Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Nouvel avertissement médiumnique

L'affaire des voyants rouges du CERPI semble vouloir remettre le couvert !  Cependant, cette fois il n'y a pas eu d'affluene particulière comme la dernière fois : un seul médium s'est manifesté mais en des termes qui nous ont interpellé et qui présentent, pour une fois, des précisions datées.

Le message dit que le monde ufologique (et en général, d'ailleurs) devra particulièrement se méfier des journées des 13, 17 et 23 janvier qui viennent.  Pourquoi ?  Probables manifestations atypiques d'OVNIS (il faut effectivement bien s'imaginer que si la situation précédemment décrite est réelle et exacte on peut craindre certaines escarmouches secondaires durant les négociations et en fonction de l'orientation de celles-ci) mais aussi "problèmes relatifs à la lumière".
Pas plus d'explications à ce sujet.  Pannes d'électricité ?  Centrales nucléaires (en Belgique, il ne reste pas grand chose à bousiller, par contre nos factures d'électricité vont certainement exploser !)  On n'en sait rien !  La lumière, c'est un mot qui peut vouloir dire beaucoup de choses, à commencer par celle du soleil (un rapport avec l'affaire Sunspot ?)  Il y a bien sûr une éclipse de lune qui est prévue pour les 20/21 janvier, mais le problème ne semble pas du tout se situer là et nous le croyons plus grave.
Malheureusement, nous sommes incapables d'en dire plus quant à la nature même de la menace.  Nos services étudient bien sûr la question, mais vu l'étendue et la complexité du problème, ainsi que son ambiguité, nos possibilités sont très limitées.

Un autre point émane de l'une des extrapolations du boss du CERPI, lequel reconnaît qu'il ne s'agit que d'une interprétation personnelle provenant du fait qu'il connaît la personnalité du médium en question : se méfier de ce qui provient de l'Allemagne et de la marque Mercedes. (seulement pour les dates citées plus haut).

Attention toutefois à certains "détails" qui ne sont pas piqués des vers : nous venons de passer la date de l'Epiphanie.  Or, le médium fait clairement allusion à la Vierge !  Marie, donc...  La plupart d'entre vous ne verront pas le rapport, sauf peut-être quelques initiés.  Mais croyez-le ou non : le rapport existe bel et bien, il est même assez évident, par contre ce rapport n'est - paradoxalement - pas du tout en liaison avec le surnaturel divin.  Nous ne pouvons hélas pas en dire plus pour la protection de nos enquêtes.  Nous en avons même déjà dit trop !

Deuxième point, en raison de la symbolique du 15, il pourrait y avoir un décalage de deux jours sur les dates prévues.  Mais ceci n'est qu'une hypothèse.  Dans ce cas, au lieu de 13, 17 et 23, il faudrait comprendre : 11, 15, et 21 (cas dans lequel on inclut l'éclipse, mais nous ne voyons toujours pas le rapport !)  Finalement, à peu de choses près, il vaudrait mieux être sur nos gardes dès le 11 et ce jusqu'au 23 inclus...

Dernière minute :

Si nous n'avons pas rencontré l'affluence médiumnique de la soirée du 6 dernier (décembre), en revanche l'avertissement qui, au moment où nous écrivons ces lignes et donc forcément AVANT sa publication, a déjà connu des applications :

1) Plusieurs enquêteurs et correspondants nous ont fait part de rêves très similaires qu'ils ont fait en rapport avec les forces spatiales en présence, le conflit, etc.  Bref : la matière même du dossier des voyants rouges du CERPI.  Or, petite précision : ces gens n'avaient pas lu le dossier en question, ou seulement partielement (il faut dire que c'est très long !)

2) Dans ce même désordre chronologique, l'un de nos enquêteurs a ressenti une étrange sensation de méfiance, de danger, aux abords d'un SUV Mercedes.

3) Nous craignons pour notre Président d'honneur qui se trouve probablement actuellement en Allemagne, à bord d'une Mercedes !

4) Evidemment, si on veut compter comme ça, on peut aussi "charrier" et redouter, dans mon cas, le sort que pourraient subir mes nombreux collègues qui sont beaucoup à circuler avec des véhicules de cette marque !

5) Beaucoup plus sérieux : nous rappelons surtout que les avertissements précédents sont toujours de rigueur.  Dans notre enquête, beaucoup de points se confirment, se recoupent, se vérifient et nous font progresser... mais - hélas - pas aboutir !