Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Le Triangle des Bermudes

Image51 (2)Le triangle des Bermudes est un lieu réputé mystérieux, reliant une ville (Miami, Floride) ainsi que deux îles (Puerto Rico ou Porto Rico et les îles des Bermudes). Ces lieux sont situés dans l'Atlantique, dans la mer des Sargasses. Un grand nombre de bateaux et d'avions y ont disparu inexplicablement et n'en sont jamais revenus.

En fait, le triangle des Bermudes qui porte aussi le nom de "Triangle du Diable" n'est pas un véritable triangle mais bien un trapèze. Certains amuseurs publics font remarquer que le mot "trapèze" contient le mot "trap" qui signifie "piège" en anglais. Ce serait un signe, une sorte d'allusion... Le véritable mot anglais pour désigner le trapèze de géométrie (par opposition à celui de la gymnastique: "trapeze") est trapezium, cela ne change donc pas grand chose au problème.  Voilà qui ne met pas plus... à l'aise!

L'histoire moderne du triangle des Bermudes commence avec la disparition, vers l'an 1800, d'un Pickering, un bateau américain. Ensuite, en 1854, c'est au tour du Bella, un navire britannique qui se dirigeait vers la Jamaïque, de disparaître sans laisser de traces. Il y eut aussi les cyclopes, charbonnier disparu en 1918 avec 300 marins à bord. Puis, la fréquence des disparitions s'est accélérée.

Le 5 décembre 1945, il faisait un temps normal, avec un ciel clair, une matinée fraîche et un après-midi tiède. Un journée parfaite quoi! Ce jour là, le Flight 19 était la victime de cet inexplicable événement survenu lors de cette journée tout à fait normale. Le lieutenant Taylor, à un moment, a appelé d'urgence la tour qui se trouvait à Fort Lauderdale. Il leur dirent qu'ils n'étaient plus sûrs de leur cap. La tour répondit: "Quelle est votre position?" Taylor répondit qu'il n'en était pas certain, qu'il ne savait pas exactement où ils se trouvaient. Ce qui est plutôt bizarre, c'est que cinq avions ainsi que des équipages expérimentés pouvaient se perdre en plein jour!

La tour leur dit ensuite de mettre le cap plein ouest. Taylor répondit par la suite qu'ils ne savaient plus où était l'ouest. Puis il signala aussi: "Tout est bizarre et anormal, nous ne sommes plus sûrs d'aucun cap, même la mer n'a pas l'air comme d'habitude". Plus tard, vers 16h 25, le capitaine Stivers communiqua avec la tour: "Nous ne sommes pas sûrs de notre position. Nous sommes probablement à 225 milles (362 km) au nord-est de la base". Ensuite la voix fut brouillée et la conversation reprit: "On dirait que nous entrons dans des eaux blanches, nous sommes complètement perdus". Et ce fut le néant...

5avengersIl eut aussi cinq Avengers qui disparurent.
De nombreuses hypothèses ont été émises, par exemple celle des OVNI. Si une collision s'était produite avec les cinq Avengers, ils auraient trouvé des débris ou quelque chose dans le genre.  Pourtant, rien de tel ne se produisit!
D'autres hypothèses ont été signalées: ils seraient passés dans une autre dimension, de petits trous noirs, un phénomène magnétique peut-être provoqué par un OVNI.

D'autres disparitions ont eu lieu:

En l866, le Lotta un trois-mâts suédois.
Deux ans plus tard, le Viego, un navire marchand espagnol.
En 1880, l'Atalanta, un navire-école britannique avec ses 290 élèves officiers et tout son équipage.
En 1884, le Miramon, une goélette italienne.

On peut citer aussi:

En 1972, la Mary Céleste, bien qu'elle n'ait pas été retrouvée dans le Triangle, mais entre les Açores et Gibraltar.
En 1902 le trois-mâts allemand la Freya subit, semble-t-il, un sort semblable à celui de la Mary Céleste. Abandonné par son équipage, il errait à la dérive. Des dégâts laissèrent supposer qu'il avait été pris dans une violente tempête. Pourtant, rien de la sorte n'avait été signalé dans la région.
En 1918, c'était le tour du Cyclops, un navire charbonnier de bonne taille. Aucun S.O.S. n'avait été envoyé. Pourtant, il y avait une radio à bord.

Mais il y a plus étrange encore:

les messages qui restent indéchiffrables. Comment comprendre, en effet, le message suivant envoyé en 1925 par le Raifuku Maru un cargo japonais:

" Danger like dagger now. Come quick! (Danger poignard. Au secours. Vite !)? Qu'a voulu dire l'opérateur radio?

Treize ans plus tard:

En 1938, le vapeur l'Anglo Australien signala: "Temps idéal. Tout va bien", avant de pénétrer dans la zone fatale. On ne l'a jamais revu.
En juin 1950, par une mer calme, un cargo costaricain disparut avec son équipage de 28 hommes. "Que s'est-il passé ?" demande Adi Kent Thomas Jeffrey. Personne n'en a la moindre idée. Le mystère s'épaissit lorsque le professeur Wayne Meshejian déclara que le satellite météorologique de la National Océanographique Administration tombait systématiquement en panne chaque fois qu'il passait au-dessus du Triangle des Bermudes: "Une force que nous ne connaissons pas, précisa-t-il, empêche le passage des informations. Richard Winer fait remarquer, en effet, que, dans le Triangle, l'aiguille de la boussole n'indique pas le pôle Nord magnétique mais le pôle Nord réel.

Le Triangle des Bermudes est sans nul doute un endroit qui interpelle. Des centaines d'avions et de bateaux pourraient avoir inexplicablement disparu sans laisser de traces et sans envoyer de message de détresse.
Le triangle des Bermudes est l'un de ces points qui tracassent les chercheurs, scientifiques et les gens intéressés par le paranormal. Mais personne ne sait encore exactement ce qui est la cause de toutes ces disparitions anormales!
Voilà maintenant des décennies  que le Triangle des Bermudes agace par le nombre de ses mystères et la faculté apparente qu'ils ont à résister à toutes les explications.  Voilà du moins la sauce que l'on nous sert à son propos.  Mais la réalité est très différente et nous vous proposons de la développer. Suivez donc notre enquête...