Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Réunion du 24/04/10

Abondance de personnalités très en vue

100_4340Ce 24/04/10 en la salle Dynastie de l'avenue J-B Depaire à Bruxelles a eu lieu une réunion réellement exceptionnelle et très réussie, dans laquelle M. Gérard Lebat, Président des Repas ufologiques (la plus importante association ufologique française) était l'invité principal mais où les différents responsables d'autres grandes associations belges étaient également présents.  Que du beau monde et non des moindres!  En effet, autour de Gérard Lebat, on trouvait notamment M. Lévi Boterdael (Belgishe UFO Netwerk, BUFON), lequel représentait le côté ufologique de la région néerlandophone du pays, Didier Herbots (alias Thierry Rhodan, alias Belphantom), Daniel Recolet (Président de l'AREPS) accompagné de M. Daniel Bonno et de Mme Francine Culot, M. Vanbockestal (Cofondateur du CERPI) accompagné de Nancy, Rudy et Philippe (Respectivement Assistante-Manager et membres du CERPI), Freddy et Monique Sossons (CCRU), Jean-Luc Vertongen (ex-responsable du réseau d'enquêtes de la SOBEPS) et Patrick Ferryn, responsable du COBEPS et ex-cofondateur de la SOBEPS, nous faisait également l'honneur de sa visite.  Bien d'autres étaient également de la partie, soit dès le début - pour la réunion de travail - soit un peu plus tard pour la partie publique avec ses conférences.  C'était notamment le cas de Jean-Marie Tesmoing, journaliste d'investigation, de Mario Solice (ufologue et conférencier belge d'origine italienne), Arend, l'ancien directeur de la publication "Ca existe", Freddy Lahaye (spécialiste des crops-circles), Gilbert (des cafés philosophiques).  Il est possible que nous en oublions tant l'éventail des personnalités présentes était étoffé, mais ce qui est sûr c'est que la réunion valait le déplacement rien que pour ce rassemblement absolument exceptionnel de "grosses pointures" et de spécialistes qui, tous, se sont exprimés avec beaucoup de disponibilité et d'à-propos, démontrant largement l'étendue de leurs compétences et le sérieux de leurs travaux.  En tout, c'est entre quarante et cinquante personnes qui ont eu la chance d'assister à cet événement rarissime, lequel a de surcroît été extrêmement positif.

Pas seulement l'ufologie!

FerrynLes personnes qui auraient boudé cette réunion sous prétexte qu'il n'y serait question que d'ufologie auraient été très mal avisées et auraient raté une occasion unique!  Si l'ufologie était forcément le sujet central, et pour cause, il serait très réducteur de croire que l'on ait parlé que de cela!  Bien au contraire, des sujets très différents, appartenant au surnaturel, au paranormal, à la médiumnité, le sujet des "maisons hantées" et bien d'autres ont également été évoqués en long et en large par divers intervenants.  N'importe qui y aurait assurément trouvé son compte, cela ne fait aucun doute.  Et, "petite cerise sur le gâteau", même parmi les spectateurs inconnus, on trouvait encore une foule de personnes intéressantes, des médiums par exemple ou encore des gens ayant vécu des expériences extraordinaires.

Une journée de rêve

Pour M. Vanbockestal, cofondateur du CERPI, invité spécial de Gérard Lebat lui-même, cela a été une journée de rêve!  Comme il le dira lui-même: "Je n'arrivais pas à y croire: lors du repas, j'avais M. Lebat à ma droite et Patrick Ferryn à ma gauche!  C'était un peu comme si j'étais "Dieu le Père" et c'était me faire trop d'honneur!  Gérard est quelqu'un de très sympathique et ouvert, une personne bien agréable et compétente.  Par la force des choses, nous en sommes venus à nous tutoyer mais cela me semble encore aujourd'hui aussi incroyable que si je trinquais avec notre Premier Ministre!  Je ne peux que remercier Gérard de son caractère très humain, de son amitié et de l'étendue de son savoir en matière d'ufologie."
Sossons

"C'est aussi avec un immense plaisir que j'ai pu m'entretenir avec Patrick Ferryn (ex-SOBEPS, actuel COBEPS).  Il s'agit d'un "monstre" de l'ufologie belge que l'on ne présente plus!  J'ai réellement été très heureux de pouvoir dialoguer avec ces "pontes" du domaine.
C'est vrai que pour participer à cette réunion, j'ai du faire de gros efforts en raison de mes problèmes de santé.  Ce n'était pas très prudent que de venir à Bruxelles alors que cela comportait d'assez gros risques pour moi.  Mais je ne le regrette absolument pas.  Cela en valait vraiment la peine et j'ai rencontré des gens formidables.  Tout le monde s'est en effet montré très sympathique, tout s'est passé dans la bonne humeur, les échanges ont été très constructifs.
A table, j'étais en face à face avec Freddy et Monique Sossons, du CCRU.  Eux aussi sont des gens formidables que j'ai rencontrés avec beaucoup de plaisir.  Depuis 89 ils ont réalisé un travail impressionnant de collecte et d'archivage d'informations, un travail de longue haleine qui mérite un coup de chapeau.  Ils en connaissent un bout sur pas mal de sujets et j'ai été particulièrement heureux de trouver en eux des interlocuteurs très valables, notamment au sujet de la région d'Ellezelles.  On sait que je l'affectionne.  Mes contacts avec Gilbert, des cafés philo ont aussi été très porteurs.  Il y en a eu d'autres, bien sûr: cela n'a pas arrêté de toute la journée!  Sans l'ombre du moindre doute, cette journée a été vraiment très positive et est à marquer d'une pierre blanche pour le CERPI.  Les absents ont eu tort!  Ils ne peuvent savoir à quel point.".

Le leader du CERPI ne tarissait pas d'éloges sur cette réunion en général, sur l'importance et le charisme des personnalités présentes: "Vous pensez si je suis fier de cette photo (que vous pouvez voir en haut de page) sur laquelle je me trouve entre M. Lebat et M. Ferryn!  Je les remercie encore tous les deux de leur sympathie.

Réunion de travail

LebatComme on le sait, tout a commencé dès 11h, alors que les différents invités arrivaient progressivement et prenaient ensemble l'apéritif.  On échangeait déjà quelques propos avant de passer à table.  De main de maître, Belphantom se chargeait de l'organisation, de la répartition des convives et d'orienter les débats.  Le premier à prendre la parole a été Lévi Boterdael, de Belgish UFO Netwerk et il l'a fait avec tout le dynamisme qu'on lui connaît.  Il a présenté l'entreprise de réunification communautaire à l'échelon belge et au niveau ufologique et en cela il a démontré de manière vivante que c'était possible.  Il n'est en effet pas simple de s'adresser à un public lorsque l'on est le premier intervenant, c'est encore plus difficile lorsque l'on ne s'exprime pas dans sa langue maternelle et il s'est pourtant très bien sorti d'affaire.  Certes, il a rencontré certaines objections.  Mais celles-ci ne pesaient pas bien lourd dans la balance et ne faisaient l'objet que des individus habitués à faire cavalier seul, à se montrer très critiques vis-à-vis d'autrui et très tolérants pour eux-mêmes.  Il fallait bien, dans le groupe, respecter le dicton selon lequel il y a toujours quelque part une brebis galleuse.

 
D'autres points tels que l'idée des repas ufologiques en Belgique devaient être évoqués dans cette réunion de travail qui se déroulait en guise de préambule.  Mais les discussions qui avaient lieu entre les responsables des diverses associations présentes étaient tellement consistantes que le sujet a seulement pu être évoqué et non débattu.  C'est évidemment dommage mais les interventions ultérieures, sous forme de conférences et de débats laissent présager le meilleur.

Des conférences vraiment très riches

TiffanyEnsuite donc, on en est venu à la partie publique avec les conférences, les présentations des différentes associations et les débats.  Tiffany a ouvert le feu en réalisant une présentation générale avant de céder la parole à l'organisateur des rencontres, Didier Belphantom. Ce dernier a donc ouvert le feu en présentant les travaux d'Antonio Faleira et le Brésil.  Il a ensuite cédé la place à l'invité principal comme il se doit, M. Gérard Lebat.
Au moyen d'un exposé clair et précis, agrémenté d'une vidéo présentée sur ordinateur, M. Lebat démontrait toute l'étendue de ses compétences, le sérieux de ses travaux et tout l'attrait des Repas ufologiques à la tête desquels il se trouve.

Mais, forcément nous nous attarderons davantage sur la conférence proposée par M. Vanbockestal, cofondateur du CERPI.  Non par simple "cocorico", mais bien parce que nos lecteurs attendent bien sûr d'en savoir plus sur cet exposé.  D'autant que cette conférence a été particulièrement appréciée, qu'elle a suscité un intérêt manifeste de la part de toute l'assemblée, une participation très active de tous les participants, y compris celle de grands manitous qui sont venus corroborer ce qui se disait: une grande réussite!

A ce propos, on doit un cordial merci à Belphantom qui a directement introduit le sujet en présentant le CERPI comme LA toute grosse association belge (au niveau francophone) avec un "très gros sujet"  (on parlait bien sûr ici de la conférence et non du conférencier...)

MichelM. Vanbockestal, après une brève présentation du CERPI, a annoncé la couleur en avertissant les participants de ce que... cela risquait d'être long.  Cela se justifiait naturellement par trente années d'étude du mystère et de très nombreuses activités, parfois remarquables.  Mais personne ne s'est éclipsé avant la fin, pas un seul spectateur n'a perdu la moindre phrase du discours, bien au contraire: tout le monde a rapidement mordu à l'hameçon.  Il faut dire aussi que, malgré un délai fort court, le texte de notre leader avait été savamment étudié.  M. Vanbockestal a présenté les choses avec dynamisme et interactivité et parfois même avec l'humour redoutable qui caractérise le CERPI.  Là où l'humour assurait la convivialité et permettait des pauses dans l'attention du public, le sérieux des enquêtes décrites achevait de le conquérir.

"Michel", comme le dit désormais Gérard, a évoqué l'affaire (résolue) de Rhode Saint-Pierre et son château hanté, l'affaire (alors en cours) de Liège, l'intervention remarquée (et remarquable!) des médiums du CERPI, les tests de Rhine qui ont été pratiqués avec des résultats surprenants, certaines séances de spiritisme spectaculaires, la question parfois brûlante des orbes, la réaction idéomotrice, les cas de possessions, l'observation de Thoricourt,  La machine était lancée, plus rien n'allait l'arrêter!

Très vite, de nombreuses réactions, toutes très favorables allaient surgir.  M. Recolet allait ainsi donner une hypothèse en guise d'explication quant à l'enregistrement de décibels négatifs dans l'affaire de Waterloo.  M. Vanbockestal appréciait cette intervention en déplorant seulement (et humoristiquement) que son auteur ne l'ait pas formulée lorsqu'il lui avait demandé par email, voilà deux ou trois semaines...  L'assistance fut à nouveau captivée lorsque notre "boss" évoqua un accident terrible dont il fut victime en 85 et qui est empreint de mystère.  S'agissait-il en l'occurrence de l'intervention d'un "ange gardien", d'un guide"? d'autre chose encore?  Il n'y a apparemment pas moyen de le savoir mais l'affaire reste très étonnante et digne d'intérêt.  Par ailleurs, la manière dont les faits furent décrits, souvent avec beaucoup d'humour malgré la gravité de l'événement, s'apparentait presque au spectacle de music hall!

M. Vanbockestal expliquait aussi comment il a fait connaissance de M. Jacques Vandewattyne, l'artiste fameux de la région d'Ellezelles auquel il tenait à rendre hommage tout en évoquant les singularités d'un village entièrement consacré au surnaturel (Grand sabbat des sorcières, sentiers de l'étrange, moulin du cat sauvage, musée et bien sûr: Rudy Cambier, ce philologue, historien et écrivain qui retrace l'histoire des Templiers.  La région est quasiment survolée dans un éventail de possibilités très surprenantes: Yves de Lessines et l'abbaye de Cambron-Casteau, devenue le parc animalier "Paradisio", Mons et son histoire fantastique d'archers fantômes.  Il expliquait aussi comment il en était venu à côtoyer certaines vedettes du show business (Lou et ses Hollywood Bananas, Plastic Bertrand, Lio, Burt Blanca et bien d'autres qui, tous, ont un lien avec le surnaturel ou l'ufologie.

M. Vanbockestal, aidé de M. Vertongen, ensorcellent la salle!

VertongenLe "patron" du CERPI semble mélanger, ou plutôt imbriquer les types de phénomènes avec une habileté curieuse, mais tout est empreint de sincérité et d'authenticité.  Ainsi quand il avouera que le CERPI n'a pas pu résoudre toutes les affaires qui se présentaient à lui, comme dans le cas de la maison hantée d'Anderlues, mais que deux ufologues s'en étaient chargé avec succès, l'un de ces ufologues se trouvant d'ailleurs dans la salle (sans le citer), M. J-L Vertongen ne se fit pas prier pour saisir la perche qui lui était tendue et se désigner comme l'auteur (ou co-auteur) de cette réussite.  Coup de théâtre que cette intervention de l'ex-responsable du réseau d'enquêtes de la prestigieuse SOBEPS qui, sans le savoir, marchait au quart de tour dans la stratégie mise en place par M. Vanbockestal.  L'homme, charismatique à souhait, expliquait alors comment les choses s'étaient passées, des explications très vivantes et bienvenues: on s'y croyait!

Il est évident que cette intervention très remarquée ajoutait encore à la crédibilité des travaux du CERPI.  Mais ce ne fut pas la seule occasion!

M. Vanbockestal évoqua superficiellement la vague d'OVNI sur la Belgique, un sujet mille fois ressassé déjà, mais sous un angle très inhabituel.  A de rares exceptions près, les observations en question s'étendent d'une région qui va d'Eupen-Malmédy à celle de Mons-Ellezelles.  Si l'on veut un rapport avec le surnaturel, on a d'un côté le trésor des Templiers, de l'autre la tour de l'apocalypse, ou tour Eben-Ezer.  Si l'on veut un rapport avec le domaine militaire, d'un côté on a une base ultra secrète de l'OTAN qui, comme par hasard a fermé ses portes peu après la vague, de l'autre on a le SHAPE de Mons!  Fait curieux, les pierres de la tour de l'apocalypse proviennent de la base secrète!

Entre les deux, on a une observation d'OVNI de Plastic Bertrand, un engin gigantesque observé par une vingtaine d'autres personnes, dont un journaliste du Soir.  Mais le journal belge ne relatera strictement rien de cette affaire.  M. Ferryn le confirmera: l'instigateur d'une affaire de plus légers que l'air qui intervint dans la vague OVNI sans toutefois pouvoir l'expliquer dans sa totalité, figurait parmi la vingtaine de témoins!  Comme le monde est petit et que le "hasard" semble bien faire les choses!

Une chute à la mesure du reste

GibertLa cause du boss du CERPI était entendue depuis longtemps déjà, il avait amplement démontré l'importance des travaux du groupement, leur grande valeur, le sérieux qui les accompagnait et largement contribué à souder les relations inter associations belges et françaises.  Il fallait toutefois une chute à cette conférence et M. Vanbockestal avait, à ce propos, trouvé une sortie qui fut particulièrement remarquée: les trois initiateurs belges de l'entreprise OVNI-Belgique sont MM. Boterdael, Herbots et Vanbockestal.  Trois initiales qui, dans notre contexte politique belge ne passent pas inaperçues: BHV!

 
Applaudissements, fin de cette conférence qui fut probablement la plus en vue.

Après un break d'environ une heure, pendant laquelle tous les protagonistes avaient naturellement encore beaucoup à se dire, on reprenait les débats et les conférences, un ton en-dessous peut-être mais avec des éléments tout aussi intéressants.  Gilbert des cafés philo montait au créneau, aidé en cela par Monique et Freddy Sossons puis par J-M Tesmoing, ce journaliste d'investigation qui évoqua une affaire très surprenante de poltergesit à Arc-Wattripont, laquelle fut largement occultée par les autorités.  Il serait même plus exact de parler de black-out total.  Une fois encore, il est démontré que l'on nous cache des choses, même si l'on peut comprendre en l'occurrence que la tranquillité des habitants et celle de la population ait du être respectée.

Pour certains, les entretiens se poursuivirent jusqu'à 22h, à la terrasse de l'établissement "Dynastie".  Il nous faut bien entendu remercier tout particulièrement la direction et le personnel de cet établissement très correct, où l'on mange bien en plus et où l'on ne peut rien reprocher au service.

Nous ne serions pas complets si nous ne formulions pas un tout grand merci à M. Gérard Lebat venu spécialement de Paris pour cette réunion, à tous les protagonistes et, bien sûr, à Belphantom pour avoir orchestré tout cela.  c'était génial!