Get Adobe Flash player
             
RECHERCHER
INSCRIPTIONS
Accès aux newsletters

Voyage au pays de Philagodu

Artisanat-caoutchoucCB3FEn de nombreuses occasions, des Internautes m'ont posé la question: mais quel est donc le lien, le rapport de cause à effet, qu'est-ce qui dicte cette apparente affinité entre le CERPI et Philagodu ? Car enfin, il est vrai que, a priori, l'étude de l'inexpliqué n'a pas vraiment de rapport avec la philatélie.

Nous l'avons déjà dit, M. Jean-Paul Godu a plus d'une corde à son arc pour répondre aux attentes du groupement. Connaissances générales assez époustouflantes (normal lorsque l'on pratique la philatélie depuis plus de quarante ans !), ex-cofondateur de la SOBEPS forcément surtout axé ufologie (mais pas exclusivement), grandes aptitudes pour la photo et l'informatique, bibliophile confirmé... voilà déjà d'excellentes bases. S'il n'est pas vraiment incollable sur tous les sujets (mais qui pourrait prétendre à une telle érudition?), il est en tous cas bien rare qu'il ne puisse fournir d'intéressantes informations ou orienter les recherches. Il est de surcroît bien rare qu'il n'existe aucun timbre qui ne traite, de près ou de loin, de l'un des thèmes que nous abordons!

C'est que, évidemment, la philatélie est un domaine extrêmement vaste qui touche toutes les disciplines possibles et imaginables. Comme il le dirait lui-même: "au bout d'un certain temps la philatélie permet d'obtenir de très bons points en géographie et en histoire"! Mais que vous vous intéressiez au sport, aux moyens de transport, aux personnalités célèbres, aux personnages politiques, aux grands événements mondiaux, aux familles royales, à la musique, au folklore, au tourisme, aux papillons, aux insectes, aux sciences, à la littérature, à la botanique, à la zoologie etc. (n'en jetez plus, la cour est Artisanat-ornementCB1Fpleine!), vous avez le choix... les thématiques sont toujours possibles. Avec le temps et la passion, il est possible de réunir des collections fabuleuses qui, en plus, représentent parfois une forme de placement. En outre, là où des problèmes de copyright se posent souvent, le scannage de timbres permet d'illustrer nos pages. Un petit lien en forme de remerciement et le tour est joué, tout le monde est content! La considération commerciale est ici inexistante car le statut de correspondant est bénévole et la manoeuvre ne présente qu'un échange de politesses et de bons procédés entre personnes de bonne famille. Et puis, après tout, le lien hypertexte n'est-il pas un principe de base du Web? En vertu de quoi serait-il interdit de partager le savoir au pays de la culture?

Nous citerons volontiers l'exemple de cette visite au Musée de l'Afrique Centrale de Tervuren. Bien sûr, il y a moyen d'envisager cette escapade de plusieurs manières: une banale visite comme tant d'autres (voilà qui serait bien difficile dans pareil cas tant l'endroit est riche et diversifié), un moyen comme un autre de passer son temps, certes mais il serait incroyable que l'une des sections ne vous passionne ou ne vous interpelle. C'est une incursion dans un autre monde, à la fois proche et lointain, toujours fascinant. Je soutiens, personnellement, qu'il est impossible que ce musée laisse complètement indifférent. La beauté des oeuvres d'art, l'aspect historique, la soif de connaissances, le caractère imposant du bâtiment, l'importance des recherches effectuées, la singularité des découvertes, ne peuvent laisser de marbre.
Artisanat-tissageCB075Certaines personnes se contentent d'en ressortir avec une foule de souvenirs purement cérébraux. D'autres satisferont à un certain désir de mimétisme ou, nostalgiques de l'époque coloniale, entreprendront de décorer leur appartement dans le plus pur style africain. Mais tous n'auront pas la bourse pour réaliser pareil travail. Quelques uns en rapporteront des photos ou des cartes postales, d'autres des timbres. Le besoin de collectionner est parfois très puissant, souvent même, la philatélie donne un excellent moyen de l'assouvir.


Mais la philatélie ouvre aussi d'autres portes. Celles d'échanges humains sans frontières, plus enrichissants les uns que les autres. Certains philatélistes acharnés ou collectionneurs en herbe vous diront que leurs collections leur permettent de voyager par l'imagination avec le support visuel de ces petites vignettes, un peu comme Jules Verne dans ses Voyages Extraordinaires. D'autres vous diront que, selon un principe presque médiumnique, le support papier dont ils disposent leur donne accès à d'autres mondes, en d'autres temps inaccessibles, qu'ils participent indirectement aux représentations qui y figurent. Il y a un lien presque magique, la fascination de posséder un exemplaire qui a fait le tour du monde, qui a peut-être le double de votre âge, que des personnalités ont peut-être utilisé. Le timbre a une vie propre, une histoire personnelle, une certaine "énergie" que seuls les adeptes peuvent capter, distinguer, apprécier.

CheminFer+CongoB250Pratiquer la philatélie c'est s'adonner à une activité instructive et sage (difficile - et peu recommandé - en discothèque par exemple!) qui s'inscrit parfaitement en parallèle des activités du groupement. C'est une autre manière de recueillir des informations générales qui pourront servir un jour ou l'autre, une manière moins abrupte que la recherche pure, dictée par un dessein spécifique.

Si certains doutes subsistent en vous à ce sujet, pourquoi ne pas consulter le site de Philagodu et, notamment, son imposante partie culturelle, ses possibilités thématiques, ses conseils aux débutants, sa foire aux questions (FAQ), ses innombrables diaporamas?

Avant d'en rester là sur le sujet philatélique, j'aimerais ici citer une anecdote qui, si elle n'a rien de vraiment extraordinaire, vous permettra en revanche, peut-être, de ressentir l'aspect occulte qui peut accompagner la passion du timbre.

Les lecteurs de "L'Aventure Fantastique", cette section spéciale du site du CERPI, le savent désormais, je suis né à Bruxelles et, depuis la plus tendre enfance (pour reprendre l'expression consacrée) je suis passionné - non de philatélie bien que je collectionne en amateur très sporadique) mais de vieux tramways. Le hasard de la vie a voulu que je devienne plus tard chauffeur de bus et que je sympathise avec les partisans de l'APV (Amicale du Patrimoine Vicinal de Casteau). Tout comme certains vous diront (ce que je confirme à souhait dans les pages de ladite section), le hasard n'existe pas! C'est un collègue qui lança l'idée de ce qui allait devenir New Belgaria, le premier portail belge vers la Bulgarie et les Pays de l'Est. Cette association (qui donna naissance à une rubrique philatélique) fut indirectement le vecteur de développement de Belgasites, laquelle fut un temps l'une de mes occupations professionnelles que je dois en grande partie à M. Godu. Cette occupation consistait en la réalisation de sites culturels et c'est via celle-ci que Philagodu vit le jour, du moins sous sa forme informatique, sur le Net. Puis ce fut au tour du GESO, l'ancêtre du CERPI! Entre temps, le site de l'APV fut également construit et de nombreuses illustrations fournies par Philagodu y furent publiées, elles-mêmes avec de nombreuses connotations en rapport avec l'Aventure fantastique (tout est lié!).

On pourrait multiplier les exemples! Qu'il existe des timbres présentant le Palais de Justice de Bruxelles ou Léopold II n'a rien de surprenant.

Congo-Dakar-expo10Que la visite du Musée royal de l'Afrique suive immédiatement celle du château de Beersel n'était pas réellement prévu au programme, cela s'est décidé en dernière minute.

Mais qu'il existe un rapport particulier, un rapport en étroite corrélation avec l'étrange et le mystère entre le château de Beersel et le Palais de Justice est inconnu de la plupart des mortels.

Qu'il y ait un rapport étroit entre ce même château, le célèbre dessinateur de Bob et Bobette, mon oncle défunt, l'abbaye de Cambron (dont un livre historique fut découvert par le CERPI dans des circonstances étonnantes), le château d'Écaussinnes, mon défunt père (ayant lui-même été philatéliste, ayant possédé de nombreux timbres de valeur du Congo - ayant de surcroît été à l'origine de certains "phénomènes" posthumes et philatéliques) que l'on retrouve aussi des liaisons spéciales avec le Parc Duden, la Porte de Hal, notre chien fétiche surnommé Simba, a assurément de quoi dérouter le plus rationaliste!

On pourrait mettre la cerise sur le gâteau en signalant que la géographie veut qu'il existe un rapport entre M. Godu et l'illustre Van Helmont, célèbre alchimiste disciple de Nicolas Flamel et que ce même aspect géographique a un rapport historique avec les vieux tramways bruxellois et le quartier de Matongué... Si l'on veut attribuer tout cela à de simples coïncidences, il faut à tout le moins avouer qu'elles sont fortes de café...

MasqueCongoB1F50Il n'y a pas à en douter, si le surnaturel ou le paranormal ne se cachent pas dans les méandres et les ramifications de la philatélie, il est incontestable, en revanche, que cette dernière l'illustre à merveille!

Voulez-vous que l'on en revienne l'espace d'un instant à notre Afrique?  Hé bien ce sera juste de quoi vous donner le tournis de manière peut-être définitive.  Citons donc le cas suivant: nous ignorons si M.Godu est supporter du Standard de Liège ou du Sporting d'Anderlecht (ou de toute autre équipe, ou même si le football lui est indifférent, en fait la question n'a jamais été posée) - nous éviterons de rappeler que le Standard a d'étroits rapports avec l'Afrique et plus particulièrement le Congo (et paf!  C'est fait!) et que si Mémé Tchité est parti du Standard pour aller à Anderlecht, un certain Mbokani a fait l'inverse (avec le résultat que l'on sait pour la saison 2007-2008) - tout ceci n'est qu'une parenthèse sans importance pour amener le sujet... Il se fait que nous avons un autre correspondant, José, qui ne s'intéresse pas le moins du monde au football.  Par contre, il s'agit d'un passionné du Congo et il y travaille et réside d'ailleurs pour l'instant.  Il suffit de savoir que ce même José, dont le domicile réel est en fait l'appartement où habita Pär Zeterberg (le célèbre joueur anderlechtois) fut un temps l'un des subordonnés de M.Godu alors qu'il était aussi mon collègue!  Sans le savoir sans doute, tout ce beau monde habitait à deux pas de la fameuse "maison hantée" de Bruxelles, dont nous parlons dans un autre dossier.  Mon frère, Fabrice, joue fréquemment au football avec son... Pär, tandis que mon autre frère, Patrice, réside à deux pas de la Porte de Hal.  Tiens!  Amusant: mon père a habité avec ce même frère dans la maison qui abritait jadis l'ancien président du GESO ! Au fait, c'était quoi le rapport avec la philatélie, déjà? *
 

En fait, on n'en sait plus rien.  Les choses se ramifient trop, c'est à en devenir... timbré !

Mais pour ce qui est de la philatélie, consulter Philagodu c'est avoir toute sa raison !

*Si vous avez bien suivi: 1) vous êtes très fort 2) vous concluez comme tout le monde que seul le hasard ne peut être responsable de tant de coïncidences..


Vous pouvez nous aider !

La vie des chercheurs et enquêteurs du CERPI n'est pas facile.  En fait, tout est contre eux : beaucoup de travail "pour le plaisir" (aucune rémunération, bénévolat total, pas le moindre subside), opposition des sceptiques, des zététiciens, des médias, d'une concurrence parfois stupide, désinformation sournoise, agissements douteux de jaloux, bref : un monde de requins !
Pourtant des vérités restent à découvrir, des gens ont besoin que l'on s'occupe d'eux, qu'on les écoute, qu'on les rassure face à des manifestations qui les inquiètent, voire les terrorisent.  Il leur faut une solution... Le CERPI est là.
Oui mais, qui est là pour le CERPI ?  Nous devons y aller de notre poche pour nos déplacements, notre documentation, nos recherches, nos appareils, nos batteries, nos fournitures, l'hébergement et l'entretien du site.  C'est bien connu, les associations telles que la nôtre ne peuvent faire qu'avec les moyens du bord, beaucoup de bonne volonté, des trucs et des astuces, des économies de bouts de chandelles.  Mais vous pouvez nous aider de plusieurs manières :

En devenant membre du CERPI OU en devenant correspondant OU en devenant enquêteur.

N'hésitez pas !  Nous vous en demandons peu.  Nous donnons énormément !


.