Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Le jour où la terre s'arrêta

lejouroulaterresarretaEn visionnant ce film de 2008, nous ne savions pas qu'il s'agissait en fait d'un remake d'une production datant de 1953.  Bien que la première version soit naturellement beaucoup plus naïve, en noir et blanc, etc. bref : avec tous les aléas de l'époque, elle disposait aussi de son charme propre et se doit d'être analysée dans le contexte.  

Pour information, le CD de la production actuelle comporte des features qui permettent d'apprécier la comparaison.

En l'occurrence, nous avons assisté à un agréable divertissement produit par un bon réalisateur (que nous avons cependant moins apprécié en d'autres endroits...), des acteurs qui jouent juste, une Jennifer Connely charmante et convaincante et un Keanu Reeves bien dans la peau de son extraterrestre de personnage.

Bien que le scénario soit très convenu - un extraterrestre représentant une confrérie de semblables est chargé de juger de notre humanité et de l'opportunité de nous laisser évoluer sur notre planète faute de quoi il devra prendre des dispositions, et comme on s'en doute, le premier rapport qu'il reçoit est plutôt négatif ce qui entraîne un ordre de destruction - l'ensemble est plaisant et sans temps mort.  Le début est d'ailleurs mené tambour battant et l'apparition de l'engin, de l'humanoïde et de son robot indestructible est grandiose.  Le robot en question, notamment par son gigantisme et ses particularités fait très SF mais, toutes proportions gardées, c'est le cas de le dire, c'est fidèle à la version originale.

Les péripéties ne manquent pas et sont dans la même veine mais, au fur et à mesure du développement, on évolue vers un changement d'optique qui entretiendra le suspens jusqu'à la fin du film.

On pourra reprocher à ce movie de faire dans le caractère moralisateur convenu et beaucoup de points sont assez prévisibles, néanmoins on ne s'ennuie pas et on ne regrette pas non plus d'avoir passé 90 minutes devant l'écran.