Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

L'origine "bulgare" des vampires (13) La Non putréfaction des morts

vamphorribleLa putréfaction d'un corps est le signe tardif mais absolu de la mort. (Rappelons que Saint-Jean dans un Évangile, nous rapporte que Marthe, la soeur de Lazare, dit au Christ pour lui faire comprendre qu'il est trop tard: "Seigneur, il doit déjà sentir, c'est le quatrième jour".) sauf que parfois on croit avoir affaire avec un non mort... le phénomène de la non putréfaction des corps a souvent suffi à faire taxer de vampire un cadavre chez lequel le processus de la décomposition du corps (non embaumé) n'était pas encore intervenu après plusieurs jours passés en terre. Le cas s'étant même produit parfois au bout de plusieurs semaines, voire de plusieurs mois.

Ce fait médical, aujourd'hui connu, puisqu'il est le fait de la conservation d'un corps dans une terre possédant des propriétés qui en retardent ou en empêchent la décomposition, telles que par exemple des eaux arsenicales, a dans certaines contrées reculées accrédité pendant longtemps la thèse de l'existence des vampires. Il faut savoir qu'un corps enseveli dans la terre se putréfie huit fois moins vite qu'un cadavre exposé dans le même temps à l'air libre, puisqu'il se trouve dans un environnement dépourvu d'oxygène.

Dans la religion orthodoxe, un cadavre qui ne se décompose pas est perçu comme un signe de la présence de forces démoniaques, alors que dans la religion catholique, le même signe est vu comme étant la marque d'une intervention divine (exemple les corps de saints non putréfiés voués à la béatification), mais dans un cas comme dans l'autre, cet état de fait est considéré comme une chose anormale, non naturelle. Une autre particularité de la non putréfaction d'un corps est son gonflement excessif qui a fait croire pendant longtemps que le supposé vampire se nourrissait aux dépens des vivants. Il s'agissait en fait d'un surplus de gaz non évacués (surtout du méthane), accumulés dans le corps qui lui donnait cette apparence de "bon vivant"! De même, les "grognements" supposés du vampire dans son cercueil ne sont justement que l'évacuation de ces mêmes gaz et des humeurs du corps précédant sa décomposition.

Le cas le plus célèbre de non putréfaction d'un corps est celui de la femme du poète et peintre préraphaélite, Dante Gabriel Rossetti qui, en 1869, à Londres, au cimetière d'Highgate, fit exhumer le cadavre de sa défunte épouse, Elizabeth Siddal, morte sept ans auparavant d'une overdose de laudanum, et eut la surprise de retrouver son cadavre intact, sans aucune trace de décomposition. Ses longs cheveux roux avaient continué à pousser dans son cercueil! Ce fait divers hors du commun inspira d'ailleurs une nouvelle à Bram Stoker qu'il intitula The Secret of the Growing Gold (Le secret de l'or qui croît) qui figure dans le recueil de nouvelles Dracula's Guest (Dracula's Guest (L'invité de Dracula)...

A noter aussi que les enfants naissant avec des cheveux roux sont réputés pour être des vampires potentiels.

Pour terminer avec toutes ces histoires morbides, il faut simplement dire que le travail de documentation d'Anne Rice (et de Bram Stocker, entre autres) a été tout particulièrement remarquable et que s'il s'agit effectivement d'une version romancée et arrangée de l'histoire du monde (et du monde des vampires) elle détient malgré tout certains aspects troublants.

 


NB1

New Belgaria, le premier portail belge vers la Bulgarie (et par extension vers les pays de l'Est) est forcément notre premier grand partenaire.  Il est issu de l'ancien réseau "Belgasites" (aujourd'hui disparu) et nous assure de précieux contacts avec les pays de l'Est et notamment la Russie, la Bulgarie et la Tchéquie, entre autres.