Get Adobe Flash player
             

Ecriture automatique

Position officielle du CERPI: le phénomène d'écriture automatique figure parmi ceux qui sont les moins contestés, sans toutefois qu'ils soient pour autant reconnus scientifiquement.  On dispose d'une multitude d'exemples, dans la vie courante, chez des artistes (écrivains, peintres, chanteurs, orateurs, etc.) dans lesquels l'écriture automatique semble intervenir.  Néanmoins, nous considérons que le domaine soit encore sous-exploité et surtout sous-étudié.

Une personne écrit "en état second", ses doigts courent tout seuls sur le clavier de l'ordinateur ou bien l'écriture se fait-elle automatiquement, sans même regarder la feuille de papier, sans la moindre notion de ce qu'elle écrit.  En se relisant, elle s'aperçoit à son grand étonnement que son texte correspond à des connaissances auxquelles elle n'a normalement pas accès, apporte des témoigngages probants à une théorie seulement exposée, etc.  Certains médiums retranscrivent, de cette manière, la suite de symphonies inachevées.  Le domaine artistique et littéraire est très bien représenté.

Voir à ce sujet: Michèle Decker et Didier Van Cauwelaert.  Bernard Weber et les Thanatonautes.

La psychographie serait synonyme d'écriture automatique.  Elle pourrait trouver son origine dans l'effet idéomoteur ou réaction idéomotrice et donc dans le domaine de la psychologie.  Ainsi, la personne concernée serait la seule responsable de ses "productions", sans influence extérieure surnaturelle ou seulement paranormale, mais les choses se passeraient dans un autre niveau de conscience (dédoublement de personnalité, dissociation psychologique).