Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

L'avenir des vampires - Twilight

L'Avenir de ce samedi 26 juin 2010 sortait dans son supplément "cinéma" un article plein de mordant sur Twilight, la fameuse saga qui met en scène des vampires des temps modernes. Derrière cet article sans prétentions se cachait, une fois de plus, une interview de M. Vanbockestal, réalisée par le journaliste Michaël Degré. Bien que, aujourd'hui encore, cet article soit disponible sur le site du journal: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=8884267 en voici le texte au format papier, avec nos commentaires.

Twilight1

twilight2

twilight3

Comme d'habitude, l'interview présentée ici ne traduit pas mot pour mot le contenu de la conversation téléphonique de M. Vanbockestal avec M. Michaël Degré, mais on peut dire que les idées ont néanmoins été fidèlement reprises.

Il devait avoir été dit que rien ne serait épargné à notre leader, lequel préparait déjà l'opération Suricate du même jour que la sortie du journal et a été obligé de postposer l'interview afin de pouvoir se rendre chez... le docteur! Il allait d'ailleurs se faire hospitaliser (mais pas pour une morsure de vampire...) et retrouver une voiture vandalisée à sa sortie de l'établissement.

C'est sûr, au CERPI les choses sont claires et nettes: les vampires n'existent pas, effectivement. Mais qui de sérieux oserait encore prétendre le contraire de nos jours? On se souvient certes du succès fracassant des Dracula portés à l'écran pendant des décennies et incarnés par Christopher Lee et de toutes les variantes qui ont animé les grands écrans des salles obscures, mais on sait qu'il s'agit de cinéma, rien de plus. Pour les plus connaisseurs, ce qui peut troubler provient de ce que la trame de l'histoire originale repose sur des faits historiques: la cruauté hors du commun de Vlad Tepes et sur des traditions des pays de l'Est, lesquelles trouvent quelques rebondissements inattendus dans nos enquêtes et via d'autres ouvrages littéraires, comme ceux d'Elisabeth Kostova. Les petits belges ignorent souvent qu'il y a un rapport avec notre famille royale, et pourtant... Pour les amateurs d'histoires sanglantes, il existe aussi un lien avec la comtesse du même nom (la comtesse sanglante). Et même, en cette période de vacances, il est possible de faire du tourisme vampirologique: au château de Bran, au monastère de Snagov (Roumanie), dans les ruines de la forteresse de Poienari...

Vous trouverez tout cela dans nos pages, et bien plus encore...

Quelles que soient les opinions, la vampirologie demeure un sujet particulièrement intéressant parce qu'il regroupe notamment de nombreux autres phénomènes dignes d'intérêt, tels que la lycanthropie. Le loup-garou est un peu le cousin du vampire...