Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Bram Stoker - oeuvres

Son œuvre majeure:
Dracula
- 1897

Il travailla dix ans sur Dracula, ayant pris connaissance grâce à Arminius Vanbéry, spécialiste de l'Europe centrale, de l'histoire de Vlad Tepes.

Stoker se révèle très perfectionniste et son ouvrage s'apparente autant à un roman qu'à une étude ethnologique, historique, géographique ou folklorique.

Bibliographie

Romans

  • The Primrose Path (1875)
  • The Snake's Pass (1890)
  • The Watter's Mou' (1895)
  • The Shoulder of Shasta (1895)
  • Dracula (1897)
  • Miss Betty (1898)
  • The Mystery of the Sea (1902)
  • The Jewel of Seven Stars (1903)
  • The Man (connu aussi sous le titre The Gates of Life) (1905)
  • Lady Athlyne (1908)
  • Snowbound: The Record of a Theatrical Touring Party (1908)
  • The Lady of the Shroud (1909)
  • Lair of the White Worm (1911)

Recueils de nouvelles

  • Under the Sunset(1881)
  • Under the Sunset
  • The Rose Prince
  • The Invisible Giant
  • The Shadow Builder
  • How 7 Went Mad
  • Lies and Lilies
  • The Castle of the King
  • The Wondrous Child
  • Dracula's Guest(1914) (Publié après son décès par Florence Stoker)
  • Dracula's Guest
  • The Judge's House
  • The Gipsy Prophecy
  • The Coming of Abel Behenna
  • The Burial of the Rats
  • A Dream of Red Hands
  • Crooken Sands
  • The Secret of the Growing Gold

Autres nouvelles

  • Bridal of Dead (qui est une fin alternative de The Jewel of Seven Stars)
  • Buried Treasures
  • The Chain of Destiny
  • The Crystal Cup
  • The Dualitists; or, The Death Doom of the Double Born
  • The Fate of Fenella
  • The Gombeen Man
  • In the Valley of the Shadow
  • The Man from Shorrox'
  • Midnight Tales
  • The Red Stockade
  • The Seer

Essais

  • The Duties of Clerks of Petty Sessions in Ireland (1879)
  • A Glimpse of America (1886)
  • Famous Impostors(1910)

    Il est important de signaler ici que Bram Stoker n'a pas pris Vlad Tepes comme modèle vampirique. D'une part, le "vampire" existait déjà dans la littérature quatre-vingts ans plus tôt au moins via l'intervention de Lord Byron et de Polidori.

    Disons plutôt qu'il s'est inspiré de la réputation de cruauté hors pair du personnage historique, le ¨voïvode de Valachie, très connu pour avoir la détestable manie d'empaler ses victimes ou parfois même ceux qui lui portaient seulement ombrage, pour l'adapter à son roman.

    Voilà donc un point important qu'il sera bon de prendre en compte lors des enquêtes du CERPI à ce sujet afin d'éviter les confusions éventuelles.

    Par ailleurs, si l'on considère le passage de Dracula à Londres, vu le contexte de l'époque, on peut facilement avancer que Stoker ait aussi été influencé par Jack L'éventreur, criminel très célèbre lui aussi qui fut rapidement auréolé de mystère voire de surnaturel. Le lecteur fera donc bien de consulter aussi nos pages à ce sujet afin de compléter son édification.

    L'histoire

    Jonathan Harker, clerc de notaire londonien, est envoyé en Transylvanie auprès du comte Dracula: le boyard souhaite en effet acquérir une maison à Londres, où il veut se rendre prochainement. Mais malgré la politesse de son hôte, le jeune Jonathan se sent terriblement mal à l'aise en sa présence, sans qu'il ne parvienne à définir précisément les causes de son appréhension. Surviennent alors des évènements étranges...

    Autour du travail d'écriture du roman

    Le récit se joue donc entre l'Angleterre et la Transylvanie au XIXèsiècle, notamment dans un château retiré des Carpates. Se basant sur des récits mythologiques, Bram Stoker crée le personnage du comte Dracula, un vampire aristocratique à la fois monstrueux et raffiné. La première partie du livre, qui se déroule dans le château du comte, est magistralement teintée d'une atmosphère étrange et sinistre.

    Le récit est épistolaire et est composé de fragments des journaux intimes et lettres des protagonistes, ainsi que d'articles de journaux. C'est donc un récit écrit à la première personne mais qui épouse plusieurs points de vue, ce qui souligne l'ambiguïté du personnage du Comte. Stoker introduira plusieurs caractéristiques qui étaient, jusque là, absentes dans le mythe folklorique du vampire ou de ses incarnations littéraires:

  • l'absence de reflet dans les miroirs;

  • la capacité à se transformer en chauve-souris (l'association du vampire et de la chauve-souris remonte à la découverte des espèces sud-américaines, buveuses de sang, mais c'est Stoker qui la rendra incontournable).

Bien que le nom du Comte soit calqué sur le surnom attribué à Vlad Tepes (le père de celui-ci était surnommé "dracul" et le suffixe "a", en roumain, signifie "fils de"), personnage réel que Bram Stoker aurait découvert au cours de ses lectures sur l'histoire de la Transylvanie, le romancier s’est peu inspiré de la figure historique. Il semble que Stoker ait, également, été influencé par le mythe des goules buveuses de sang de son Irlande natale.