Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Roswell - film

Merci de nous avertir si un lien était cassé (une ou plusieurs vidéos ne fonctionnent pas)...en mentionnant le titre decette page SVP..

Ces documentaires qui tendent à nier l'affaire Roswell et...

L'affaire Roswell, partie 1/4  Présentation de l'affaire Roswell et de sa controverse, des différents arguments pour ou contre. Le reportage se termine (curieusement d'ailleurs, un peu comme le fit aussi Jean-Michel Zecca lors de l'émission réalisée avec le CERPI sur Bel-RTL, en mettant l'affaire Roswell en parallèle avec la panique causée par l'intervention sur les ondes d'Orson Wells. Rappelons toutefois que dans cette émission qui présente les choses dans le genre "La guerre des mondes", le commentateur avait immédiatement averti les auditeurs qu'il s'agissait d'une fiction. Le public, distrait ou peu respectueux des horaires, a négligé cet avertissement. Mais dans le cas de Roswell, on part d'un témoignage (lequel est d'ailleurs loin d'être isolé) et l'armée ne dévoile une partie du mystère que bien des années plus tard. Encore ne s'agit-il justement que d'une partie...

 

L'affaire Roswell, partie 2/4 Où l'affaire Roswell est surtout présentée comme un mythe, une légende née de l'imaginaire collectif et des récits de science-fiction. La suspicion populaire est expliquée par une foule d'arguments: la guerre froide, les essais nucléaires, la guerre au Vietnam, le scandale du Watergate.

Il est aussi fait état d'une affaire très semblable survenue précédemment à plus de 600 km de Roswell, mais faisant l'objet d'une supercherie, les auteurs ayant avoué avoir tout inventé... A moins qu'ils n'y aient été contraints, retour à la case départ.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

L'affaire Roswell, partie 3/4 Arguments contradictoires des différents protagonistes, battus en brèche avec souvent beaucoup de naïveté. L'affaire Roswell semble pouvoir se résoudre simplement sur base des caractères hiéroglyphiques... D'autre part, on nous signale également que pour traverser des distances intergalactiques, les engins auraient eu besoin de très gros moteurs, en rien comparables à ceux d'une "mobylette gonflée"... Ben voyons! Ne s'agit-t-il pas d'une forme comme une autre d'anthropocentrisme qui ramène tout à ce que nous savons tout en niant toute possibilité d'existence d'être plus évolués, disposant d'une technologie beaucoup plus avancée?

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

L'affaire Roswell, partie 4/4, accrédite le projet Mogul comme seul responsable des confusions de 1947. Les caractères hiéroglyphiques qui furent relevés par des témoins sont décrits comme les motifs provenant du papier adhésif utilisé dans la fabrication des ballons. Notons à ce propos que, dans notre thèse, nous ne tenons guère ce point en ligne de compte. Il n'a aucune importance dans le développement que nous avançons, cela ne remet rien en question.

Par contre, et il est intéressant de le signaler, les commentaires peuvent être lus en filigrane comme révélateurs d'une certaine ironie à propos des ufologues. Selon les partisans de la théorie du complot, "un engin ayant traversé la galaxie afin de sauver l'humanité (sic!) se serait écrasé à Roswell et rien n'est évidemment plus faux"...



JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

... ce qui est peut-être la réalité.

 

"Roswell" (1994) - film science-fiction à la qualité discutable mais qui présente l'énorme avantage de montrer les événements tels qu'ils se sont peut-être réellement passés. Du moins est-ce notre hypothèse et nous la développons ailleurs dans ce site. Il est toutefois surprenant de constater que ce film expose quasiment mot pour mot l'idée en question alors que nous n'en avions pas connaissance (malgré la date de 1994) Inutile de dire que le tout nous semble très plausible...


Suite de notre dossier : On nous cache tout on nous dit rien.