Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

L'origine selon Stoker

Bram Stoker a eu beau mettre en scène le plus célèbre vampire de tous les temps, réaliser un magistral travail de documentation sur le sujet et devenir le père spirituel de Dracula, en revanche il ne propose aucune explication quant à la nature et à l'origine du monstre.  La lecture des 800 pages du roman ne donnera aucune indication au lecteur quant à cette fameuse question de savoir comment il est devenu un vampire et qu'est-ce qui a bien pu initier le mouvement.

L'existence de vampires, notamment dans les pays de l'Est, était déjà relatée bien avant sa naissance et l'on ne doit chercher Dracula que dans l'imagination fertile de l'auteur, bien qu'il se soit largement inspiré de la tristement célèbre cruauté de Vlad Tepes, dit aussi Vlad Drakul.

Ce qui sème la confusion dans bien des esprits, c'est souvent le besoin de surnaturel et de merveilleux de Monsieur tout le monde, en tous cas de beaucoup de gens qui manquent un peu de suite dans les idées.  Si l'on parle de Dracula, il y aura assez bien d'interlocuteurs pour évoquer l'empaleur Vlad Tepes, mais il y a là un amalgame coupable.

Ce qui achève de propager l'erreur, c'est que l'histoire de Tepes est elle-même entachée d'une légende assez mystérieuse.  Mais cela ne fait que brouiller les pistes et cette affaire n'explique en rien comment les vampires auraient pu connaître leur genèse.  La seule explication que l'on pourrait tirer de Stoker à propos de Dracula, serait qu'il s'agirait d'un exemplaire unique, un cas à part, monstrueux certes mais isolé qui ne se justifierait que par la synonymie à laquelle on a volontiers recours, celle de "Prince des Ténèbres", une allusion à peine déguisée pour parler du diable.  Mais on sait que ce dernier compte nombre de sous-fifres, cela ne fait donc que déplacer le problème.