Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Paradigme et tiers inclus ou exclu

Le paradigme est un beau mot que certains aiment utiliser dans les conversations de salon afin d'y faire sensation.  Mais que désigne-t-il et quelle est son importance pour nous, chercheurs de l'inexpliqué ?

Un paradigme est une représentation du monde, une vision du monde selon un modèle cohérent reposant sur des bases bien définies et faisant consensus dans le monde scientifique.  

On pourrait un peu le comparer avec les rails qui dirigent notre pensée, notre mode de vie et nos recherches et donc aussi les solutions que nous trouvons aux problèmes qui se posent à nous.  Lorsque l'on parle de notre paradigme, nous devrions plutôt évoquer notre paradigme actuel car il n'a pas toujours été le même, il a au contraire évolué avec le temps et j'ose croire qu'il changera encore, probablement à plus ou moins court terme.  Il serait newtonien, cartésien et à tiers exclu bien que certains corrigeront ceci en y ajoutant "relativiste".  Il a été ptoléméen et copernicien lorsque l'homme se basait sur un paradigme géocentrique ou héliocentrique (avec la Terre pour centre du monde ou le Soleil pour centre du monde).

Ces conceptions étant évidemment fausses (il faut ici remarquer qu'à ces époques on s'en accommodait parfaitement en raison de la configuration de l'espace vital et en dépit des nouvelles avancées, contradictoires, qui semblaient délirantes alors que l'évolution a démontré que c'était bien le paradigme en vigueur qui était indéfendable) il a été nécessaire, indispensable, de fonctionner selon un nouveau paradigme.  Les paradigmes ne sont donc pas obligatoirement figés et définitifs, en revanche de quoi ils ont la vie dure !   Vous aurez cependant remarqué que j'ai mis "paradigmes" au pluriel.  Pourrait-il donc y en avoir plusieurs ?  Certes, puisque nous venons déjà d'en citer trois !  Mais deux paradigmes pourraient-ils coexister simultanément ?

Selon moi, la réponse serait affirmative et je citerais en exemple la physique classique et la physique quantique.  La première s'occupe du macroscopique et la seconde du microscopique.  Cette dernière serait donc inclue dans la première et pourtant leurs lois sont fondamentalement différentes et apparemment inconciliables, ce qui ne les empêche pas de coexister.  En dehors de quoi existent également des conceptions dialogiques comme la lumière qui est à la fois corpusculaire et ondulatoire.

La coexistence et même l'intrication de paradigmes différents me paraissent donc non seulement évidentes mais l'évolution et l'exploration verront probablement l'apparition d'autres paradigmes encore qui viendront à leur tour s'y ajouter (coexistence additive) et/ou s'y intrquer (coexistence verticale).

Les points qui constituent une pierre d'achoppement dans le paradigme actuel résident, me semble-t-il, non seulement dans le principe du tiers exclu mais aussi dans la conception du temps.  Déjà, on voit que Stéphane Lupasco admet un tiers inclus, mais avant d'aller plus loin il conviendrait de d'abord savoir de quoi l'on parle à propos des notions de tiers (inclus et exclus).

Il est exclu d'en parler sur cette page, mais ce sera inclus dans la suivante...

Page suivante (pour l'instant, l'accès est exclu...)