Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

L'origine "bulgare" des vampires (6)

memnochEnkil devait retourner auprès du "démon" pour une seconde entrevue, mais Akasha s'y opposa car elle avait remarqué que son mari avait beaucoup vieilli au cours de la précédente confrontation. Comme Enkil ne voulut point céder, Akasha décida de venir avec lui.
 
Cette fois, les choses tournèrent mal, on entendit un grand bruit, un véritable vacarme et les murs se fissurèrent même, aux yeux horrifiés des témoins qui s'enfuirent. Seul un groupe restreint resta. Il s'agissait d'une bande d'individus malintentionnés, qui étaient, depuis le début du règne d'Enkil et Akasha, leurs ennemis, d'anciens guerriers, chefs des cannibales, que la bonté du roi insupportait, de même que le culte de la Terre Nourricière et les occupations agricoles.
 
Le groupe pénétra dans la maison alors que les objets volaient dans tous les sens et poignardèrent les deux souverains. Enkil s'écria aussitôt, préoccupé plus par la compréhension de ce qui allait se passer que par sa propre mort:"Non! Ne voyez-vous pas ce que vous avez fait? Vous avez fourni un passage aux esprits! Vous leur avez ouvert mon corps!" Les assassins, quant à eux, s'en allèrent annoncer à la populace que les démons avaient tué les souverains.

Les magiciens n'osèrent pas rentrer dans la maison de l'intendant, si bien que ce furent les assassins eux-mêmes qui retrouvèrent Enkil et Akasha et constatèrent non seulement que les yeux étaient paisibles, mais en plus que toutes leurs blessures étaient miraculeusement guéries.

Le démon était entré en eux par leurs plaies béantes, au moment même où la vie allait s'en échapper. C'était dans leur sang, cependant, que le démon avait pénétré, en cet instant presque crépusculaire où le coeur avait presque cessé de battre. Peut-être d'ailleurs était-ce la substance qu'il avait toujours voulu faire couler dans ses crises de rage, en cherchant à blesser ses victimes.

Extérieurement, le roi et la reine étaient toujours semblables pour ne plus être pourtant ni l'un ni l'autre, leurs corps étaient morts mais ils restaient animés par ce sang, moitié humain, moitié inhumain pour ne plus rien avoir de semblable à ce qui était auparavant.
 
On pourrait comparer cela à une combinaison chimique (première année d'études supérieures) deux substances aux propriétés et caractéristiques spécifiques sont combinées par une réaction (le feu par exemple) pour former une autre substance qui n'a plus les mêmes propriétés ni les mêmes caractéristiques.
 L'exemple était réalisé avec le soufre et le fer. Le soufre était combustible, le fer pas. Le fer réagissait à l'aimant, le soufre pas. Le sulfure de fer obtenu après combustion et combinaison chimique (et non pas un simple mélange!) n'avait plus rien de commun.

Disons aussi qu'on ne compte plus les maladies pouvant se contracter par le sang, dont le fameux SIDA, ni les animaux qui se nourrissent de sang, comme les moustiques, les sangsues, etc. Rappelons aussi que les Témoins de Jéhovah refusent les transfusions sanguines, même dans les cas graves et établissons une analogie lointaine avec l'interdiction formulée aux juifs de faire passer le tranchant d'une lame sur leurs joues (obstacle aux scarifications, anciennes manifestations de l'idolâtrie, rendant les purs Juifs reconnaissables, entre autres, à leurs longs favoris, leurs tresses, leurs barbes, etc...)
 

NB1

New Belgaria, le premier portail belge vers la Bulgarie (et par extension vers les pays de l'Est) est forcément notre premier grand partenaire.  Il est issu de l'ancien réseau "Belgasites" (aujourd'hui disparu) et nous assure de précieux contacts avec les pays de l'Est et notamment la Russie, la Bulgarie et la Tchéquie, entre autres.