Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Sinister

SinisterSi vous le voyez, vous ne pourrez plus lui échapper.

(Par le producteur de PARANORMAL ACTIVITY et INSIDIOUS

Il y a dix ans, l'auteur de romans policiers Ellison Oswald (Ethan Hawke) écrivait un bestseller sur une histoire de meurtre qui avait fait grand bruit.  A présent, afin de réitérer le succès de son premier livre, il emménage avec sa famille dans une maison où les anciens occupants auraient été sauvagement tués.  Un enfant serait également encore porté disparu.

En vivant sur le lieu de ce crime, il espère trouver l'inspiration pour son second livre.  Jusqu'au jour où il découvre une série de vidéos terrifiantes dans la maison.  Pourtant, il ne réalise pas encore que son enquête va ouvrir des portes qui auraient dû rester fermées.

C'est le début d'un cauchemar sans précédent.


Notre avis

Pour notre part, la référence à Paranormal activity nous paraît bien peu élogieuse.  Après avoir vu le film, nous restons sur notre faim.  En rien horrifiés (une sorte de film-policier avec certaines facettes qui se veulent "épouvantables", nous concluons que "Bof".

Mais ce n'est pas l'avis de tout le monde, comme en atteste notre correspondant B.C. dont voici le résumé:

Résumé - critique

A la suite, ma vision du film Sinister comme vous l'avez proposé. Le fait de me replonger dans certaines parties du film m'a donné envie de le revoir.

Ma critique donc :

Sinister fait partie de mes meilleures découvertes cinématographiques dans l'univers du fantastique et de l'horreur.  Amateur de gore passez votre chemin, Sinister est avant tout un film d'ambiance. Cependant ne partez pas trop vite, vous ne serez pas déçus par certaines scènes qui, moi, m'ont fort choqué. 

Nous suivons donc un écrivain qui enquête sur les meurtres sordides de plusieurs familles. Ceux-ci sont révélés au compte-gouttes tout le long du film sur des bandes en super 8.  Puisque que le film privilégie l'ambiance, parlons pour commencer de la technologie "super 8".

Ancêtre tout public de nos caméscopes numériques actuels, ce format de film sur bande me replonge dans mon enfance lorsque je regardais avec ma famille nos exploits filmés en vacances.  Empreint de nostalgie, je me rappelle de ce grain d’image si caractéristique et de la bande son inexistante qui ajoutait cette ambiance très particulière à nos souvenirs filmés (nous n'avions que le son du projecteur fort caractéristique lui aussi).  Pour votre culture générale, sachez qu'il est encore possible d'utiliser ce format aujourd'hui et qu'il existe du super 8 avec bande sonore mais dans le film, le réalisateur s'est heureusement bien gardé d'ajouter du son, ce qui augmente le style malsain des vidéos découvertes par l'écrivain.  Nous retrouvons en quelque sorte la même ambiance glauque avec les snuff movies du film "8 millimètres" joué par Nicolas Cage.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=12279.html

Maintenant, parlons-en de ces meurtres !  Ils sont sauvages, violents, choquants mais terriblement bien filmés et diaboliquement amenés dans le film.  Ici, pas de grandes effusions de sang, on joue plutôt avec la suggestion.  C'est malsain mais pas vulgairement dégouttant.  Le réalisateur joue très bien avec notre imagination, gage de qualité dans un film lorsque la technique est maîtrisée.

Le scénario repose ainsi sur l'enquête d'un écrivain qui va vivre, tout comme le téléspectateur une mise en abîme avec sa famille.  En effet, là ou d'autres ont échoué, le film réussit à nous faire plonger dans l'horreur avec l'auteur.  Peut-être est-ce dû aussi au talent de l'acteur principal, Ethan Hawke qui fait partie des tous grands du cinéma américain.  L'histoire tient en haleine pour autant que l'on accepte qu'elle prenne le temps de s'installer dans une ambiance très noire.  L'intrique est parfaitement édulcorée tout le long du film jusqu'au dénouement final, inattendu.

L'accroche du film repose peut-être aussi sur son côté mystérieux.  Les films en super 8 (pourquoi ce format ?), des symboles étranges, un personnage effrayant (un monstre) qui ne se montre pas trop, peu d'explications sur le phénomène, une bande son reposant davantage sur le bruit plutôt que la musique.

Bref un vrai film d'horreur qui fait peur.  Un deuxième opus vient d’ailleurs de sortir mais je ne l'ai pas encore vu.  Espérons que cette suite garde la part de mystère qui, pour moi, fait toute la qualité du premier film.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=219286.html