc en tant qu'expert en détection de fraudes aux phénomènes dits paranormaux qu'il a accepté, dans cette réunion, quelques représentants du CERPI triés sur le volet par son fondateur M. Vanbockestal.

Pour tout dire, il a été démontré une fois de plus, au cours de cette réunion - enregistrée et filmée d'abondance - que le CERPI, entendez donc le Centre d'Etudes et de Recherches sur les Phénomènes Inexpliqués, présente une approche extrêmement sérieuse de la problématique des phénomènes inexpliqués, ce qui ne signifie donc pas "inexplicables", et que ses procédés entrent en parfaite concordance avec l'esprit rationnel de notre hôte d'un jour.  Il n'est pas question de "voir la queue du diable partout" ni de "crier au fantôme au moindre courant d'air", mais bien d'étudier scrupuleusement les cas qui lui sont confiés en respectant une déontologie à la fois saine et logique, en tentant prioritairement de dégager toutes les possibilités d'explications scientifiques ou  du moins rationnelles, sans jamais sombrer à la tentation d'exposer des conclusions hâtives ou d'avoir recours précipitamment à des explications qui relèveraient du paranormal ou du surnaturel.

Pour être tout à fait exacts, précisons que le CERPI, nonobstant les conseils précieux et éclairés de M. Tesmoing, se réserve le droit à l'ouverture d'esprit qu'il considère indispensable aux possibilités de progression en la matière.  Ainsi, la réunion était tout particulièrement intéressante lorsqu'on la considérait selon divers angles de perception.  Par exemple, elle était salutaire et formatrice pour les éléments qui désiraient s'investir dans l'investigation des phénomènes hors du commun, M. Tesmoing s'inscrivait en contradicteur très ferme face aux éléments parfois un peu trop laxistes devant l'aspect épistémologique de la question, les divers représentants d'associations aux approches parfois quelque peu divergentes recevaient les points essentiels d'une étude épistémologique correcte.  L'épistémologie, que l'on pourrait aussi qualifier de philosophie des sciences, permet en effet d'orienter un esprit parfois trop enclin aux explications merveilleuses ou fantastiques et de structurer un raisonnement de manière à assurer une investigation pleinement rationnelle.  Par la même occasion, M. Tesmoing a pu illustrer l'étendue de son savoir, de ses connaissances générales et de sa méthodologie pointue, bref: les principes épistémologiques, à un cas concret apporté par le même CERPI.

Nous avons assisté à un cas rarissime dans lequel M. Vanbockestal présentait une personne extérieure au groupement du CERPI, laquelle avait la particularité de résider dans une maison prétendue "hantée" ou d'avoir une épouse que l'on pourrait croire possédée par quelque puissance maléfique.  Fidèle à sa réputation d'investigateur intraitable, M. Tesmoing a souligné d'une part la difficulté du cas, qui relève évidemment du domaine médical et psychologique, voire psychosomatique, d'autre part certaines dispositions immédiates auxquelles les principaux intéressés pouvaient participer. 
Signalons, à titre d'exemple, que ces principes ont déjà commencé à être mis en pratique, avec succès semble-t-il, du moins dans un premier temps (le fait que l'affaire soit actuellement en cours ne nous permet pas de considérer l'évolution des choses) voyez à ce sujet notre zone privée.
Tout en expliquant certains détails médicaux pouvant revêtir une importance capitale, telle que les effets secondaires possibles de certains produits médicamenteux absorbés par les intéressés ou même des dérivés ou produits de substitution, tels que les produits coumarinés, JMT insistait tant et plus sur l'impérieuse nécessité d'une analyse très poussée de la question, allant même jusqu'à parler d'ascèse en la matière.  Nous pouvons bien le croire, car les coumarines nous ont, par nos propres recherches, permis d'obtenir des indications intéressantes dont vous trouverez un échantillon ci-dessous:

Coumarines

Image77

Ces composés issus de la cyclisation du résidu C3 de dérivés du cinnamate, sont souvent synthétisés en réponse à des attaques pathogènes. On parle de coumarines pour les dérivés du noyau de base qu’est la coumarine. Plusieurs coumarines ont des propriétés bactériostatiques, ces composés représentent donc des phytoalexines chez un certain nombre de plantes (ex : la scopolétine qui s’accumule chez le tabac au cours de la réaction hypersensible). La coumarine est une molécule aromatique (au sens olfactif). Elle est présente sous forme glycoconjuguée chez certaines graminées (ex: la flouve odorante), mais c’est lorsque les tissus sont endommagés par la coupe que les glycosidases libèrent la coumarine libre à l’origine de l’odeur de foin coupé. La coumarine est utilisée dans la composition de nombreux parfums et pour aromatiser des alcools (ex: Zubrowka, une vodka polonaise)


Il est impossible au lecteur non averti, c'est-à-dire n'ayant pas pu prendre connaissance du dossier que nous traitons actuellement dans la région de Dour, de faire un rapprochement quelconque entre ces produits et les phénomènes que les intéressés subissent.  Il n'est pas non plus question de consommation d'alcool, empressons-nous de le dire, afin que l'on ne s'imagine pas, comme c'est fréquent, que les témoins ont simplement trop bu et qu'ils affabulent.  Ce n'est absolument pas le cas.  Quant à nous, nous avouons en toute franchise que nous ignorions ce point de chimie organique et par conséquent également ses interactions probables.  Il nous faut une fois de plus remercier JMT à ce propos et saluer sa sagacité!

La suite de la réunion

007-pt

C'est que JMT, ce n'est décidément pas n'importe qui et la collaboration de ce monsieur aux études du CERPI sera la bienvenue, même si elle risque d'être limitée par un état de santé très inquiétant.  En effet, l'intéressé signale un seul cas dans lequel ses enquêtes n'ont pas permis d'aboutir à la découverte d'une supercherie ou d'une explication rationnelle, celui d'Arc-Wattripont, que l'on cite toujours en référence, surtout en Belgique, comme étant vraiment LE cas exceptionnel par excellence.  Il faut dire à sa décharge que, à l'époque, tant la gendarmerie nationale (que l'on aurait tort de critiquer en l'occurrence) que bien d'autres spécialistes se sont penchés sur la question, mais pour s'y casser les dents.  Il y a eu notamment Jacques Theodor lui-même, mais aussi le professeur Dierkens (Docteur en médecine, Neuropsychiatre, Psychanalyste, Professeur émérite de psychologie médicale des Université Libre de Bruxelles et Université Mons-Hainaut ) et Monsieur Verovaki, (de l'université de Belgrade).  Mais il y en a eu d'autres et notamment de grands prestidigitateurs venus spécialement afin d'éclairer l'affaire de leurs possibilités d'illusionnistes.  Il semblerait que même les frères Bogdanov soient venus ultérieurement sur place.  On ne pourrait donc certainement pas incriminer JMT, mais reconnaître que le cas de la petite localité du Hainaut restait réfractaire, jusqu'à preuve du contraire, à toute explication rationnelle.

Monsieur Tesmoing n'a pas non plus hésité à user de ruse et de subterfuges afin de piéger les artisans de l'arnaque et charlatans de tout poil.  Ainsi, dans le but de s'introduire dans le milieu, il s'est fait passer pour un voyant illustre sous le pseudonyme de Jean Crystal, appartenant soi-disant à un mythique CEREPSY.  Tout comme le CERPI, il soutient, de par son expérience personnelle, que les prétendus voyants (à ne pas confondre avec les médiums) sont en réalité autant de bluffeurs et que ceux-ci se montrent bien incapables de reproduire leurs prétendues performances lorsqu'on les place dans un cadre étroitement surveillé par des expérimentateurs patentés.  Ceci ne s'apparente donc en aucune façon aux études sérieuses réalisées à ce sujet par Rhine et Zener.  Remarquez d'ailleurs que c'est bien à ce test et à nul autre, que notre CERPI fait référence en tant que seul test réellement scientifique à ce propos.  Rappelons toujours, dans ce même ordre d'idées, que nous allons aussi loin que M. Tesmoing en ajoutant que les résultats des tests ne seront éventuellement révélateurs de facultés extrasensorielles que si le nombre d'itérations, entendez "expériences" est élevé et que l'écart entre la moyenne des résultats obtenus et celle attendue par les simples lois mathématiques des probabilités est significatif.

Dans certains cas, M. Tesmoing a également dénoncé les activités de prétendus mages, sorciers, ou voyants derrière lesquels se cachaient de réels charlatans et parfois même d'anciens trafiquants d'armes reconvertis.  Il lui est même arrivé de les remettre dans "le droit chemin".  En dehors de cela ou avec cela, il a - et on peut le comprendre - fait l'objet de menaces de mort, comme en témoigne notre document ci-contre, extrait du célèbre hebdomadaire belge à très fort tirage, le Télé Ciné Revue" pour ne pas le citer, qui cite son intervention, sur la RTBF, dans "l'Ecran-Témoin" de Françoise Van de Moortele en 1993 .

011-ptRaconter la vie et l'ensemble des expériences de JMT serait très long, sans pour autant jamais être fastidieux car elles sont parsemées de cas plus intéressants les uns que les autres.  On ne peut passer sous silence le fait que M. Tesmoing ait aussi vécu ce que l'on appelle désormais une NDE (Near death experience, traduisez: expérience de mort imminente) et rencontré au moins une fois le non moins célèbre Raymond Moody.  Cependant, pour être honnête et l'honnêteté ne manque pas chez lui, il précise qu'il s'est agi de l'un des très rares cas de NDE "négative" avec celui de Roman Polanski, c'est-à-dire que contrairement aux nombreuses personnes qui ont été déclarées cliniquement mortes, il n'a pas eu de sensations particulières de type "traversée d'un tunnel" ou "grande lumière blanche", etc.  Il fait par contre état d'une noirceur visqueuse indescriptible, en fait: une vision assez abominable.

Malgré toute sa rigueur scientifique réellement implacable, Jean-Marie Tesmoing fait comme le CERPI (à moins que cela ne soit l'inverse!), c'est-à-dire que, en se montrant cependant tout particulièrement prudent en la matière, il reconnaît une certaine ouverture d'esprit et ne nie pas formellement l'existence ou la réalité de certains phénomènes dits "paranormaux", mais il insiste lourdement, ad libitum dirions-nous, mais à dessein, sur le fait qu'il faut absolument adopter une approche très cartésienne, extrêmement rigoureuse, épistémologique, de la question avant de seulement envisager d'autres explications, tout en rappelant une fois encore que les cas vraiment inexpliqués (ce qui ne signifie toujours pas ipso facto "inexplicables") sont extrêmement rares et ne résistent pas à une investigation systématique correctement menée, même s'il est vrai qu'il faut parfois aller chercher cette explication très loin!

JMT affirme encore avec force, face à certains récits mettant en scène des objets inanimés qui se déplaceraient seuls, qu'il existe quantité de facteurs naturels capables de provoquer ce phénomène qui, par conséquent, n'a strictement rien de surnaturel.  Il explique aussi a contrario semble-t-il, que des cas exceptionnels relatifs au continent africain démontreraient une puissance redoutable de la part de certaines personnes, au moins sur le plan psychologique et psychosomatique, ce qui ne s'apparente donc à de la sorcellerie que sous une forme très nuancée que notre hôte nous a exposée avec force détails et avec toutes les réserves d'usage quant aux conclusions hâtives.

On le voit donc, M. Tesmoing garde de bout en bout, de a à z, un discours très cohérent, rempli de sagesse.  Il s'agit d'un message très clair à l'attention de toutes les associations qui, comme le CERPI, approchent la problématique des phénomènes inexpliqués.  Son message est sans appel à l'égard des futurs investigateurs de l'étrange (et nous sommes très heureux d'en obtenir confirmation de sa part): l'étude en question est certes particulièrement intéressante mais requiert indiscutablement une méthodologie très, très rigoureuse, au risque de nous répéter, mais on ne le dira jamais assez!

Notre réunion, particulièrement constructive et édifiante à souhait, a - vous l'aurez compris - aussi tourné autour de considérations qui se doivent de rester confidentielles.  D'autres associations (généralement en liaison avec le CERPI) étaient également présentes mais ont réclamé que nous cessions les enregistrements et le tournage.  On y a pourtant trouvé quelques "perles" philosophiques du style: "la philosophie n'est finalement pas l'amour de la sagesse, mais bien la sagesse de l'amour" ou encore "on a ce que l'on craint car on le crée".  Autant de sujets de méditation qui, s'ils ne font pas directement partie de nos préoccupations, peuvent néanmoins avoir leur incidence.

Nous avons chaleureusement remercié monsieur Tesmoing de sa participation à cette superbe réunion qui restera dans les annales du CERPI et, soyons-en persuadés, de celles de nos collègues.  Nous avons été bien obligés de décliner une proposition de poursuivre les débats dans un excellent restaurant tout proche, ce qui n'aurait pas été pour nous déplaire.  Cependant, vu l'heure déjà tardive et la distance qui séparait Bruxelles du domicile de certaines personnes présentes (et le fait que M. Vanbockestal servait de taxi en l'occurrence) il était indiqué de prendre congé, à notre vif regret.

 

Ce lundi 19/03/12, le CERPI a appris avec beaucoup de tristesse le décès de Monsieur Tesmoing, à Bruxelles.  Son départ n'a pas été des plus banal, il a au contraire permis de dénoncer un véritable scandale dont nous vous invitons à prendre connaissance en cliquant ici

* Prix Theodor, Broch, Majax de 200000 €.

 

Avertissement - mise au point: Nous insistons ici lourdement sur les faits suivants: Monsieur J-M Tesmoing ne participe à aucune de nos enquêtes.  Nos enquêtes sont exclusivement du ressort du CERPI.  Aucun avis d'un quelconque de nos membres ou correspondants, sympathisants ou abonnés, ne reçoit la valeur d'avis officiel du CERPI sans l'aval de son fondateur, M. Vanbockestal et de lui seul.  Il est exact que M. Vanbockestal a demandé l'avis de Monsieur Tesmoing, comme il est permis à toute personne de le faire et de suivre ces conseils ou de les ignorer, notamment dans un cas concret.  Mais les réponses obtenues relèvent exclusivement du cadre sceptique et épistémologique.