Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Les voyants au rouge (5)

Quelques jours ont passé depuis la soirée mémorable du 6 au 7 décembre 2018 qui a vu, pour rappel, l'afflux incroyable et surtout simultané d'un grand nombre de personnes (dont plusieurs voyants chevronnés du CERPI) qui prédisaient (avertissaient) de l'imminence d'une menace terrible, apparemment en rapport avec les extraterrestres, une menace qui pouvait s'apparenter à une sorte de fin du monde.  La réunion s'était terminée, ce soir-là par une phrase sibylline du Président du CERPI et son invitation à prendre du recul pour envisager les choses avec objectivité, mais en tous cas à les prendre tout à fait au sérieux malgré leur apparence invraisemblable.  Il avait, disait-il, aussi des raisons personnelles dans cette optique.

Pour cette nouvelle réunion, les questions n'allaient pas manquer de fuser, mais c'était surtout les réponses qui allaient sidérer l'assistance...

"Monsieur Vanbockestal, pouvez-vous maintenant nous en dire plus sur la nécessité de prendre cette affaire très au sérieux ?  D'autant que plusieurs jours sont passés sans la moindre catastrophe mondiale..."

"Alors, il faut que je vous dise que depuis au moins un an, et peut-être plusieurs décennies, notre pays fait l'objet d'un intérêt tout particulier de la part des OVNIS.  Ce ne sont pas ceux qui ont connu la vague de 89 qui me diront le contraire.  Cet événement a fait le tour du monde et bousculé la totalité du monde ufologique sans pour autant trouver d'explications satisfaisantes.  Le calme relatif qui a suivi au niveau des observations ne change rien à la donne selon moi car l'intérêt en question s'est manifesté d'une autre manière, plus subtile.  S'il fallait trouver des explications rationnelles, celles-ci passeraient prioritairement par le domaine militaire.  J'ai pour cela de nombreuses raisons d'avancer cette hypothèse, basée notamment sur un événement très particulier sur lequel je ne reviendrai pas mais chacun d'entre vous doit certainement bien imaginer ce dont je veux parler.  Rien que sur ce point, sans chercher midi à quatorze heures, on pourrait dresser une liste impressionnante de liens avec des agissements militaires.  Trouver la nature du rapport existant entre les deux est une autre histoire et je pense que l'un de nos confrères a mis le doigt dessus sans le savoir et avec le concours probablement involontaire d'un... militaire.  Paradoxalement, ce rapport passe par la sphère soi-disant divine, mais je ne développerai pas ce sujet pour ne pas vous embrouiller et parce que sinon cette réunion prendrait des heures (en plus !)  Les sources sont très fiables et proviennent même parfois d'indiscrétions ou de déductions que l'on peut faire ressortir de la presse officielle, laquelle - par sa propre ignorance du domaine ufologique qu'elle se plaît tant d'habitude à vouloir décrédibiliser - n'a sans doute pas imaginé une seconde qu'elle ne devrait pas manquer de mettre la puce à l'oreille de quelqu'un et il se fait que ce quelqu'un, c'est moi.  Je ne dis pas cela pour me vanter ou me mettre en avant mais tout simplement parce que jusqu'à preuve du contraire je suis le seul à en avoir parlé ouvertement, j'en ai même averti moi-même la presse concernée et celle-ci s'est évertuée à ignorer superbement ma remarque qui, pourtant, était totalement fondée..."

"Pardon de vous interrompre, mais pour être sûr d'être sur la même longueur d'ondes sans révéler le pot aux roses car je suppose que ceci sera publié, vous parlez bien de cette affaire dans laquelle un éminent sceptique s'était trahi en démontrant qu'un document avait été falsifié par une autorité judiciaire ?  En évoquant le domaine divin vous faites allusion à la forêt de Sherwood à défaut de celle de Rendelsham et votre militaire est un "copain qui rouspète", sur le mode du rébus ?"

"Tout à fait et c'est bien vu !  Disons aussi, au niveau des coïncidences que l'endroit central est désormais sous contrôle militaire, tout à fait par hasard bien entendu... Mais je poursuis.  Notre enquête continue dans ce domaine et chacune de ses ramifications aboutit d'une manière assez ahurissante au même domaine militaire, avec des accointances flagrantes avec les extraterrestres, notamment dans le cadre d'une autre affaire et en un autre lieu, lequel s'accorde d'ailleurs très bien avec l'une des particularités de la vague belge.  Il faudrait être aveugle pour ne pas le remarquer.  Signalons au passage que le témoin principal (de cette dernière affaire) est décédé récemment et qu'il faisait partie d'une institution très fermée où il fallait montrer patte blanche pour entrer.  Deux enquêteurs célèbres ayant participé à l'enquête initiale sur le sujet sont également décédés.  Il s'agit, en principe, de morts naturelles.  Mais je ne me sens pas obligé d'être totalement d'accord sur ce point.  Daniel Recolet, feu le président de l'AREPS était lui-même au courant et cela n'a rien d'étonnant car il a du l'apprendre soit lors de son passage à la SOBEPS soit de la part de l'un des enquêteurs cités avant qu'il ne décède, bien entendu.  Une partie de l'affaire a été découverte des oeuvres d'une médium... décédée depuis (également de mort naturelle, précisons-le.  Et il n'empêche que là aussi j'y vois un "hic" sur le plan médical).  Je vous l'accorde, cela fait beaucoup de morts et encore n'ai-je pas cité tout le monde !  Or donc, dans la suite de mon enquête, je fais la connaissance d'un médium qui me révèle des trucs inimaginables sur le sujet qui m'intéresse.  Là, vous avez l'eau et le gaz à tous les étages : les triangles visibles ou invisibles, dans une région où j'ai pu moi-même les observer et remarquer l'oppportunité de l'allusion au cube de Necker en parlant de camouflage ufologique.  Nous avons d'ailleurs publié un article sur ce thème mais tous ne l'ont pas bien compris.  Peu importe, c'est une réalité mathématique simple; l'existence de souterrains dont j'ignorais totalement l'existence et dont l'étendue est particulièrement propice à étayer mes théories - signalons à ce propos et entre parenthèses un lien éventuel, mais donc non confirmé, avec les tueurs du Brabant - la situation géographique elle-même, les origines du médium en question et disons "son parcours social" pour ne pas entrer dans les détails.  Ce type, qui s'y connaît en ufologie autant que moi à propos de la littérature thaïlandaise, me fait donc des révélations (bien avant la soirée du 6), qui se révèlent exactes et qui touchent de nombreux confrères sur le plan informatique et ufologique et qui nous touchent dans la même foulée en partie sur le plan informatique que nous parvenons à déjouer car - fort de ces prévisions - j'ai déjà pris des mesures, mais aussi (peut-être) sur le plan psychique, plus difficile à démontrer et heureusement sans conséquences fâcheuses. 

Mais... entre temps, mes amis, sur ce point certaines choses ont changé... Il se fait qu'en dehors de l'hospitalisation en urgence de ma mère - à laquelle je n'attribue aucun lien de cause à effet - je déplore l'état de santé d'un autre membre de ma famille, atteint de migraines épouvantables et d'insomnies durant maintenant depuis 5 jours !  Faites le test : abstenez-vous de dormir pendant cinq jours et vous verrez l'état dans lequel vous serez !  Faut-il le dire, la personne en question est allée aux urgences où elle a reçu une médication appropriée (et susceptible d'induire le sommeil) et où elle a été mise sous oxygène.  Résultat : zéro pointé !  Un autre service d'urgences a été consulté avec le même résultat négatif...  Le CERPI compte maintenant quelques autres cas sur lesquels je ne m'étendrai pas par respect pour le secret médical."

"Une minute, si vous voulez bien car je ne suis pas sûr de vous suivre : quel rapport faites-vous entre ces problèmes de santé et le sujet de cette réunion ?"

"J'allais y venir, mais pour me faire comprendre je suis obligé de faire d'innombrables détours.  Il n'y a pas forcément de rapport direct.  Mais si l'on imagine un seul instant que le CERPI serait susceptible de déranger quelque peu certains projets militaires occultes par une enquête un peu trop perspicace, je pense que l'on veillerait à y mettre le holà mais, comme de bien entendu, sans trop avoir l'air d'y toucher.  Le système radical aurait été de couler le CERPI tout entier, ce qui a déjà été tenté en 2010, pour des raisons d'ailleurs très similaires.  Bien entendu, les services concernés font tout le nécessaire pour brouiller les pistes et rendre notre enquête sinon impossible, du moins particulièrement difficile.  Un système plus subtile mais également très efficace et classique est de frapper à la tête du groupement.  C'est-à-dire moi en l'occurrence !"

"Non !  Mister Président (fit l'un des assistants en prenant l'accent anglais), là je ne vous suis pas ! Vous n'allez tout de même pas mettre votre accident, avec une côte cassée, conséquence d'une simple chute, en rapport avec les services secrets, ou l'armée, ou les extraterrestres !  Pareil pour votre mère et idem pour l'autre personne dont vous nous parlez, je suis désolé pour elle, ce que vous prétendez là est invraisemblable !  Désolé de vous le dire aussi franchement, mais voilà : c'est dit !"

"Et je ne vous en veux nullement, j'aime au contraire votre franchise !  Alors, pour ce qui est de ma mère, je vous l'ai dit moi-même : je n'établis aucun lien de cause à effet.  Juste avant, elle se portait comme un charme, c'est seulement une rechute dont la brutalité et la soudaineté étonnent, mais cela ne va pas plus loin.  Le cas est plus préoccupant pour la deuxième personne et vous pouvez comprendre que ces préoccupations m'occupent sérieusement l'esprit, m'obligeant à laisser quelque peu de côté mes activités cerpiennes, d'accord ?"

"Là-dessus, oui, bien sûr..."

"Pour ce qui est de mon accident, vous êtes loin de tout savoir.  je n'en ferai pas état ici sinon on me prendrait pour un fou, mais peut-être le ferai-je en zone privée.  En attendant, il vous est tout de même permis de savoir que ce sont finalement trois côtes qui sont cassées et non une seule.  Cela ne change finalement pas grand chose.  Mais à tout le moins, toute considération "parapsychologico-ufologique" mise à part, cela témoigne quand même de la violence de la chute.  Pour le même prix, il y aurait pu y avoir perforation du poumon.  Quoi qu'il en soit, tout cela contribue clairement à ralentir mes occupations.  Ce que vous ne savez pas non plus, c'est qu'à plusieurs reprises certains usagers de la route se sont comportés exactement comme s'ils avaient voulu m'envoyer dans le décor et, de la manière où ils s'y sont pris, il y aurait aussi eu de quoi passer de vie à trépas.  Je vous avoue que je n'ai dû mon salut qu'à mes réflexes qui, heureusement, restent assez prodigieux, au fait qu'en tant que professionnel de la route je n'ai pas les réactions de monsieur-tout-le-monde et que ma nouvelle guimbarde a plutôt de bonnes reprises."

"Si mes souvenirs sont bons, vous êtes équipé d'une dashcam, non ?"

"Bien vu, Sherlock !  Et, comble de malchance, elle était cassée.  J'en avais achetée une autre et je n'ai pas eu le temps de l'installer !"

"Ca, c'est franchement le comble !  Vous vous rendez-compte que vous êtes donc épié et suivi, pris en filature, surveillé dans le moindre de vos gestes au point que les services secrets savent très bien quand vous avez perdu votre ancienne dashcam, ils vous ont suivi à la caisse du magasin quand vous avez acheté la nouvelle et il a suffi d'une surveillance par satellite pour constater que vous n'aviez pas installé la deuxième !"

"Là, mon p'tit gars, vous y allez fort avec l'ironie !  J'apprécie beaucoup moins cette dernière tirade.  Mais je vais vous accorder le bénéfice du fait qu'il s'agisse effectivement d'une coïncidence remarquable.  Pour suivre votre raisonnement, désormais je me sentirai en sécurité car les services secrets ne tenteront plus ce genre d'entourloupette, sauf peut-être avec une Aston Martin trafiquée, dont les plaques sont facilement modifiables.  Plus sérieusement, à quoi aurait servi l'enregistrement de la dashcam, le cas échéant ?  On aurait pu identifier le véhicule, noter sa plaque, remonter à son propriétaire.  Très bien !  Si les services secrets sont en cause, vous ne croyez pas qu'ils auraient pris leurs précautions et que la police irait demander des comptes à un vieillard de près de nonante ans dont la plaque correspond à son vieux tracteur ou à la moissonneuse-batteuse de son fils ?  Autrement, le propriétaire réel aurait peut-être, avec un bon avocat, deux ans de prison avec sursis pour homicide involontaire... En attendant, moi je serais mort, définitivement et irrémédiablement mort.

Maintenant, si vous le voulez bien, je vais continuer mes explications..."

Il y eut un moment de battement dans la salle, un ange passait, le développement de l'affaire prenait une singulière tournure.  Des appels déjantés de médiums, considérables comme virtuels parce que situés à l'autre bout du fil, de l'autre côté de l'écran, à des kilomètres, on passait soudain à une réalité probable beaucoup plus proche et inquiétante...

"Si vous voulez parler du domaine militaire, en matière d'ufologie vous pouvez difficilement éviter le détour par la TTSA qui a impliqué tout récemment, excusez du peu : le Pentagone !  Luis Elizondo et compagnie en passant par les élections présidentielles.  Il y a aussi l'affaire Sunspot que je ne vous ferai pas l'affront de redévelopper ici.  Rien que pour l'anecdote, on en a reparlé, comme s'il s'agissait d'une grande nouveauté, dans un article de Decotidien daté du 13 décembre 2018.  La traduction - car j'ose espérer que c'est de cela dont il s'agit - y est infecte et à en juger du code source il doit s'agir d'un copier-coller d'une (très) mauvaise traduction.  Je vous avoue que je ne comprends pas la manoeuvre mais ça nous éloigne du sujet.
Pour y revenir donc, il y a longtemps qu'il est question de grande révélation, de divulgation fracassante, laquelle s'est muée entre temps en divulgation progressive - histoire d'éduquer et de préparer le public tout en évitant le chaos mais surtout en laissant la porte grande ouverte à tout un commerce qui s'annonce particulièrement florissant.  Cette actualité est aujourd'hui bousculée par les actions répétées des gilets jaunes, de la jonction récemment peut-être établie avec le monde syndicaliste, la grève des policiers et, bien sûr, l'attentat terroriste de Strasbourg.  S'il n'y avait eu cette tragédie et ces mouvements de grogne sociale, les médias auraient continué de nous rebattre les oreilles avec l'héritage de Johnny Hallyday, les fesses de Kardashian, le mariage de Mary Poppins et les boucles d'oreille de la reine d'Angleterre.  Par contre, il faut consulter les médias alternatifs pour avoir une idée de ce qui se passe entre la Russie, les USA et l'OTAN.  Qui sait que nos F-16 ont arraisonné une petite vingtaine d'avions russes ?  On parle un peu plus de Huawei, mais dans le contexte de l'apparition de la 5G à Bruxelles et on parle très peu sinon pas du tout de la puce RFID dont l'un de nos interlocuteurs au moins a fait état.  A ce propos, je vous suggère de visionner ceci, qui me paraît éloquent : sûr que la puce en question fera partie du progrès et présentera des avantages certains.  Mais c'est très dommage aussi que ce soit piratable, susceptible de donner accès jusqu'à nos pensées (Bonjour les libertés individuelles et il y en a qui vont se marrer quand ils vont prendre connaissance des enregistrements systématiques qui sont d'ailleurs d'ores et déjà réalisés à notre insu par d'autres biais.  Car je suis désolé de vous le dire monsieur le spécialiste de l'espionnage, mais nous tous ici présents faisons bel et bien l'objet d'un espionnage constant, permanent, constituant une attaque scandaleuse à nos droits fondamentaux, notamment en matière de vie privée.  Je ne vous apprends sans doute pas grand chose à ce propos !"

"D'accord... mais où tout cela nous mène-t-il par rapport aux prédicitions de nos voyants  et autres prévisionnistes ?"

"En fait, je suis occupé de vous démontrer que le contexte est des plus favorables à un événement bouleversant, une seconde révolution française, une réforme générale, un changement de paradigme.  Le monde est incontestablement prêt au changement parce que tout va mal partout, parce que le bâteau coule et que les rats quittent le navire, parce que comme me le disait Claude Moniquet : "Il faut se faire à l'idée que l'Europe est à l'agonie !"

"Et donc, ce serait une bonne idée, stratégiquement parlant, pour les extraterrestres, de nous attaquer maintenant puisque nous sommes très désorganisés, que le moral est bas, etc. ?"

"Non !  Cela ne serait une bonne idée que dans la mesure où les gens veulent du changement. Mais pas n'importe quel changement !  Ce que la plupart revendiquent se limite à pouvoir boucler les fins de mois, à disposer d'une retraite décente, une meilleure justice, etc.  Mais ils n'auraient rien à cirer de l'arrivée d'êtres difformes pourvus de centaines de pseudopodes, sauf si ceux-ci pouvaient gonfler un peu leurs portefeuilles et assurer leurs lendemains... Il est d'ailleurs question de deux armées au moins opposées jusque dans les raisons mêmes de leurs conflits respectifs."

"Mais alors ?"

"Et alors nous sommes confrontés à une situation inextricable dans laquelle nos gouvernements, du moins ceux qui y sont directement impliqués mais les autres le sont indirectement par affinités, sont divisés entre la prolongation ad nauseam de l'exploitation des lobbies sans tenir compte des possibilités alternatives qui - de toute façon - ne peuvent pas être mises en oeuvre parce que cela provoquerait non seulement des pertes financières colossales mais en plus cela provoquerait un chaos mondial indescriptible (une fin du monde en soi) et l'extermination d'une très grande partie de la population (ce qui aurait l'effet pervers de supprimer autant de contribuables et de perdre une main d'oeuvre et une chair à canon non-négligeable et même précieuse) pour ne conserver qu'une élite qui s'expatrierait alors sur une base située sur une autre (exo)planète.  Mais pour arriver à ces fins, il existe plusieurs moyens, dont la guerre.  La dernière en date, surnommée la WW2 a fait beaucoup plus de victimes civiles que militaires. A l'heure actuelle les prétextes ne manqueraient pas de faire un rebelote avec un score beaucoup plus élevé mais il serait étonnant qu'un clown ou l'autre n'ait pas l'idée d'activer le mouvement en appuyant sur le gros bouton.  Voilà qui ne plairait pas à une frange d'extraterrestres si ceux-ci désirent vivre en communauté avec nous.  Tant qu'à faire, autant arriver dans un monde sain plutôt que pollué et irradié, mais de ce côté-là nous sommes plutôt mal barrés !  De toute manière, l'expansion démographique est déjà un grave problème à lui tout seul.  Il pourrait être réglé, à la rigueur, avec une meilleure gestion des ressources, mais cela passerait par des étapes inacceptables de la population la plus aisée.  Donc, de toute façon, il va falloir supprimer du monde, avec ou sans les extraterrestres et il ne faut pas faire partie des services secrets pour s'en rendre compte ni imaginer que l'on va y arriver, mais certainement pas avec le seul contrôle des naissances.  Donc, il va falloir frauder.  Il va falloir frauder sur tous les plans potentiels et j'ignore lesquels seront sollicités, s'ils le seront tous et dans quelle mesure, mais peut-être l'industrie pharmaceutique viendra-t-elle donner un coup de main - elle qui sait si bien soigner les symptômes mais pas trop et sans trouver de causes ou en en découvrant d'autres, inconnues, faute de quoi on ne vendrait plus de médicaments !  On pourrait très bien imaginer que toute opération chirurgicale, si toutefois le patient ne venait pas à décéder car le risque zéro n'existe pas, n'est-ce pas ? s'accompagnerait de l'implantation d'une puce RFID qui assurerait le controle des individus.  Avec une méchante guerre et l'utilisation d'hôpitaux militaires mobiles (ou pas) on aurait vite une diminution notable de la population et toutes les occasions voulues (ou provoquées) pour pratiquer un nombre très conséquent d'implants..."

"Monsieur Vanbockestal, vous êtes de l'autre côté du couloir, porte franchie depuis longtemps, vers la salle nommée "théorie du complot" dans toute sa splendeur!  Il faut que je vous arrête car je crois que vous dépassez les bornes !"

"Je comprends votre scepticisme, mais sachez que la puce RFID est déjà implantée chez les humains et ce depuis plusieurs années, pour des prétextes beaucoup plus futiles, comme simplement le fait de faire partie des membres d'une discothèque.  On arrive, on présente sa main, la puce RFID identifie le sujet et hop !  Bonne soirée, amusez-vous bien !  BIIIP !  Ah ben non, toi tu n'es pas identifié, désolé et si tu insistes je te vire à grands coups de pompes... En Suède, d'après les dernières infos que j'ai lues, ce ne sont pas moins de 4000 personnes qui sont implantées, généralement pour des raisons professionnelles ou commerciales.  Comme il s'agit d'un média officiel, les chiffres doivent peut-être revus, mais à la hausse ou à la baisse ?  Lisez donc les médias alternatifs et vous allez très rapidement vous rendre compte de l'intensité du travail qui est accompli en vue du développement de cette fameuse puce RFID.  Si nous le voulions, nous pourrions inonder notre page de "nos petites trouvailles" rien que sur ce sujet précis.  Ca aurait l'inconvénient d'être très lassant pour nos lecteurs, trop sélectif et apparemment trop éloigné de nos objectifs.  Pourtant, on est potentiellement en plein dedans.  D'ici peu, la puce RFID va devenir un must, une mode, un moyen incontournable - un peu comme le terminal Bancontact, d'autant que le cash est voué à disparaître ! Et ça marchera aussi sûr que 2 et 2 font 4.  Dès lors, la population sera totalement à la merci de ses dirigeants et il reste à espérer que je me trompe complètement et que ces derniers ne veulent que notre bien.  Depuis des siècles, ils n'ont d'ailleurs cessé de démontrer que là résidait évidemment leur préoccupation première, n'est-ce pas ?

"Et le cas échéant, à quoi servira cette armée de zombies ?"

"D'une certaine manière, nous vivons déjà dans un monde de zombies : des moutons de Panurge qui suivent aveuglément la mode quitte à ne pas pouvoir payer le loyer, des esprits formatés pour s'adapter au fonctionnement d'un ordinateur, des naïfs qui avalent toutes les couleuvres que l'on nous sert sur nos petits écrans, à la radio, sans discernement parce qu'il est fatigant de réfléchir, des gens qui lisent de moins en moins - préférant regarder des vidéos parfois débilisantes, sur des sujets fallacieux et peuplés de fakes, des taylorisés qui font le même geste deux mille fois par jour au bout de leur chaîne de montage, en attendant de se faire remplacer par des robots...Je pourrais continuer comme ça longtemps.  Mais une fois que la population mondiale aura déjà considérablement diminué et qu'il ne restera plus qu'une armée de zombies, comme vous dites, le contrôle sera donc total et après avoir disposé d'eux jusqu'à l'extrême limite, il ne restera plus qu'à appuyer sur un bouton "game over" et les petits pions tomberont par terre, comme ceux qui ne fonctionnent pas avec les piles Duracuire".

"Tout cela me semble très négatif, défaitiste, peut-être êtes-vous un peu dépressif ou la douleur dénature-t-elle votre jugement.  En tout état de cause, cela nous éloigne du sujet de notre fin du monde et de nos martiens !"

"Punaise !  Que vous faut-il donc, alors ?  Parce que ce que je viens de vous décrire c'est ni plus ni moins qu'une fin du monde, non ?  Pour le reste, je vous mets au défi, vous tous ici présents, de démonter l'un quelconque de mes arguments car tous se basent sur des fondements solides.  Il faut toutefois que je vous précise que je n'ai décrit qu'une possibilité de fin du monde et qu'il en existe d'autres, qui ont déjà été évoquées au début de ce dossier mais qui ne font somme toute qu'apporter de l'eau au moulin car une activité trop belliqueuse sur notre petite planète bleue pourrait très bien activer le Yellowstone.  Ce point pourrait très bien être connu des extraterrestres aussi de sorte que cette possibilité d'échéance deviendrait en quelque sorte une forme de compte à rebours, un catalyseur : il faut agir tant qu'il en est encore temps, sinon il sera trop tard !

"Bien !  Et que voudraient-ils donc ?"

"Je serais très fort en matière de spéculations si je parvenais à avoir une idée de ce que pourraient donner les négociations entre les représentants des grandes puissances et les différentes races d'extraterrestres impliquées.  Si l'on considère qu'il y en a de bons et de mauvais, pour reprendre la symbolique théologico-médiumnique déployée, je suppose que certains voudraient activer le mouvement, les autres l'en empêcher en espérant pouvoir mettre en place des solutions alternatives et que les gouvernements tenteraient de trouver la meilleure solution pour défendre leurs propres intérêts personnels et certainement pas ceux du peuple : ce serait une grande première !"

"Et si on essayait de schématiser les différentes possibilités, en résumé ?"

"Oui, ce serait une bonne idée, bien que nous soyons en plein dans les spéculations parfaitement hasardeuses d'un ensemble d'hypothèses non vérifiées concernant des perceptions médiumniques approximatives !"

"Une première possibilité serait une attaque extraterrestre générale : il n'y aurait pas deux clans ou bien ceux-ci se mettraient d'accord pour se débarrasser de nous, à charge pour eux d'envisager les questions annexes ultérieurement"

"C'est une possibilité que j'exclus pour ma part car s'ils avaient voulu nous exterminer ils auraient déjà eu mille fois l'occasion de le faire et nul n'aurait pu s'y opposer, leurs capacités étant largement supérieures aux nôtres.  D'autre part, il est question de négociations éventuellement tripartites."

"Les deux clans pourraient s'affronter directement, sans tenir compte des négociations avec les humains puisque de toute façon ils leurs sont supérieurs !"

"Oui, mais il y a des chances pour que cela se remarque alors de manière assez flagrante au point de vue astronomique.  Ce serait gênant pour l'opinion de la population qui se poserait beaucoup de questions auxquelles il deviendrait difficile de répondre.  Même si je ne me fais pas trop d'illusions à ce sujet."

"Les humains pourraient surprendre tout le monde et attaquer eux-mêmes les extraterrestres !"

"Je prends cette proposition comme relevant de l'humour.  Ce serait du David et Goliath à la puissance... euh... plus que ça !  Il y aurait peut-être l'effet de surprise mais il ne faut pas rêver..."

"Mais voyons plutôt quel serait l'objet des négociations en question ?"

"Cette question a déjà été posée et je ne suis pas plus devin qu'il y a quelques minutes... Nous croyons savoir que l'enjeu des négociations résiderait dans l'enveloppe charnelle des humains que nous sommes car celle-ci représenterait la particularité qui leur ferait défaut..."

"Ca, c'est ce qui a été exposé dans un contexte religieux, avec les anges, les démons et les djinns.  Mais sans doute faut-il adapter cela à la situation.  A moins d'en rester au surnaturel..."

"Il y a ici objection fondamentale sur ce dernier point : nous ne pouvons absolument pas en rester au surnaturel faute de quoi nous sombrerions dans le domaine du dogme, de la croyance, de la foi, l'impossibilité d'une étude scientifique et de poursuivre toute investigation.  Par contre, je suis d'accord pour l'adaptation.  A mon sens, si l'on considère la théorie des anciens astronautes, déifiés par nos ancêtres et ayant donné lieu à des religions forcément dénaturées, nous aurions une chance de trouver des réponses à nos questions.  Je renvoie ici la théorie aux écrits de Mauro Biglino.  En résumé, nous aurions été visités par des extraterrestres dès les premiers âges de notre civilisation et peut-être même lors d'une civilisation humaine précédente.  Nos ancêtres ne pouvaient forcément que les considérer comme des dieux, vu les différences notables, la venue du ciel et les capacités absolument hors normes, "miraculeuses".  Il aurait pu y avoir un brassage des populations, un métissage si vous voulez, mais comme on peut aussi le prévoir, une exploitation importante de la part des visiteurs.  D'autres ET seraient venus se joindre aux premiers mais pas avec les mêmes desseins, d'où la séparation entre les "anges" et les "démons".  Nous savons forcément peu de choses à ce sujet, on nage un peu en aveugles dans le brouillard...  Pour une raison que j'ignore, ils auraient quitté notre planète, non sans laisser des traces et y seraient revenus fréquemment.  Parfois même de manière simultanée ce qui aurait engendré de nouveau le conflit.  Là aussi on en a des traces...  A défaut d'en savoir plus et pour éviter de sombrer dans le n'importe quoi, je vous ferai part de ce qui n'est qu'une conviction personnelle, laquelle n'a pas la prétention d'être correcte : je crois que la solution du problème réside dans le phénomène d'abduction !"

"Ne serions-nous pas ici dans la référence circulaire ?"

"Il faut avouer qu'il y a un peu de cela dans ma réponse.  Mais pour défendre ma position, je dirai d'une part que le cas X, signalé sous forme de sous-entendu en début de réunion, celui du médium que j'ai évoqué tout à l'heure et d'une dizaine de médiums qui se sont exprimés lors de notre fameuse soirée sont le fait d'abductés qui s'ignorent pour la plupart.  Dans les personnes décédées que j'ai évoquées tout à l'heure, il y avait une abductée, et j'invite fortement à concentrer nos efforts sur l'étude de ces cas, car elle me semble primordiale.  Nous avons une très grosse matière à étudier et, pour le moment, force est de constater qu'elle est largement sous-exploitée !"

"A notre décharge, boss, il faut rappeler que la plupart du temps ce sont ces soi-disant abductés qui refusent eux-mêmes que l'on investigue plus loin, que le milieu médical et même psychologique peuvent peu de choses pour nous venir en aide !"

"C'est exact.  Ce qui n'empêche qu'il faille, à mon sens, revenir sur le sujet et l'approfondir au maximum.  Qu'il faut foncer."

"Moi, je voudrais poser une question qui va peut-être déplaire.  Mais qu'est-ce qui nous oblige à croire ces médiums dans leurs révélations ?"

"J'ai à ce propos déjà donné quantité de réponses au cours de cette réunion, mais si vous en voulez d'autres, en voici... Parmi les menaces exposées sur le plan informatique figurait le principe du ransomware, lequel a effectivement été utilisé chez plusieurs de nos confrères qui, bien sûr, n'ont pas cédé.  Seulement voilà, certains ont précisé que la rançon demandée s'exprimait en bitcoins ce qui n'avait jamais été énoncé ni publié par nos services.  Il s'agit donc d'un détail réel qu'ils ne pouvaient pas savoir !  Par contre, j'ai contrôlé dans nos alertes et il figure bien un article qui en parle, mais sa publication est ultérieure aux révélations.  Où sont donc les sources ?  Soit c'est de la médiumnité, soit cela provient d'un travail à rebours des services secrets qui seraient culottés de nous consulter pour nous en avertir, soit cela provient du darknet ce qui ne fait que déplacer le problème.  Et de toute façon, problème il y a !"

"Quant à moi, je propose de faire un break avant de poursuivre cette réunion !"

"Accordé !  J'ai une langue comme un chausse-pied et une bonne jatte de café me fera le plus grand bien.  Par ailleurs, maintenant que les choses ont été très grossièrement décantées, je m'attends à un feu nourri de votre part, à en juger des notes que vous avez prises et sachant très bien comment se passent d'habitude nos réunions, vous n'allez certainement pas me ménager !

Suite du dossier - précédent