Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Grosse alerte ufologique ?

Merci de remarquer, tout d'abord, que nous avons utilisé la forme interrogative.  Cependant...


Pour ceux qui s'intéressent à "la vie au CERPI" (style rubrique "people", potins de couloirs, détails hors études, etc. c'est ici que ça se passe, avec humour et sans prétentions... mais cela aidera quand même à comprendre certaines choses et l'aspect actuellement un peu "out" du groupement)  Cela dit, passons aux choses sérieuses, que nous n'avons pas voulu mélanger aux précédentes.


Vous avez dit bizarre ?

Il y a peu, notre correspondant CIR nous informait d'un événement pour le moins étrange, lequel voyait un observatoire solaire américain du Nouveau-Mexique fermé par le FBI.  (Consulter l'article).  Plus tôt dans l'année (février), nous avions eu notre lot de frustrations lorsque l'Académie française d'Ufologie nous avait avertis de ce qu'un prétendu crash mystérieux (OVNI supposé) avait eu lieu dans la région de Saint-Ghislain (Belgique), toute proche de notre siège social et où le groupement dispose d'enquêteurs et de correspondants.  Cette fois, nous avons fait mieux et devancé l'Académie mais à partir d'une information concernant les Etats-Unis et ayant transité par l'île de la Réunion !  Soit !  Voilà pour la petite histoire !

A propos de la fermeture de Sunspot (c'est le nom concernant l'observatoire), il y avait de quoi se poser des questions puisqu'aucune raison n'avait été évoquée et que même la police locale était tenue à distance de l'information.  Même le shérif ignorait tout des raisons de la fermeture de l'établissement.  Le fait que le FBI soit intervenu (et qu'il ait fermé la poste toute proche) n'arrangeait évidemment rien.  D'autant que l'on se trouvait aussi dans la région de Roswell.  Bon !  Il y a environ 200 km de distance entre les deux, mais à l'échelle américaine, autant dire que c'est le patelin à côté...

Comme on pouvait s'y attendre, les spéculations les plus abracadabrantes ont déroulé, touchant parfois à la science-fiction ou au roman d'espionnage.  Pour couper au court, le plus raisonnable est de dire tout simplement que l'on ne sait rien - pour le moment - de ce qui se passe là-bas.  A la lecture de la suite de cet article, vous comprendrez mieux que nous hésitions à y envoyer quelqu'un...

Parmi les hypothèses avancées, il est question d'espionnage.  Admettons !  Bien que nous ne voyions pas exactement le développement de l'intrigue ni la necessité d'un hélicoptère de combat, ni même - en fait - l'évacuation des locaux.

L'Académie en question...

Grâce aux communiqués de l'Académie française d'Ufologie et à nos recherches personnelles, nous en savons à présent un peu plus.  Il y a toutefois certains points que nous ne nous sentons pas en droit de révéler pour l'instant.  Pourtant, parmi les points qui semblent transmissibles, il semblerait d'une part que l'intervention ait plutôt été le fait de la CIA que du FBI (à confirmer) et, plus sûr, que les équipes de Ronald Pandolfi soient entrées en action, ce qui est loin d'être innocent.  L'intervention aurait été tout sauf "régulière" et il serait bien question de black out.  Il est également question d'élimination d'intrus (sous quelle forme ?), mais - plus étonnant et mystérieux, de portail.

Lorsque nous parlons ici de "portail", il est ici question de ce dispositif propre aux films sensationnels dans lesquels des individus entrent dans une sorte de vortex pour en ressortir ailleurs.  Où ?  Sur une autre planète, dans une autre galaxie, une autre dimension, une autre époque, etc.  On croit rêver.  Bien sûr.  Et pourtant, il doit bien se passer quelque chose de vraiment pas normal car...

Et de deux, de trois et de... sept !

Pratiquement en même temps, sinon de manière parfaitement simultanée, six autres observatoires du même type dans le monde ont également été fermés.  Il s'agit de : Australie (Network Dome Camera located in Sydney), Chili (SOAR Observatory), Espagne (BRT Tenerife Telescope), Hawaii (observatory at the University of Hawaii Hilo et Canada-France-Hawaii Telescope observatory), et Pennsylvanie (JAT Observatory).  Cela ne peut évidemment émaner d'une simple coïncidence !

Nous pouvons également dire que les personnes qui sont intervenues sont des professionnels du contre-espionnage ufologique, que l'on dénombre une grande quantité de "grosses légumes" appartenant aux grandes institutions américaines qui sont impliquées de loin ou de près (certaines jusqu'au cou et dans des sujets apparemment tellement délirants que nous n'osons pas les présenter ici : c'est vraiment très gros !)

Nous avons pu prendre connaissance de certains codes dont l'interprétation reste encore à vérifier, mais nous y notons le terme "invasion", qui ne doit pas forcément être compris au premier degré.

En dehors de tout cela, voilà déjà pas mal de temps que certains milieux nous avertissaient de ce que des événements majeurs (ufologiques) allaient se produire.  On dirait bien que l'opération soit en cours... Mais que l'on tente aussi très consciencieusement d'occulter le maximum.  Il pourrait y avoir plus délirant encore...

A prendre avec des pincettes...

Le contenu d'une page Web nous a interpellés, mais il convient de relativiser, certains propos étant d'ailleurs clairement mis au conditionnel.  voici la page concernée (que nous avons copiée en interne, pour le cas où elle disparaîtrait malencontreusement...) :

https://exoportail.com/les-autorites-ferment-simultanement-7-observatoires-solaires-dans-le-monde-un-lien-avec-lapparition-dune-flotte-dovnis/

Même si tout cela semble échevelé, il nous semble que subsiste au moins une part de vérité.  A tout le moins, on peut considérer la situation actuelle comme relevant d'une grosse "alerte" sur le plan ufologique.

A notre avis, on nous cache des choses (ce n'est pas nouveau !).  Mais les choses que l'on nous cache ne sont pas grosses comme des maisons... ce serait plutôt comme une galaxie !

Une chose est certaine : il y a des remous, de l'agitation, en ufologie...

Il y a une suite à ce dossier